• Type:

Liste des Plantes Sauvages Comestibles de France

Bienvenu sur la Liste des plantes sauvages comestibles de France. Ici, nous ne parlerons donc que des plantes qu’on trouve sur le territoire Français (métropole + Corse). Il peut y avoir des plantes originaires d’autres continents, mais si elles apparaissent ici, c’est qu’elles se sont bien établies.

Bien que régulièrement mise à jour, cette liste n’est pas complète. Il existe au bas mot, plus de 1000 espèces de plantes sauvages comestibles en France. Il sera donc difficile de toutes les compter ici, mais je ferai de mon mieux.

Certaines de ces plantes sont maintenant des plantes cultivées et assurent notre alimentation. Parmi les familles Botaniques les plus représentées des plantes comestibles, nous avons : Les Poacées, les Fabacées, Brassicacées, Lamiacées et Rosacées

Je précise aussi que nous ne faisons que survoler le sujet. Les informations mises à dispositions ne sont donc pas assez nombreuses pour garantir de l’identification des plantes sauvages. 

SOMMAIRE DE LA LISTE DES PLANTES Comestibles DE FRANCE

AB CDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWYZ

Nous devons vous mettre en garde que certaines plantes sont toxiques, voire mortelles. Il est donc nécessaire d’être sûr à 100% avant de consommer des plantes sauvages. Aussi, même une plante sauvage comestible peut présenter des risques. En effet, des sols souillés par des pollutions ou des déjections animales peuvent présenter un risque. Enfin, pensez aux allergies. Parlez donc à votre médecin avant de consommer quelque plante que ce soit pour la première fois.

A - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Abricotier (Prunus armeniaca) - Rosacées

Vous connaissez probablement l’Abricot. On peut le consommer cru, cuit ou même séché. Il fait d’ailleurs partie des meilleurs fruits sauvages comestibles même s’il est plutôt rare dans la Nature. Mais il reste vraiment super intéressant à ajouter dans sa cuisine, car on peut aussi bien le préparer confit, en tarte, en salades de fruits, en gelée ou encore en confiture.

• Ail de la Sainte-Victoire (Allium victorialis) - Amaryllidacées

L’Ail de la Sainte Victoire est une plante herbacée cousine de l’Ail qu’on utilise pour la cuisine. Il a, lui aussi, une odeur et un goût d’ail agréable. Idéal pour relever le goût des plats. Enfin, on l’utilise de la même manière que l’Ail de cuisine.

• Ail des ours (Allium ursinum) - Amaryllidacées

On appelle aussi l’ail des ours ‘ail sauvage” ou “ail des bois”. Et il fait partie des plantes sauvages de France les plus appréciées. Son goût d’ail est un peu plus subtil que celui de l’ail de cuisine. Il sert principalement comme épice sauvage dans les plats chaud, mais on peut aussi l’incorporer dans les salades pour relever le goût. Attention toutefois à ne pas le confondre avec le Muguet, le Colchique ou encore les Sceaux de Salomon lorsqu’il est jeune ! Ensuite, lorsqu’il est en fleur, impossible de se tromper.

• Airelle rouge (Vaccinium vitis-idaea subsp. vitis-idaea) - Éricacées

Vous connaissez probablement les airelles ? Eh bien l’Airelle rouge fait partie des différentes espèces d’airelles qu’on peut trouver dans la nature. Ce fruit rouge sauvage riche en antioxydant est meilleur cru et s’incorpore très volontiers dans les pâtisseries comme dans les gâteaux.

• Arbousier (Arbutus unedo) - Éricacées

L’Arbousier commun s’appelle aussi l’arbre aux fraises. Il appartient à la famille des Éricacées. Mesurant de 8 à 10 m de hauteur, cet arbre fruitier pousse sous les climats tempérés du pourtour méditerranéen. En France, on le trouve en compagnie du Chêne-Liège sur les sols acides. En ce qui concerne son feuillage, l’Arbousier est un arbre aux feuilles persistants. Ses fleurs quant à elles sont de couleur blanches à verdâtre, parfois légèrement roses. Enfin, l’Arbousier est riche en tanins et peut s’utiliser comme plante médicinale.

• Argousier (Hippophae rhamnoides) - Éléagnacées

L’argousier atteint la taille d’un petit arbuste de 4m de hauteur généralement. Il appartient à la famille des Éléagnacées, une famille Botanique très peu représentée en France. Très épineux, cette plante pionnière apprécie particulièrement le soleil. Son feuillage caduc laisse entrevoir des fruits comestibles oranges vif. Ses fleurs verdâtres sans pétales sont très discrètes. Enfin, l’argousier n’est pas très présent au centre de la France. On le trouvera plus facilement vers les Alpes et en bordure de littoral.

• Arroche étalée (Atriplex paluta) - Amaranthacées

Plante herbacée très commune de la Flore Française, l’Arroche Étalée fait partie des plantes comestibles sauvages des champs et terrains vagues. On la trouve jusqu’à 1700 mètres d’altitude sur l’ensemble du territoire. Cette plante aux fleurs vertes discrètes aime les sols secs, aérés et au soleil. Elle se décline aussi en des dizaines de sous espèces également comestibles.

• Arroche Maritime (Atriplex halimus) - Amaranthacées

Appartenant à la famille des Amaranthacées, l’Arroche Maritime se cultive comme plante ornementale dans les régions du littoral. Mais c’est aussi une plante sauvage française qu’on trouve un peu plus dans l’intérieur des terres. Plante comestible, l’arroche Maritime a la particularité d’être une espèce trimonoïque. Cet arbrisseau halophyte a une croissance rapide et se reproduit facilement grâce à ses rejets. Il sert aussi à fixer les dunes tout en créant des brises vents naturels.

• Asperge (Asparagus officinalis) - Asparagacées

L’Asperge est très bien connue dans la cuisine Française. Cette plante vivace provient à l’origine de l’Est du bassin méditerranéen et les Romains la cultivent depuis des siècles. Appartenant à la famille des Liliacées, elle pousse principalement dans les sols sablonneux. Et on la trouve dans presque toute la France. Ses discrètes fleurs jaunes laissent place à des petits fruits rouges. En dehors des jeunes pousses qui sont comestibles, toute la plante est légèrement toxique. Mais on prête également des vertus médicinales aux jeunes plants d’asperges.

• Aubépine à deux styles (Crataegus laevigata) - Rosacées

Très commune dans toute la France, l’Aubépine à deux styles est un arbuste épineux de la famille des Rosacées. L’Aubépine à deux styles est héliophile, mais supporte l’ombre. On la trouve donc en forêt ou en bord de haies. Elle aime les sols riches en bases, moyennement frais, dont le pH est neutre à légèrement acide. Plante comestible, elle fait aussi partie des plantes médicinales. Ses fleurs blanches peuvent se prendre en infusion, mais veillez à ne pas en consommer en trop grandes quantités (risques cardio-vasculaires).

• Aubépine monogyne (Crataegus monogyna) - Rosacées

Ressemblant beaucoup à l’Aubépine à deux styles, l’Aubépine Monogyne s’en distingue par ses feuilles plus découpées et ses fleurs blanches ne comportant qu’un seul style. Arbuste épineux de la famille des Rosacées, a le comportement d’une espèce pionnière jusqu’à 1600 m d’altitude. Elle pousse un peu partout, ce qui en fait une espèce commune de la Flore Française Sauvage. Elle supporte aussi bien le soleil des lisières de haies que l’ombre des forêts. Elle a un intérêt écologique important. Enfin, c’est une plante comestible et médicinale.

