• Type:

Arbuste Sauvage à Fleur Blanche : 10 espèces faciles à reconnaître

Vous avez repérer un arbuste sauvage à fleur blanche dans la Nature mais vous ne savez pas duquel il s’agit ? Monde Végétal partage avec vous une liste d’arbustes sauvages à fleurs blanches faciles à reconnaître.

Photo et description à l’appui, vous aurez aussi quelques précisions sur l’utilisation, la comestibilité ou la toxicité des arbustes qui suivent.

Alors commençons avec le premier arbuste sauvage à fleur blanche : l’Amélanchier.

amélanchier : petit arbuste sauvage à fleur blanche

arbuste sauvage à fleur blanche l'amélanchier à feuilles ovales

Amélanchier à feuilles ovales en fleurs – Source Photo

En France, il existe plusieurs espèces d’Amélanchiers bien qu’une seule soit réellement bien présente chez nous : l’Amélanchier à feuilles ovales (Amelanchier ovalis).

Ce petit arbuste sauvage à fleur blanche se trouve principalement dans l’Est du pays bien qu’il pousse dans la quasi totalité du territoire métropolitain.

Pour l’identifier : arbuste de très petite taille ne dépassant pas les 3 mètres de hauteur, feuilles ovales entières caduques, petites fleurs blanches et fruits bleutés.

Puisqu’il appartient à la famille des Rosacées, ses fleurs seront caractéristiques. Pétales libres et de nombreuses étamines au milieu de la fleur. Les pétales de l’Amélanchier à feuilles ovales sont la plupart du temps blancs et les étamines jaunes.

L’Amélanchier à feuilles ovales a une période de floraison assez courte. Vous ne pourrez observez ses fleurs blanches que d’avril à mai. Il faudra donc faire vite.

Enfin, lorsque les fleurs se font fécondées, l’Amélanchier commence à produire des fruits. Ces fruits sont des piridions qui ressemblent à des baies. Et j’ai une bonne nouvelle, ces fruits sont comestible, avec un goût assez agréable et sucré. 

 

aubépine : arbuste sauvage à fleur blanche mais épineux

arbuste sauvage à fleur blanche aubépine laevigata

Fleurs d’Aubépine à deux styles – Source Photo

L’Aubépine est un des arbustes sauvages à fleurs blanches les plus communs de France. Bien qu’il ne soit pas toujours facile de faire la différence entre chaque espèce d’Aubépine, nous pouvons parler de 3 principales : 

  • L’Aubépine à un style. Qu’on appelle aussi Aubépine monogyne (Crataegus monogyna).
  • l‘Aubépine à deux styles (Crataegus laevigata).
  • et enfin l’Azérolier (Crataegus azarolus), surtout commun dans le sud du pays.

Je ne vais pas m’attarder sur les différences entre ces espèces puisqu’elles sont toutes comestibles et possèdent des propriétés similaires.

Les Aubépines sont de arbustes sauvages qu’on trouve à la fois en forêt, dans les champs et surtout en haie champêtre où ces espèces font le bonheur des oiseaux et des insectes.

Leurs fleurs blanches typique des Rosacées produisent ensuite des fruits rouges : les cenelles qu’on peut consommer crus, cuits, en confiture ou encore en gelée.

Enfin, on utilise les fleurs des Aubépines comme hypotenseur, antispasmodique et sédatif.

ciste de montpellier : belles fleurs blanches du Sud

très belles fleurs blanches du ciste de montpellier

Étamines et pétales blancs du Ciste de Montpellier – Source Photo

Continuons notre aventure au sein des arbustes à fleurs blanches de France avec le Ciste de Montpellier (Cistus monspeliensis). Ce petit arbuste sauvage produit sans doute les plus belles fleurs qu’il est possible de voir dans la Nature. Comme ses autres cousins, les Cistes.

Appartenant à la famille botanique des Cistacées, il est cousin du Ciste cotonneux, plus commun mais qui est un arbuste sauvage à fleurs roses. Le Ciste de Montpellier, lui, ne se rencontrera que dans le Sud de la France.