• Azérolier (Crataegus azarolus) - Rosacées

On peut confondre l’Azérolier avec l’Aubépine Monogyne car les deux espèces sont du même genre et appartiennent à la même famille, à savoir celle des Rosacées. Mais en France, on ne le trouvera qu’en région méditerranéenne. C’est aussi une plante qui supporte bien la chaleur, le soleil et la sécheresse. Ses fleurs blanches hermaphrodites donnent de petits fruits (les azeroles) oranges, rouges ou bruns selon les variétés. L’Azérolier est une plante comestible et médicinale. Les fleurs et jeunes pousses ainsi que les fruits se consomment.

B - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Barbarée commune (Barbarea vulgaris) - Brassicacées

Appartenant à la famille Botanique des Brassicacées, la Barbarée Commune est une des plantes sauvages comestibles de France. En effet, malgré son goût amer, ses feuilles sont comestibles. Vous pouvez aussi consommer ses boutons floraux et même utiliser ses graines dans la confection de poivre artisanale ou de substitut à la Moutarde. Pour améliorer son goût, la faire bouillir avec deux ou trois eaux différentes peut y aider. Enfin, la Barbarée Commune peut servir de plante médicinale. Elle a en effet des propriétés apéritive diurétique et dépurative.

• Bardane officinale (Arctium lappa) - Astéracées

Grande plante herbacée commune de la Flore Française, la Bardane Officinale, qu’on appelle aussi Grande Bardane, est une plante comestible. Elle mesure près de 2 m et appartient à la famille des Astéracées dont ses fleurs roses sont caractéristiques. La racine, les feuilles, la tige sont comestibles. Les fleurs aussi, mais demandent beaucoup de préparation pour enlever les crochets. Afin de mieux profiter du goût de cette plante, veillez à la faire cuire dans deux ou trois eaux pour enlever l’amertume. Enfin, on peut considérer la Grande Bardane comme une plante médicinale. (

• Benoîte commune (Geum urbanum) - Rosacées

La Benoîte Commune est une plante herbacée vivace de la famille des Rosacées. On l’appelle aussi herbe de saint Benoît ou herbe du bon soldat. Elle est commune dans toute la France et en Corse, particulièrement dans les endroits frais comme les haies, sous-bois ou même les décharges. La Benoîte commune est à la fois une plante médicinale et comestible. Sa floraison s’étale de mars à septembre. Époque durant laquelle nous pouvons voir ses fleurs jaunes un peu partout.

• Berce commune (Heracleum sphondylium) - Apiacées

La Berce Commune est peut-être une des plantes les plus intéressantes de la Flore Française. En effet, cette plante herbacée est une plante comestible. Toutes les parties de la plantes sont consommables. Appartenant à la famille des Apiacées, elle se reconnaît facilement avec ses grandes feuilles poilues et ses ombelles de fleurs blanches. Elle pousse un peu partout en Eurasie. Elle peut d’ailleurs être vivace ou biannuelle selon les climats. Il ne faut pas la confondre avec la Berce du Caucase qui est une plante très toxique pour la peau. Les fruits de la Berce commune sont très agréables en cuisine.

• Betterave (Beta vulgaris) - Amaranthacées

Le terme Beta vulgaris désigne en réalité plusieurs sous-espèces de Betterave. Mais considérons que la sous-espèce Beta vulgaris subsp. vulgaris. Cette dernière est à la base une plante sauvage à la racine charnue comestible que nous avons maintenant largement cultivée. Elle sert à la fois à l’alimentation et à la production de biocarburants. Dans la Nature, cette plante herbacée biannuelle de la famille des Amaranthacées est cependant en voie de raréfaction.

• Bouillon Blanc (Verbascum thapsus) - Scrophulariacées

Le Bouillon Blanc, qu’on appelle aussi Grande molène fait partie de la famille des Scrofulariacées. Cette grande plante herbacée sauvage possède à la fois des propriétés médicinales et est comestible. On utilise cette plante comme remède pour la peau, la gorge et les affections respiratoires et bien d’autres encore. La Grande Molène est une plante biannuelle, qui reste à l’état de rosette la première année. Ensuite, elle se reconnaît facilement grâce à sa haute floraison jaune d’été. Cependant, il existe de nombreuses sous-espèces de Molène.

• Bouleau pubescent (Betula pubescens) - Bétulacées

Le Bouleau Pubescent est une des plantes sauvages françaises les plus communes de nos régions. On le trouve aussi dans toute l’Eurasie. Cet arbre au feuillage caduc et appartenant à la famille des Bétulacées se décline en plusieurs sous-espèces qui ne sont ni pubescentes, ni blanche au niveau du tronc. Plus hygrophile que le Bouleau verruqueux, on le trouvera principalement dans les tourbières et les forêts humides. Sa sève est comestible et aurait un rôle médicinal.

• Bouleau verruqueux (Betula pendula) - Bétulacées

Le Bouleau Pubescent est une des plantes sauvages françaises les plus communes de nos régions. On le trouve aussi dans toute l’Eurasie. Cet arbre au feuillage caduc et appartenant à la famille des Bétulacées se décline en plusieurs sous-espèces qui ne sont ni pubescentes, ni blanche au niveau du tronc. Plus hygrophile que le Bouleau verruqueux, on le trouvera principalement dans les tourbières et les forêts humides. Sa sève est comestible et aurait un rôle médicinal.

• Bourrache officinale (Borago officinalis) - Boraginacées

La Bourrache Officinale est une plante sauvage annuelle appartenant à la famille des Boraginacées qu’on trouve dans presque toute l’Europe. Elle se reconnaît facilement avec ses fleurs bleues et sa tige cylindrique, épaisse, dressée, de 20 à 60 cm de haut. Sans oublier ses nombreux poils. Cette plante rudérale sert à nourrir les abeilles et est très mellifère. Elle fait partie à la fois des plantes médicinales, comestibles mais aussi toxiques selon les quantités ingérées. Les graines sont riches en acides gras essentiels.

• Bourse à pasteur (Capsella bursa-pastoris) - Brassicacées

Quand on parle de Bourse à pasteur, on parle en réalité de plusieurs espèces très proches. Ici, nous parlons de Capsella bursa-pastoris. Comme pour les autres Bourses à Pasteur, c’est une petite plante herbacée pouvant être annuelle, biannuelle ou encore vivace selon le climat. Mais comme les autres, elle fait partie de la famille des Brassicacées. Elle se reconnaît facilement grâce à ses petites fleurs blanches et à ses siliques en forme de cœur. C’est une plante comestible qu’on considère aussi comme plante médicinale.

• Busserole (Arctostaphylos uva-ursi) - Éricacées

On appelle aussi la Busserole “Raisin d’ours“. Bien que consommée par les ours, cette plante n’as rien à voir avec les raisins. En effet, elle appartient à la famille des Éricacées et non des Vitacées. Ce petit sous-arbrisseau ligneux au feuillage persistant pousse dans les régions circumpolaires. Mais en France, on le trouvera dans les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes où il y est abondant. C’est une plante médicinale qui produit des fleurs blanches tirant sur le rose en forme de grelot et des fruits rouges comestibles mais farineux et insipides.

C - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Calament à grandes fleurs (Calamintha grandiflora) - Lamiacées

Avec son odeur si forte et ses belles fleurs roses de juillet à septembre, le Calamant à grandes fleurs ne reste pas inaperçue. Cette plante aromatique appartenant à la famille des Lamiacées pousse abondamment dans le Massif Central. On la trouve aussi dans les Alpes mais elle est rare dans le reste de la France. Cette plante herbacée vivace est une Orophyte. C’est-à-dire qu’elle ne vit qu’autour des montagnes et collines. Dans la région d’Aubrac, elle sert à faire des infusions, des sirops ou encore des liqueurs.

• Campanule raiponce (Campanula rapunculus) - Campanulacées

La Campanule Raiponce est une plante biannuelle de la famille des Campanulacées. On l’appelle aussi Raiponce Cultivée. C’est une plante dressée, velue, non ramifiée, aux feuilles inférieures pétiolées, ovales, légèrement dentées, aux feuilles supérieures sessiles, étroites et lancéolées. Ses fleurs de couleur violet clair ont une forme de petite cloche. La plante pousse dans les bois, les prés et les lieux secs. Enfin, la Campanule Raiponce est une plante comestible. On peut consommer sa racine comme un légume ou ses jeunes feuilles en salade.

• Cardamine des Prés (Cardamine pratensis) - Brassicacées

La Cardamine des Prés est une plante herbacée vivace à fleurs roses qui peut former de grandes populations là où elle s’implante. Appartenant à la famille des Brassicacées elle fleurit d’avril à mai et pousse dans les prairies humides d’Europe et d’Asie de l’Ouest. En France, on la trouve de partout, sauf en région PACA et Corse. Enfin, la Cardamine des Prés se mange. C’est une plante comestible au goût caractéristique. Ses jeunes feuilles récoltées avant la floraison peuvent se manger crues. Mais plus tard il faudra les cuire pour leur donner un meilleur goût.

• Cardamine hirsute (Cardamine hirsuta) - Brassicacées

La Cardamine Hirsute est une petite plante herbacée annuelle de la famille des Brassicacées. Très commune parmi les plantes sauvages françaises, on la trouve sur l’ensemble du territoire. Cette plante aux fleurs blanches s’implante très facilement dans les bords de chemins, d’allés, friches et culture. Aussi, elle peut pousser dans les environnements urbains sans difficultés. C’est une plante comestible dont les feuilles donne un goût agréable aux salades. Enfin, elle fait également partie des plantes médicinales avec les vertues suivantes : stimulantes, diurétiques et antiscorbutiques.

• Carline acaule (Carlina acaulis) - Astéracées

La Carline Acaule est une plante herbacée vivace d’aspect coriace aux feuilles épineuses. Elle appartient à la famille des Astéracées. Le capitule repose directement sur la rosette de feuilles épineuses, d’où son nom de Carline “Acaule”. Cette plante pousse en France dans les régions montagneuses jusqu’à 1500 m d’altitude. On la trouve surtout dans le Jura, les Pyrénées et les Alpes. Maintenant classé comme plante protégée dans certaines régions de France c’est aussi une plante comestible. On peut la cuisiner à la façon des Artichauts.

• Carotte Sauvage (Daucus carota) - Apiacées

Une des plantes sauvages françaises les plus connues, la Carotte Sauvage. Comme pour la Carotte Cultivée (Daucus carota subsp. sativus), la Carotte Sauvage appartient à la famille des Apiacées. Elle se reconnaît facilement par sa fleur violette / rouge unique au milieu de sa floraison blanche. Mais aussi avec son odeur de carotte lorsqu’on froisse les feuilles. Une autre bonne manière de la différence des Ciguës qui sont des plantes toxiques : la Carotte possède des poils. Cette plante comestible, thermophile et héliophile présente dans les milieux à sols secs.

• Caroubier (Ceratonia siliqua) - Fabacées

Le Caroubier est un arbre fruitier plutôt rare en France. En effet, on ne le trouve que dans la partie méditerranéenne du pays et en Corse. Il pousse aussi dans d’autres pays d’Europe du Sud et d’Afrique du Nord. Cet arbre au feuillage persistant fait partie de la famille des Fabacées. Les caroubes, les fruits qu’il produit servaient autrefois à faire de la farine. Aujourd’hui, cette plante comestible sert toujours à faire de la farine mais pour l’alimentation animale.

• Carvi (Carum carvi) - Apiacées

Le Carvi porte plusieurs noms selon les régions, ce qui peut porter confusion. Ainsi, en Alsace et en Savoie, on l’appelle Cumin. Ce qui ne correspond pas à la même plante. Mais ils sont de la même famille, à savoir celle des Apiacées. Le Carvi pousse dans une grande partie de l’Hémisphère Nord, mais est quasiment absent du Nord-Ouest de la France. Cette plante sauvage comestible sert de plante aromatique, mais aussi de plante médicinale. Le Carvi demande un sol frais, léger, légèrement calcaire et une exposition ensoleillée.

• Cassissier (Ribes nigrum) - Grossulariacées

Le Cassissier est un petit arbuste de la famille des Grossulariacées très largement cultivé en France. Mais on peut aussi le trouver à l’état sauvage de temps en temps dans le Nord de la France. Il est plus rare ailleurs. Ses fruits, les groseilles noires, qu’on appelle cassis, sont comestibles et on peut les récolter de juillet à août. Elles servent aussi à faire des sirops, bonbons ou liqueurs. Quant à la floraison, les fleurs rouges en forme de clochettes du Cassissier apparaissent entre avril et mai. Riche en Vitamine C, on peut le considérer comme une plante médicinale.

• Céleri (Apium graveolens) - Apiacées

Le Céleri est une plante potagère largement cultivée qu’on trouve à la fois sur les étales des marchés et dans la composition de certains plats préparés. Cette plante herbacée biannuelle appartient à la famille des Apiacées, et avant d’être cultivée depuis Charlemagne, pousse naturellement en France. En effet, à l’état sauvage, cette plante comestible pousse le long des cours d’eaux et zones humides. Ses feuilles, sa tige et sa racines se mangent de différentes manières. Aussi, c’est une plante médicinale qui possède de nombreuses vertus.

• Centaurée Jacée (Centaurea jacea) - Astéracées

La Centaurée Jacée qu’on appelle aussi fleur de galant est une des plantes sauvages françaises aux fleurs roses qu’on trouve le plus. Appartenant à la famille des Astéracées elle peut servir de plante comestible en remplaçant la réglisse lorsqu’on lèche sa racine épluchée. C’est aussi une plante médicinale puisqu’elle a des vertus diurétique, astringente, calmante, stomachique et digestive. Enfin, elle pousse dans les prés, lieux frais dans toute la France même si elle se fait plus rare en Bretagne.

• Cerfeuil commun (Anthriscus cerefolium) - Apiacées

Le Cerfeuil Commun est une plante herbacée de la famille des Apiacées. Comme de nombreuses Apiacées, il peut se confondre avec d’autres plantes de sa famille dont certaines sont toxiques.  Aussi, le Cerfeuil Commun ressemble beaucoup à Myrrhis odorata ou Chaerophyllum bulbosum. Cette plante aux fleurs blanches peut servir à la fois de plante médicinale et de plante comestible. En effet, ses feuilles servent à aromatiser diverses préparations culinaires comme des sauces, potages, crudités, etc.

• Cerfeuil musqué (Myrrhis odorata) - Apiacées

Le Cerfeuil Musqué, qu’on appelle aussi Cerfeuil d’Espagne ou Cerfeuil Anisé est une plante herbacée de la famille des Apiacées. Cette vivace aux fleurs blanches peut facilement se confondre avec le Cerfeuil Commun également comestible, ou le Cerfeuil Tubéreux, qui lui est Toxique. Originaire d’Europe Centrale, il s’est naturalisé un peu partout sur le continent dont la France car il a été très largement cultivé comme plante aromatique. Il aime un sol frais et bien fumé et une exposition ombragée. Niveau cuisine, il sert à aromatiser les desserts et pour préparer des liqueurs ou donner plus de goût aux salades.