Il pousse naturellement dans les coteaux secs, les garrigues de Provence, du Roussillon ou de Corse. Petit, il dépasse rarement les 1,2 mètres de hauteur.

Mais sa floraison étincelante et lumineuse le rend facilement repérable. Ses fleurs blanches comportent en moyenne 5 pétales en forme de coeur avec des étamines jaunes nombreuses au milieu.

Ses pétales ont aussi la particularité d’avoir un aspect chiffonné qui laisse pensé que la fin de la floraison est proche alors qu’il n’en est rien.

En parlant de sa période de floraison, le Ciste de Montpellier fleurit de Mai à juin

Enfin, ce n’est pas une plante qu’on consomme. Mais elle peut jouer un rôle environnemental très important. Puisqu’elle supporte bien les conditions de sécheresse et d’aridité générale d’un milieu, on s’en sert souvent pour maintenir les talus, lutter contre la désertification, maintenir le sol et réhabiliter les milieux dégradés.

Cornouiller Sanguin : Des pompons de fleurs blanches

fleurs blanches du cornouiller sanguin

Fleurs Blanc-crème caractéristiques du Cornouiller Sanguin – Source Photo

Le prochain arbuste sauvage à fleur blanche est le Cornouiller Sanguin (Cornus sanguinea). C’est d’ailleurs l’espèce de Cornouiller la plus commune en France puisqu’on le trouve un peu partout dans la Nature. 

Le Cornouiller Sanguin pousse principalement dans les haies, les bois, ou en berge de rivière tant que le sol n’est pas trop humide et en zone calcaire.

Appartenant à la famille des Cornacées, le Cornouiller Sanguin peut devenir assez grand, atteignant jusqu’à 6 mètres de hauteur. 

On le reconnaît facilement en hiver par les branches de son houppier qui deviennent rouges. Sa période de floraison ne passe pas inaperçue non plus. Il produit en effet de belles fleurs blanches observables de loin.

Chaque fleur blanche du Cornouiller Sanguin se regroupe sur une inflorescence qu’on appelle une corymbe. Cette corymbe compte plusieurs dizaines de fleurs, qui formeront par la suite de nombreux petits fruits.

Malheureusement, ses fruits ne sont pas comestibles pour les humains mais ils sont très intéressants pour les oiseaux qui les apprécient volontiers.

Laurier Tin : faux laurier aux fleurs blanches

floraison en corymbe du laurier tin

Fleurs blanches du Laurier Tin – Source Photo

L’arbuste sauvage à fleur blanche suivant est le Laurier Tin (Viburnum tinus). Et première chose à savoir, le Laurier Tin n’est pas un Laurier. Il n’appartient ni à la famille des Lauracées, ni même au genre Laurus. Il ne faut donc pas le confondre avec le Laurier Sauce. D’ailleurs, pour la différence, vous trouverez ici un article sur la reconnaissance du Laurier Sauce.

Le Laurier Tin est en réalité une Viorne et appartient donc à la famille des Adoxacées. D’ailleurs, on le remarque tout de suite lorsqu’il fleurit.

La floraison du Laurier Tin est somptueuse. Il forme de nombreuses petites fleurs blanches légèrement rosées, regroupées en corymbes resserrés en forme d’ombelles. Ces ombelles forment de gros pompons lumineux qui nous permettent de le voir de loin.

De plus, il fleurit longtemps. En effet, la période de floraison du Laurier Tin se déroule de février à juin. Mais ses fleurs ne dégagent pas une odeur très agréable.

Pour observer le Laurier Tin, il suffit soit d’aller en ville, où il est souvent utilisé comme arbuste ornemental. Soit aller dans le Sud de la France ou sur la façade Atlantique où il se plaît.