• Cerfeuil sauvage (Anthriscus sylvestris) - Apiacées

Le Cerfeuil Sauvage est une plante herbacée vivace, biannuelle voire annuelle selon l’endroit où il vit. Cette plante appartient à la famille des Apiacées. Bien que comestible, des précautions sont à prendre. En effet, sa racine est toxique mais ses fleurs blanches sont comestibles (même si elles n’ont pas très bon goût) ainsi que ses feuilles et tiges, plus agréables. Mais des plantes toxiques de la même famille lui ressemblent énormément. Le Cerfeuil Penché ainsi que les Ciguës par exemple. Faites donc attention !

• Cerfeuil tubéreux (Anthriscus sylvestris) - Apiacées

Contrairement à ce qu’évoque son nom, le Cerfeuil Tubéreux n’est pas un Cerfeuil. Il est du genre Chaerophyllum mais pas Anthriscus. Cela dit, il appartient lui aussi à la famille des Apiacées. C’est une plante herbacée vivace ou biannuelle qui développe des fleurs blanches regroupées en ombelle la deuxième année. Sa grosse racine pivotante, de couleur grisâtre, peut se consommer comme un légume. Elle rappelle le goût de la pomme de terre et de la châtaigne. Faites attention, certaines plantes toxiques lui ressemblent, alors méfiez-vous des confusions.

• Chardon à petits capitules (Carduus tenuiflorus) - Astéracées

Appartenant à la famille des Astéracées comme les autres espèces de chardons, le Chardon à petits capitules pousse habituellement sur les lieux incultes et décombres de presque toute la France. Excepté dans le Nord-Est où il est plus rare. Son inflorescence en racème de capitules fait apparaître de petites fleurs roses hermaphrodites de juin à juillet. Il se différencie des autres chardons par capitules étroits et généralement groupés par 5 à 10. Ceux-ci possèdent des bractées lisses sur le dos.

• Chardon à tête dense (Carduus Pycnocephalus) - Astéracées

Le Chardon à tête dense, Carduus pycnocephalus, est une plante herbacée annuelle ou biannuelle appartenant à la famille des Astéracées. Cette plante comestible se rencontre principalement dans le Sud de la France, un peu dans l’Ouest et en Corse. Il aime les sols secs et basiques. Considéré comme une mauvaise herbe, Carduus pycnocephalus peut se préparer à la manière des artichauts. Aussi, ses jeunes pousses, bourgeons floraux et tiges peuvent se consommer.

• Chardon d'Espagne (Scolymus hispanicus) - Astéracées

Le Chardon d’Espagne n’est pas réellement un Chardon puisqu’il n’appartient pas au même genre. Mais il appartient lui aussi à la famille des Astéracées et est une plante herbacée biannuelle à tiges épineuses. Ses fleurs jaunes le différencie très facilement des autres espèces de chardons. Aussi, il est beaucoup moins commun que les autres espèces en France. En effet, on le trouve principalement dans le sud de la France. C’est une plante comestible en salade ou en ragoût aussi considéré comme une mauvaise herbe dans le sud.

• Chardon-Marie (Silybum marianum) - Astéracées

Comme pour les autres espèces de chardons, le Chardon-Marie appartient à la famille des Astéracées. C’est toutefois le seul représentant du genre Silybum. Il possède des feuilles vert pâle brillantes et épineuses marbrées de blanc. Aussi, son calice se caractérise par la présence de grosses épines et son involucre est supérieure à 3cm de diamètre. C’est une plante comestible et médicinale qu’on utilise depuis le Moyen-Âge.

• Châtaigner commun (Castanea sativa) - Fagacées

Appartenant à la famille des Fagacées, le Châtaignier commun est un des plus gros arbres d’Europe. En effet, il peut atteindre jusqu’à 40m de hauteur avec des troncs de plusieurs mètres de diamètre. Cet arbre à feuillage caduc produit des châtaignes, des fruits secs comestibles qui ont une utilisation alimentaire largement représentée en France. Son bois est également de très bonne qualité bien qu’onéreux. On le trouve dans les cultures de châtaigneraies. Mais aussi dans les reliefs arrosés du nord de la Méditerranée. Arbre commun en France.

• Chêne chevelu (Quercus cerris) - Fagacées

Comme pour les autres Chênes, le Chêne Chevelu appartient à la famille des Fagacées. Il se reconnaît facilement grâce à ses glands sur lesquels poussent des trichomes assimilés à des cheveux. Cet arbre à feuillage caduc peut mesurer jusqu’à 40 m de hauteur. Ses fleurs vertes et rouges très discrètes laisse place à des glands chevelus. Ces glands sont comestibles une fois cuits. Cette essence forestière est rustique, de demi-ombre et préfère les sols à pH neutre. Son bois s’utilise comme celui des autres chênes mais est moins résistant.

• Chêne des marais (Quercus palustris) - Fagacées

Le Chêne des marais est une des espèces de Chênes les plus rares qu’on puisse trouver en France. La raison vient de sa provenance. Il vient en effet d’Amérique du Nord et est principalement planté comme arbre ornemental dans nos parcs et jardins. Par contre, il fait partie des plantes comestibles grâce à ses glands. On peut en réaliser des farines pour faire des gâteaux, des bouillis ou bien encore des succédanés du café.

• Chêne écarlate (Quercus coccinea) - Fagacées

Le Chêne écarlate ne vient pas de France mais d’Amérique du Nord. C’est un grand arbre qui produit des glands comestibles. Toutefois, ses glands sont très amers à cause des tanins qu’ils contiennent. Il vous faudra le cuir dans plusieurs eaux de cuisson afin de réduire leur amertume. Enfin, le Chêne écarlate ne fait pas vraiment partie des plantes sauvages comestibles puisqu’il est principalement planté dans nos parcs et jardins de ville. Mais on peut le trouver quelques fois dans la Nature.

• Chêne Kermès (Quercus coccifera) - Fagacées

Le Chêne Kermès fait partie des plantes sauvages comestibles qu’on trouve en France mais aussi dans d’autres pays. On le trouvera par exemple en Espagne, Grèce, Turquie ou encore en Algérie. Il pousse dans les milieux secs typiques de la Garrigue d’où il tire son nom de Chêne Garrigue. Ce sont ses glands qui sont comestibles. Mais attention aux tanins qu’ils contiennent. Cela les rend amers s’ils ne sont pas cuits dans plusieurs eaux de cuisson.

• Chêne Liège (Quercus suber) - Fagacées

Une des espèces de Chênes les plus remarquables de France. On le reconnaît facilement grâce à son écorce très épaisse qu’on utilise pour la confection de panneaux isolants et bouchons de bouteilles de vin. Le Chêne Liège fait partie des plantes sauvages comestibles. En effet, vous pouvez manger ses glands si vous prenez le soin de les cuir dans plusieurs eaux de cuisson afin de réduire leur amertume. Amertume liées à leur forte concentration en tanin.

• Chêne pédonculé (Quercus robur) - Fagacées

On l’appelle aussi parfois chêne blanc, chêne femelle, gravelin, chêne à grappe ou châgne. Le Chêne pédonculé est un des chênes les plus communs de France et d’Europe. Ce magnifique arbre robuste au feuillage caduc possède des feuilles presque sessiles avec deux oreillettes à la base du limbe, et ses glands groupés sur un long pédoncule. Ses glands sont d’ailleurs des fruits secs comestibles une fois cuits. Ils ont aussi un rôle important pour nourrir les sangliers. Son bois est de très bonne qualité.

• Chêne pubescent (Quercus pubescens) - Fagacées

Plus petit que le chêne pédonculé et le chêne chevelu, le chêne pubescent dépasse rarement les 25 m de hauteur. Cet arbre au feuillage caduque de la famille des Fagacées pousse naturellement en France, en Italie, dans les Balkans et en Asie Mineure. On le trouve principalement sur l’étage collineén voire montagnard jusqu’à 1400 m d’altitude. Il sert à la fois à la trufficulture et au reboisement grâce à sa résistance aux incendies. Enfin, ses glands sont comestibles une fois cuits.

• Chêne rouvre (Quercus petraera) - Fagacées

Le Chêne rouvre s’appelle aussi le Chêne sessile, Chêne à trochets, Chêne des pierriers, Chêne mâle ou enfin Chêne noir. Ce grand arbre à feuillage caduc de la famille des Fagacées peut mesurer jusqu’à 40 m de hauteur. On le trouve principalement en Europe Occidentale, en France et en Allemagne. C’est une espèce de demi-ombre, poussant jusqu’à 1600 m d’altitude, sur des sols de types sables, limons, argiles de décarbonatation, plus ou moins caillouteux tout en acceptant l’humus. Ses glands sont comestibles une fois cuits.

• Chénopode Bon-Henri (Chenopodium bonus-henricus) - Amaranthacées

Le Chénopode bon-Henri est une des plantes comestibles appartenant à la famille des Amaranthacées. En effet, ses feuilles peuvent se consommer cuites à la vapeur jeune, ou à la manière des épinards lorsqu’elles sont plus âgées. Son nom vient du Roi Henri IV. Elle peut être une plante annuelle ou vivace un peu partout dans les talus ou terres fraîchement retournées. Il aime les terres riches et pousse volontiers à l’ombre car elle craint la sécheresse. Si vous décidez de le cultiver, une plante a une durée de vie d’en moyenne 5 ans.

• Chiendent commun (Elymus repens) - Poacées

Le Chiendent commun est une des mauvaises herbes comestibles les plus désagréables pour les agriculteurs et jardiniers. En effet, grâce ses puissants rhizomes, elle peut facilement conquérir toutes sortes de milieux. Appartenant à la famille des Poacées, le Chiendent commun on peut aussi considérer cette herbacée vivace comme une plante médicinale. Niveau écologie, le Chiendent commun est classé comme une plante envahissante en dehors d’Europe. On la trouve maintenant sur l’ensemble du globe.

D - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Drave des murs (Draba muralis) - Brassicacées

La Drave des Murs est une plante herbacée annuelle ou biannuelle de la famille des Brassicacées. Elle mesure de 8 à 45cm de hauteur et ses feuilles sont caulinaires sessiles, dentées, et embrassent la tige par des oreillettes arrondies. Lors de sa période de floraison, d’avril à juin, de petites fleurs blanches éclosent. Enfin, elle aime les lieux sablonneux et incultes, dans presque toute la France, surtout dans le Midi.

• Drave printannière (Draba verna) - Brassicacées

Cette toute petite plante herbacée de la famille des Brassicacées s’appelle aussi drave du printemps, petite bourse à berger ou cresson oriental. Plante annuelle à racines très courtes, elle germe à l’automne et ne possède pas de tige, seulement une hampe florale lors de sa floraison blanche de février à mai. La Drave Printanière pratique la nyctinastie : ses fleurs s’ouvrent le matin et se ferme le soir. Malgré sa toute petite taille, la Drave Printanière est une plante comestible. Ses feuilles ont un goût à peine piquant.

E - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Égopode Podagraire (Aegopodium podagraria) - Apiacées

Appartenant à la famille des Apiacées, l’Égopode podagraire est une plante herbacée vivace qu’on appelle aussi Herbe-aux-goutteux. En effet, cette plante médicinale permettait dans le temps de soigner de la goutte. C’est aussi une plante comestible qu’on peut manger crue ou cuite à la manière des épinards. Même si elle est ombrophile, l’Égopode podagraire est une plante assez envahissante dans les potagers. Ses rhizomes et ses graines lui font conquérir du terrain rapidement. On l’utilise aussi dans les massifs à des fins ornementales pour son couvert végétal dense.

• Épiaire des bois (Stachys sylvatica) - Lamiacées

On appelle aussi l‘Épiaire des bois sous le nom “Ortie puante“. Pourtant ce n’est pas une ortie. En effet, elle fait partie de la famille des Lamiacées et non des Urticacées. Mais de loin, ses feuilles ressemblent à celles des orties. Aussi, son nom de puante vient de la mauvaise odeur dégagée par ses feuilles lorsqu’on les froisse. Pourtant cette plante herbacée vivace est comestible. Bien que crues, ses feuilles ont un mauvais goût, une fois cuites, elles donnent un goût de cèpe aux potages et soupes. C’est aussi une plante médicinale aux effets : antispasmodique, emménagogue et vulnéraire.

• Épilobe en épi (Epilobium angustifolium) - Onagracées

Appartenant à la famille des Onagracées, l’Épilobe en épi est une plante herbacée vivace qu’on trouve dans presque toute la France en dehors du Sud-Ouest où elle se fait plus rare. Elle se reconnaît grâce à sa floraison rose dense en épi au mois de juin à septembre. Avec ses nombreuses fleurs, on peut considérer l’Épilobe en épi comme une plante mellifère intéressante. Elle s’étend aussi favorablement après des incendies. C’est une plante comestible. Ses rhizomes et réduits en poudre peuvent servir à réaliser des farines lors des périodes de disettes. Ses jeunes turions se mangent comme les asperges.

• Érable champêtre (Acer campestre) - Sapindacées

L’Érable champêtre est un petit arbre à feuilles caduques appartenant à la famille des Sapindacées dépassant rarement les 10 mètres de hauteur. Ses fleurs verdâtres apparaissent avant ses feuilles et sont très mellifères. Ainsi il occupe une place importante dans l’écologie. On le trouve dans bois de feuillus, les haies et bocages un peu partout en France. Cette espèce produit aussi une sève comestible comparable au sirop d’érable. Les jeunes feuilles peuvent se manger en salade. On peut également considérer l’Érable champêtre comme une plante médicinale. En effet, il a une action légèrement astringente.

• Érable plane (Acer platanoides) - Sapindacées

L’Érable plane appartient à la famille des Sapindacées. Ce grand arbre pouvant atteindre les 30 mètres de hauteur possède des feuilles ressemblant beaucoup à celles du Platane à feuilles d’érable. On le confond aussi parfois avec l’Érable sycomore. Présent dans une grande partie d’Europe, en France, on le trouvera principalement dans les plaines et zones montagneuses jusqu’à 1500 m. C’est une essence demi-ombre préférant des sols riches, profonds, frais à humides, calcaires. Comme l’Érable à sucre, sa sève est comestible et sert à faire du sirop d’érable. Son bois est un excellent bois de chauffage.

H - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Hysope officinale (Hyssopus officinalis) - Lamaicées

L’Hysope officinale est un arbrisseau vivace de la famille des Lamiacées qui se caractérise par des couleurs de floraison très diverses. En effet, ses fleurs peuvent être violettes, bleues, blanches ou rouges. C’est aussi une plante comestible et médicinale. On s’en sert comme aromatique pour parfumer le goût des salade et de la viande de porc. Elle était aussi largement utilisée au Moyen- ge dans les jardins de curés pour parfumer la bière. Supportant le sec car poussant en méditerranée, elle peut aussi s’utiliser comme plante de rocaille.

J - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Jonc fleuri (Butomus umbellatus) - Butomacées

Le Jonc fleuri n’est pas un jonc. En effet, bien qu’étant une plante aquatique, le Jonc fleuri appartient à la famille des Butomacées. Il est d’ailleurs le seul représentant de cette famille Botanique. Il se reconnait facilement lors de sa floraison rose tirant sur le blanc et disposée en ombelle. C’est aussi une plante comestible. En effet, son rhizome peut se consommer une fois bouillie. Bien qu’espèce protégée dans certaines régions de France et en Algérie, on le considère comme espèce envahissante en Amérique du Nord.

L - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Laiteron délicat (Sonchus tenerrimus) - Astéracées

Le Laiteron délicat est une des plantes sauvages françaises les moins répandue sur notre territoire. En effet, on ne le trouve que dans le Sud-Est de la France. Mais comme les autres espèces de Laiterons, il fait partie des espèces comestibles. Les feuilles et les fleurs jaunes sont les principales parties comestibles de cette plante. On peut le consommer cru en salade ou cuit comme à la manière des épinards. La plante aura toutefois un meilleur goût lorsqu’elle est récoltée jeune.

• Laiteron des champs (Sonchus arvensis) - Astéracées

Comme pour les autres espèces de Laiterons, le Laiteron des champs fait partie des plantes comestibles. D’ailleurs, c’est aussi une plante sauvage française très commune. Appartenant à la famille des Astéracées, toutes les parties de la plante sont comestibles. On peut en effet consommer la tige, les feuilles, ses fleurs jaunes ou même les boutons floraux. Pour le consommer, il faut toutefois faire attention à ne pas le récolter dans les pâturages. En effet, la plante peut être souillée par les déjections animales. Sinon, on peut la consommer crue en salade ou cuite comme les épinards.

• Laiteron des marais (Sonchus palustris) - Astéracées

Comme avec les autres espèces de Laiterons, le Laiteron des marais fait partie des plantes sauvages comestibles. Il faut aussi partie de la famille des Astéracées. Mais considérez cette plante comme une plante toxique. En effet, bien qu’étant comestible, elle pousse dans les milieux humides, comme les marécages. Ainsi, la plante peut être porteuse de maladies ou de parasites comme la douve du foie. Enfin, certaines de ces maladies peuvent être graves, alors évitez de la consommer.

• Laiteron maraîcher (Sonchus olearaceus) - Astéracées

Le Laiteron maraîcher est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Astéracées. C’est aussi une des plantes sauvages françaises les plus communes. On le trouve en effet un peu partout jusqu’à 2600 mètres d’altitude. Plante comestible on peut consommer ses feuilles crues en salade lorsqu’elles sont jeunes ou cuites comme des légumes si elles sont plus vieilles. Ses fleurs jaunes et ses boutons floraux sont également comestibles. On le confond facilement avec le laiteron des champs, plante non toxique pour l’Homme.

• Laiteron maritime (Sonchus maritime) - Astéracées

Le Laiteron maritime n’est une des plantes sauvages françaises les plus répandue sur notre territoire. Bien qu’il ne soit pas rare, on ne le trouve que dans les zones humides et marécages proches des littoraux français. Comme les autres espèces de Laiterons, elle fait partie des plantes comestibles. Elle se différencie aussi par ses involucres totalement gables. Les écailles de ses fleurs jaunes ne portent donc aucun poil. Sa période de floraison s’étale de juin à septembre. Elle a donc une floraison estivale qui profitera aux insectes pollinisateurs.

• Laiteron rude (Sonchus asper) - Astéracées

Une des herbacées annuelles les plus communes de la Flore Française, le Laiteron rude est aussi une plante comestible. Il fait d’ailleurs partie des plantes utilisées à la Réunion en brède. Avec ses nombreuses épines, les feuilles plus âgées de cette plante ne seront pas aussi agréable à consommer que les jeunes. On peut d’ailleurs le consommer cru en salade avec les épines enlevées ou cuit à la manière des épinards. Le Laiteron rude peut se consommer cru ou en salade. Grandissant vite, il peut être récolter tous les 15 jours afin d’être consommé.

• Lampsane commune (Lapsana communis) - Astéracées

Appartenant à la famille des Astéracées, la Lampsane commune est une des plantes herbacées à fleurs jaunes les plus communes de la Flore Française. En effet, on la trouve d’ailleurs dans la plupart des zones tempérées du monde. Cette plante annuelle comestible apprécie les terres retournées, en bordure des chemins, sur les talus, dans les bois clairs et les friches, le tout principalement en prairie. Les feuilles sont à consommer jeunes avant l’apparition de la hampe florale, elles ont un goût plus amer.

Lamier blanc (Lamium album) - Lamiacées

Le Lamier blanc fait partie des plantes sauvages comestibles les plus communes de France. On le trouve souvent aux bords des chemins, dans les bois, mais aussi dans les clairières ou encore près des cours d’eau. Il ressemble beaucoup à l’ortie, mais s’en différencie par ses fleurs blanches et l’absence de poils urticants. Vous pouvez consulter ma galerie photo de Lamier blanc afin de l’identifier plus facilement.

Lamier jaune (Lamium galeobdolon) - Lamiacées

Le Lamier Jaune fait partie des plantes sauvages comestibles de France. On le reconnaîtra facilement grâce à ses fleurs jaunes et ses feuilles triangulaires, dentées, pointant vers le bas. Toutes les parties de la plante sont comestibles, mais ce sont surtout les feuilles et les fleurs que vous pourrez manger. D’ailleurs vous pourrez les manger crues ou cuites. Et même si les feuilles ne dégagent pas une bonne odeur, elles ont un goût assez doux. 

• Lierre terrestre (Glechoma hederacea) - Lamiacées

Le Lierre Terrestre est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées qui ne dépasse pas les 40 cm de hauteur. C’est une plante particulièrement intéressante. Elle est en effet comestible et on lui reconnait des vertus médicinales. En plus de ces qualités, elle a un rôle écologique important. Elle est en effet très mellifère. Elle attire donc les pollinisateurs. Mais attention, on peut toutefois la confondre avec d’autres plantes, souvent comestibles. La floraison rose permet de lever le doute.

M - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Menthe sylvestre (Mentha longifolia) - Lamiacées

La Menthe Sylvestre, qu’on appelle aussi menthe à feuilles longues, est une plante herbacée vivace et rhizomateuse appartenant à la famille des Lamiacées. Cette espèce de menthe est de morphologie extrêmement variable. Ainsi, on en recense une vingtaine de sous-espèces. D’ailleurs, on trouve la Menthe sylvestre de l’ouest de l’Europe à l’Asie centrale et l’Afrique du Sud. Cette plante comestible dégage cependant une odeur bien moins agréable que les autres espèces de menthes.

• Merisier (Prunus avium) - Rosacées

Le Merisier, qu’on appelle aussi Cerisier Sauvage, est un arbre fruitier indigène d’Europe et appartenant à la famille des Rosacées. On le trouve dans les sols riches en humus, dans les bois de feuillus et assez dispersé. Ses fleurs blanches qui apparaissent en avril-mai donneront les Merises, ses fruits rouges comestibles en plus tard en été. On reconnaît facilement le Merisier avec les nectaires rouges qu’il présente sur le pétiole de ses feuilles, mais il est difficile de faire la différence avec les Cerisiers cultivés qui sont proches. Enfin, il est sensible à de nombreuses maladies.

• Mouron blanc (Stellaria media) - Caryophyllacées

Le Mouron blanc est une des plantes sauvages françaises les plus intéressantes qui soit. En effet, cette petite plante herbacée aux fleurs blanches se trouve presque toute l’année et de partout. On peut même l’apercevoir dans l’Himalaya à plus de 4300 mètres d’altitude ! Il s’agit d’une plante comestible. En effet, elle était même cultivée dans le temps pour ses feuilles au goût de noisettes lorsqu’elles sont crues et à celui de l’épinard une fois chauffées. Mais il faut cependant faire attention quant au sol sur lequel elle a poussé. Elle a en effet la capacité de fixer les métaux lourds, ce qui peut être toxique.