Enfin, cet arbuste sauvage toxique ne doit pas être consommé. Beaucoup moins toxique que certaines espèces de Laurier, il est préférable de le laisser aux oiseaux et aux insectes.

myrte commun : arbuste du sud

myrte commun arbuste sauvage à fleur blanche du sud de la france

Nombreuses étamines d’une fleur de Myrte commun – Source Photo

Le prochain arbuste sauvage à fleur blanche de France que je vous présente est aussi un des moins connus : le Myrte commun. Et il ne faut pas le confondre avec les Myrtilles.

Le Myrte commun (Myrtus communis) appartient à la famille des Myrtacées et non à celle des Éricacées comme la Myrtille (qui fait aussi des fleurs blanches). 

Pour trouver le Myrte commun, pas le choix que de voyager dans le sud de la France. Il n’est présent à l’état sauvage qu’en Provence et en Corse car il n’aime pas les températures froides.

Sa floraison dure d’avril à juillet. Le Myrte commun produit de nombreuses petites fleurs blanches 3 à 6 mm de long qui peuvent prendre des teintes verdâtres ou rosés.

Ses fleurs, une fois pollinisées produisent ensuite de petits fruits bleus, ressemblant fortement aux Myrtilles. Et comme pour ces dernières, ils sont comestibles.

Prunellier : arbuste sauvage à fleur blanche le plus commun de France

zoom sur les fleurs blanches du prunellier un arbustes sauvage très commun

Fleurs de Prunellier et ses pétales blancs – Source Photo

Le Prunellier est sans doute l’arbuste sauvage à fleur blanche le plus commun de France. On le trouve en effet partout. En plus, il est facilement reconnaissable bien qu’on puisse le confondre avec les Aubépines en hiver.

Appartenant lui aussi à la famille des Rosacées, le Prunellier pousse dans toute l’Europe. On le trouve principalement en campagne, dans les haies mais on peut aussi le trouver dans les clairières et les lisières de forêt.

On le reconnaît grâce à ses longues épines noires ainsi que ses fleurs blanches et ses fruits bleus. Sa période de floraison est assez courte puisqu’il ne fleurit qu’en avril. Mais il est très fertile.

Il forme de nombreuses fleurs blanches qui le transformer en grosse boule blanche. Une fois ses fleurs fécondées, le Prunellier produira de petites prunes. Ces prunes sauvages comestibles mais peuvent devenir légèrement toxique si vous ne les récoltez pas au bon moment.

Si vous voulez savoir quelle est la comestibilité de ces fruits, j’en parle dans un autre article.

Sureau Noir : arbuste sauvage à fleur blanche des bois

nombreuses fleurs blanches d'un sureau noir

Nombreuses fleurs blanches du Sureau Noir – Source Photo

Le Sureau Noir (Sambucus nigra) est l’espèce de Sureau la plus commune en France. Et accessoirement, un grand arbuste sauvage à fleur blanche. Il existe également le Sureau à grappes (Sambucus racemosa) ainsi que le Sureau Yèble (Sambucus ebulus). Le premier est aussi comestible. Mais le second est toxique. Et tous, produisent des fleurs blanches.

Mais revenons sur le Sureau Noir. C’est un grand arbuste qui peut atteindre 8 mètres de hauteur, et il est assez commun. On le trouve dans les bois clairs, les haies ou encore les terrains vagues. Il pousse en compagnie de différentes espèces de Chênes, à côté du Hêtre ou du Châtaignier.

Appartenant à la famille des Adoxacées, il forme des fleurs en corymbe. Chaque fleur blanche du Sureau Noir est toute petite. Elles ne mesurent que 5 mm et leur 5 pétales les font ressembler à de petites étoiles. Enfin, elles comportent 5 étamines couleur blanc crème.

Une fois fécondées, les fleurs du Sureau Noir produit de petites baies noires violacées à chair molle. Ces baies sont comestibles uniquement si elles sont cuites.

Les fleurs aussi peuvent se consommer cuites mais toutes les autres parties de la plante sont toxiques. Bonus : faire la différence entre le Sureau Noir et le Sureau Yèble.