• Moutarde des champs (Sinapis arvensis) - Brassicacées

La Moutarde des champs est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Brassicacées. C’est aussi une plante comestible servant à la confection de la Moutarde grâce à ses graines moulues. Mais les graines ne sont pas les seules à pouvoir se consommer. En effet, les jeunes pousses, jeunes feuilles, tiges et fleurs peuvent également se consommer. Cette plante à fleurs jaune peut facilement se confondre avec d’autres espèces de Moutardes, elles aussi comestibles.

• Moutarde noire (Brassica nigra) - Brassicacées

Bien connue comme plante condimentaire, la Moutarde est une plante herbacée annuelle appartenant à la famille des Brassicacées. Elle se repère vite avec ses fleurs jaunes dans les champs cultivés ou même dans la nature. Elle se différencie aussi du Colza par ses tiges glauques et ses poils. La Moutarde noire mesure environ 1 mètre de hauteur et fleurit d’avril à octobre. Ses fruits sont des siliques, un type de fruit capsule dont on consomme les graines. Cette plante comestible aurait aussi des propriétés médicinales.

• Muscari à toupet (Leopoldia comosa) - Asparagacées

Le Muscari à toupet fait partie des plantes sauvages comestibles de France les plus belles. Et notamment grâce à ses fleurs violettes. Mais c’est son bulbe qu’il faut consommer. D’ailleurs, le bulbe de Muscari à toupet est un mets très apprécié dans le sud de l’Italie. On peut même l’acheter en bocaux dans les supermarchés.

o - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Oseille commune (Rumex acetosa) – Polygonacées

Appartenant à la famille des Polygonacées, l’Oseille commune est une plante potagère largement cultivée qui se trouve aussi assez facilement dans la Nature. Nous la cultivons d’ailleurs pour ses feuilles tendres qu’on peut consommer toute l’année. Il faut toutefois ne pas en abuser car elle est riche en acide oxalique. Cette plante comestible permet aussi d’identifier un sol légèrement acide. Mais lorsqu’elle est jeune, elle peut se confondre avec les hastées et les gouets.

• Ortie brûlante (Urtica urens) - Urticacées

L’Ortie brûlante porte plusieurs noms. En effet, on peut également la nommer Ortie grièche ou Petite Ortie. Elle appartient à la famille des Urticacées, la même famille que la Grande Ortie (Urtica dioica). La différence principale reste la taille, elle est en effet plus petite que la Grande Ortie. Elle ne mesure que 60 cm de haut au maximum. Très commune en France, cette plante comestible pousse es décombres, les friches et les lieux cultivés ayant reçu un excès de fumure. D’est d’ailleurs une des mauvaises herbes les plus communes.

P - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Panais (Pastinaca sativa) - Apiacées

Le Panais est une plante herbacée biannuelle qui appartient à la famille des Apiacées. Il était autrefois très cultivé comme légume ainsi que plante fourragère. Aujourd’hui, on le trouve à la fois dans la nature et dans quelques champs même si sa culture a été réduite depuis quelques siècles, détrôné par la pomme de terre. Toutes les parties de la plante sont comestibles, mais c’est surtout la racine qui sert à la consommation humaine, dans les potages ou pot-au-feu.

• Panic-pied-de-coq (Echinochloa crus-galli) - Poacées

À la base, le Panic-pied-de-coq ne fait pas partie des plantes sauvages françaises. En effet, il est probablement originaire d’Asie Tropicale. Depuis, il s’est naturalisé un peu partout dans le monde. Comme beaucoup d’autres Poacées, il s’agit d’une plante comestible si on se contente de ses graines avec lesquelles on peut obtenir de la farine. Beaucoup considèrent aussi le Panic-pied-de-coq comme une mauvaise herbe redoutable, notamment dans les rizières où elle se sent très à l’aise. Elle absorbe l’azote destiné aux plantes de culture et propage des maladies pouvant baisser les rendements.

• Peuplier blanc (Populus alba) - Salicacées

Le Peuplier Blanc fait partie des différentes espèces de Peupliers qu’on peut croiser naturellement en France. Il pousse généralement sur terrains basiques, plutôt secs mais supporte très bien l’humidité. Il appartient à la famille des Salicacées. Héliophile, il a besoin d’une grande quantité de soleil pour se développer. Bien qu’on utilise cet arbre de manière ornementale ou pour la confection de pâte à papier, il fait aussi partie des plantes comestibles et médicinales. En effet, vous pouvez consommer les jeunes pousses tendres ainsi que les feuilles avant leur maturité. Sa sève peut se boire directement au tronc comme pour les Bouleaux.  Enfin, son écorce, une fois broyée peut servir comme fébrifuge.

• Peuplier noir (Populus nigra) - Salicacées

Le Peuplier noir fait partie des plus grands arbres de la Flore Française. En plus de ça, il est assez commun bien qu’il ne pousse que dans les terrains humides, généralement proches des cours d’eau. C’est d’ailleurs une des espèces caractéristiques de la ripisylve. Il fait aussi partie des plantes sauvages comestibles. Il a même des utilisations médicinales reconnues pour de nombreux maux. Ce sont l’écorce, les jeunes pousses, la sève ainsi que les bourgeons qui sont utilisés. La sève peut se consommer directement au printemps. Les jeunes pousses et bourgeons devront être cependant cuits ou macérés afin de bénéficier de leurs vertus.

• Pimprenelle (Sanguisorba minor) - Rosacées

Appartenant à la famille des Rosacées, la Pimprenelle, qu’on appelle aussi petite pimprenelle ou sanguisorbe est une herbacée vivace commune de la Flore Française. On la trouve en effet partout en France dans les prés secs et des terrains pauvres, surtout sur sol calcaire. C’est une plante comestible dont les feuilles ont un goût agréable de concombre. Il est facile de la reconnaître grâce à ses feuilles qui comportent jusqu’à 12 paires de folioles arrondies dentées. Ses fleurs vertes sont très petites et denses, en têtes globuleuses. On peut la confondre avec la Grande Pimprenelle, mais il s’agit aussi d’une espèce comestible.

• Pin sylvestre (Pinus sylvestris) - Pinacées

Le Pin sylvestre est une des essences forestières les plus importantes d’Europe et de Russie. En effet, ce grand arbre pouvant mesurer jusqu’à 40 mètres de hauteur est largement utilisé en sylviculture. Appartenant à la famille des Pinacées, ce grand résineux pousse dans de nombreux types de sols, supporte la sécheresse et le froid jusqu’à 2000 mètres d’altitude. C’est aussi une plante comestible et médicinale. On utilise son huile essentielle pour soigner les malades de l’appareil respiratoire tandis que ses pignons de pins et jeunes aiguilles se mangent. Le Pin Sylvestre est sans doute une des espèces de Pins la plus commune au monde.

• Potentille ansérine (Potentilla anserina) - Rosacées

Appartenant à la famille des Rosacées, la Potentille ansérine est une plante herbacée vivace à fleurs jaunes qu’on trouve surtout dans le Nord de la France, principalement en Île-de-France. La Potentille ansérine est une plante comestible qu’on peut aussi classer comme plante médicinale pour ses actions antispasmodique, hémostatique, odontalgique ou analgésique. Cette plante aime les bords des routes, des chemins, des étangs ou des fossés. C’est aussi une plante rudérale.

R - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Renouée à feuilles d'oseille (Persicaria lapathifolia) - Polygonacées

Pouvant se confondre avec les autres espèces de Renouées du genre Persicaria, la Renouée à feuilles d’Oseille fait aussi partie des plantes comestibles sauvages de France. Elle pousse dans les zones humides où elle prospère bien lorsqu’elle trouve la quantité de lumière nécessaire pour répondre à ses besoins écologiques. Les jeunes pousses de cette plante sont consommables. Ainsi que les feuilles ainsi que les graines. Mais il faut être prudent. En effet, le fait qu’elle pousse dans les zones humides est dangereux car des parasites et maladies peuvent y être présents.

• Renouée persicaire (Persicaria maculosa) - Polygonacées

La Renouée Persicaire est une des plantes sauvages comestibles de la famille des Polygonacées. C’est une plante herbacée annuelle qu’on trouve dans de nombreuses zones humides de France et plus largement du monde. Elle a aussi la tendance à être envahissante. Considérée comme une mauvaise herbe malgré ses belles fleurs roses, elle peut pourtant se consommer. En effet, les jeunes pousses, les feuilles et les graines sont consommables. Mais attention, puisqu’elle pousse en milieu humide, la présence de parasites et de maladies peut la rendre dangereuse.

• Réséda jaune (Reseda lutea) - Résédacées

Appartenant à la petite famille Botanique des Résédacées, le Réséda jaune est une des plantes comestibles sauvages qu’on rencontre un peu partout en France. Les jeunes pousses se consomment crues en salade et les tiges cuites comme des asperges. On peut aussi la considérer comme une plante médicinale. Elle possède en effet des propriétés diurétiques et sudorifique. Il aime les sols calcaires, les lieux pierreux et caillouteux et les friches. On la trouve dans presque toute l’Eurasie.

• Roquette (Eruca sativa) - Brassicacées

Bien connue dans les salades des restaurants, la Roquette est une plante herbacée annuelle de la famille des Brassicacées. Et c’est une plante comestible, ses feuilles se mangent justement en salade. La Roquette est une plante plutôt rare dans la nature. Mais on la trouve dans des champs largement cultivés. Ses feuilles sont meilleures jeunes et dégagent une saveur piquante et poivrée. Elle présente une hétérophyllie avec des grandes feuilles basales et de plus petites feuilles caulinaire, épaisses, pennatilobées.

S - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Sapin blanc (Abies alba) - Pinacées

Le Sapin blanc est un des plus grands arbres du monde. En effet, il peut mesurer jusqu’à 80 mètres de hauteur. C’est aussi une essence très importante dans la sylviculture en France. Cet arbre au feuillage persistant fait partie de la famille des Pinacées. C’est donc un conifère résineux. Il peut aussi vivre jusqu’à 500 ans. Le Sapin blanc peut se classer dans la catégorie des plantes comestibles. En effet, les jeunes pousses et les pignons de pins peuvent se consommer. On utilise aussi cette essence pour faire de l’huile essentielle à usage thérapeutique.

• Souci des champs (Calendula arvensis) - Astéracées

Le Souci des champs, qu’on appelle aussi Souci sauvage, est une plante herbacée annuelle pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres de hauteur. Cette plante aux fleurs jaunes appartient à la famille des Astéracées et pousse principalement dans les régions méditerranéennes d’Europe. Contrairement aux pissenlits, le fruit du Souci des champs (qui est aussi un akène) ne comportent pas de pappus. Il ne s’envole donc pas avec le vent. Enfin, le Souci des champs est une plante sauvage comestible. En effet, ses bourgeons floraux relèvent le goût de la viande et ses feuilles ont des propriétés médicinales.

• Sureau noir ( Sambuscus nigra) - Adoxacées

Le Sureau noir, qu’on appelle aussi le Grand sureau, est un arbuste de la famille des Adoxacées et plutôt assez commun dans la flore française sauvage. Cet arbuste à feuillage caduc et à la floraison blanche se trouve en effet dans toute l’Europe, une bonne partie de l’Asie de l’Ouest et en Amérique du Nord. C’est une plante comestible dans la mesure où on fait cuire ses baies et ses fleurs. Crues, elles sont toxiques car elles contiennent de l’oxalate de calcium et d’autres alcaloïdes.

T - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Trèfle des prés (Trifolium pratense) - Fabacées

C’est une des plantes sauvages françaises les plus communes de nos prairies, de nos jardins et de nos champs. En effet, on la trouve dans presque toute la France. Ainsi qu’en Eurasie et en Afrique du Nord. C’est une plante comestible particulièrement utilisée comme plante fourragère. Ses fleurs roses sont en effet comestibles ainsi que toutes les autres parties de la plante. On peut aussi classer cette espèce dans les plantes médicinales car elle a de nombreuses vertus thérapeutiques. Enfin, elle est mellifère et permet de fixer l’azote dans le sol.

• Tussilage pas d'âne (Tussilago farfara) - Astéracées

Le Tussilage Pas-d’âne est une plante herbacée vivace à rhizomes appartenant à la famille des Astéracées. C’est aussi une espèce bio-indicatrice. En effet, il prospère sur les terrains instables riches en bases comme les terrains vagues. On peut consommer cette espèce pionnière. En effet, les feuilles et ses fleurs jaunes sont comestibles. Mais il ne faut pas non plus en abuser. Enfin, le Tussilage fait partie des plantes médicinales les plus utilisées en phytothérapie pour ses actions pectorales.

V - LISTE DES PLANTES SAUVAGES Comestibles de France

• Valériane Rouge (Centranthus ruber) - Caprifoliacées

Bien que la Valériane Rouge ne soit pas une Valériane, elle n’en demeure pas moins comestible et médicinale. On peut d’ailleurs la consommer crue ou cuite, ce que soient ses fleurs, ses bourgeons floraux ou encore ses feuilles légèrement charnues. Très facile à reconnaître, elle est aussi très résistante à la sécheresse et pousse dans les milieux rocailleux.

• Vigne cultivée (Vitis vinifera) - Vitacées

La Vigne cultivée fait partie des plantes sauvages comestibles les plus connues. C’est aussi un arbrisseau sarmenteux à feuillage caduc largement cultivé dans le monde, et ce, depuis les débuts de l’agriculture. On connaît tous cette plante pour ses fruits comestibles au goût sucré et qui donne le vin. Il existe aussi de nombreuses variétés donnant des formes, couleurs et goûts différents. Les feuilles aussi sont comestibles. Moins connu, la Vigne cultivée est également utilisée comme plante médicinale.

• Violette odorante (Viola odorata) - Violacées

Appartenant à l famille des Violacées, la Violette odorante est une plante herbacée vivace largement utilisée en parfumerie. Mais on la considère aussi comme une plante médicinale et comestibles en dehors de sa racine qui peut être légèrement toxique et provoquer des vomissements. C’est une plante bio-indicatrice permettant de repérer les sols riches en bases. Elle pousse un peu partout es bois clairs, lisières, haies, pelouses, prairies et bords des chemins de France.

Article Précédent

LISTE DES PLANTES SAUVAGES TOXIQUES DE FRANCE

Article Suivant

Doronic à grandes fleurs (Doronicum grandiflorum)

20 commentaires

  1. Gio dit :

    Bonjour, super complet merci ! Je n’ai pas trouvé le Gaillet blanc, le Pissenlit, le Plantain qui sont assez réputé pour des plantes sauvages comestibles 🙂

    1. Ce sont bien des plantes comestibles oui, cette liste n’est juste pas exhaustive, je pense à en rajouter un peu tout le temps que je peux 🙂

      1. Gio dit :

        J’imagine bien ! C’était des propositions plus qu’autre choses hihi. Gros travail et du temps pour faire cette liste, c’est déjà énorme et je suis content que des personnes comme vous prennent le temps de partager la connaissance pour nous ! Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).