Troène : Arbuste sauvage à fleur blanche cousin de l'Olivier

petites fleurs blanches du Troène commun ligustrum vulgare

Fleurs du Troène commun – Source Photo

Bien qu’on ne dirait pas comme ça, le Troène commun (Ligustrum vulgare) est un cousin de l’Olivier, et même du Frêne ou du Lilas. Le Troène appartient en effet à la famille des Olacées. Mais contrairement aux fruits du Frêne ou aux olives, les fruits du Troène ne sont pas comestibles. Toute la plante est même très toxique.

Quoiqu’il en soit, le Troène est un petit arbuste sauvage qu’on trouve un peu partout en France, du Nord au Sud, d’Est en Ouest.

Il pousse aussi bien dans les bois que dans les haies ou en berge de rivière. Le Troène peut aussi se trouver en ville comme arbuste ornemental dans le but de confectionner des haies car il supporte bien la taille.

Si on ne le taille pas, on peut voir ses belles fleurs blanches groupées en panicules. Petites mais nombreuses, elles sont à la fois très odorantes et mellifères

Dans la Nature, vous pouvez observer le Troène fleurit de mai à juin.

Viorne Lantane : Arbuste boule de neige

arbuste sauvage à fleur blanche viorne lantane viburnum lantana et ses fleurs blanches

Viorne lantane en fleurs – Source Photo

Terminons enfin avec le dernier arbuste sauvage à fleur blanche de cette liste : la Viorne Lantane. La Virone Lantane (Viburnum lantana) est cousine du Laurier Tin car elle appartient aussi à la famille des Adoxacées.

C’est une plante sauvage à grandes feuilles vertes et velues facilement identifiable. On peut néanmoins la confondre avec d’autres espèces de Viornes ornementales qu’on retrouve dans les parcs er jardins.

Mais dans la Nature, la Viorne Lantane ne se confond pas. Elle pousse dans les haies et les bois calcaires de toute la France.

Une fois qu’elle est en fleurs, elle forme de grosses corymbes de fleurs blanches qui laissent penser à des boules de neiges

Tout son houppier se couvre alors de milliers de petites fleurs blanches qui donnent un spectacle incroyable. Mais on laisse la Viorne Lantane aux oiseaux. En effet, ce petit arbuste sauvage à fleur blanche est toxique pour l’Homme. Il ne faut donc pas le consommer.

Cet article touche donc à sa fin. J’espère aussi que vous êtes maintenant capable de reconnaître chaque arbuste sauvage à fleur blanche que je vous ai présenté.

Vous pouvez aussi découvrir les plantes sauvages à fleurs blanches les plus facilement reconnaissables ici. L’article est un peu long, mais il en vaut le détour.

Quels sont les Plus Grands Arbres du Monde

Quels sont les Plus Grands Arbres au Monde ?

Découvrons ensemble quels sont les plus grands arbres au monde. Le sentiment de paraître tout petit devant le gigantisme sans limite de certains arbres sauvages qui semblent tutoyer les nuages.

Plus d'infos
Peuplier noir, une plante sauvage comestible et médicinal avec en gros plan ses feuilles et pétioles.

Peuplier Noir (Populus nigra) – Salicacées

Découvrez le peuplier noir. Aussi connu sous le nom de Populus nigra, ce grand arbre caduc de la famille des salicacées produit une sève comestible et des bourgeons utilisés en médecine. Voyons comment reconnaître et utiliser le peuplier noir, une plante sauvage facilement identifiable et commune.

Plus d'infos
Dacrydium beccarii Podocarpacées Podocarpaceae

Les Podocarpacées (Podocarpaceae)

Les Podocarpacées représentent une famille de conifères ressemblant parfois beaucoup aux Taxacées. Voyons ensemble les caractéristiques de cette famille insolite.

Plus d'infos
Article Précédent

Plante Sauvage à fleur blanche : 20 floraisons blanches faciles à reconnaître

Article Suivant

Arbuste sauvage à baies rouges : 10 espèces faciles à identifier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).