• Type:

Plante Sauvage à Grandes Feuilles Vertes

Découvrez chaque plante sauvage à grandes feuilles vertes assez commune que vous pourrez croiser dans la Nature. Photos et description rapide.

Abutilon d’Avicenne : Plante Sauvage à grandes feuilles vertes toxiques

Abutilon theophrasti Abutilon d'Avicenne, abutilon de Théophraste, abutilon à fleurs jaunes plante sauvage à grandes feuilles vertes mais invasive

Feuilles et fleurs de l’Abutilon d’Avicenne (Source Photo)

L’Abutilon d’Avicenne, qu’on appelle aussi Abutilon theophrasti est une plante sauvage à grandes feuilles vertes et à fleurs jaunes facilement reconnaissable.

Elle a une grande taille puisqu’elle peut atteindre près de 2 mètres de hauteur. Ses grandes feuilles ont la forme d’un coeur avec des nervures très visibles mais elles ont un touché assez doux à cause des poils présents sur le limbe de ces feuilles.

Originaire d’Asie, cette plante herbacée de la famille des Malvacées fait partie des mauvaises herbes les plus nuisibles des cultures. Elle a aussi un rôle très négatif sur l’environnement puisqu’elle se reproduit vite.

On rencontrera cette plante sauvage principalement dans les régions sud de la France mais également dans d’autres régions au climat tempéré.

Enfin, l’Abutilon d’Avicenne ne doit pas être consommées car elle est fortement toxique.

Acanthe à feuilles molles : de Grosses Feuilles Vertes et foncées

Plante Sauvage à Grandes Feuilles Vertes acanthe à feuilles molles une plante sauvage avec de grandes feuilles vertes. gros feuillage luisant

Acanthe à feuilles molles avec son feuillage et ses fleurs (Source Photo)

L’Acanthe à feuilles molles (Acanthus mollis) se reconnaît très facilement avec ses grandes feuilles vertes et foncées. Aussi, elle appartient à la famille des Acanthacées, qui ont généralement des feuilles plus petites qu’elle.

Pour reconnaître facilement cette plante sauvage, il faut se concentrer sur son feuillage ou ses fleurs. En effet, les feuilles de l’Acanthe à feuilles molles sont grandes et divisées en plusieurs lobes. Elle n’a pas d’épine sur les bord des feuilles.

Quant aux fleurs, cette espèce développe une floraison violet foncé, et un peu rose très caractéristique.

Elle n’est pas présente dans toute la France. Et pour trouver cette plante sauvage à grandes feuilles vertes, vous aurez plus de chance en région méditerranéenne même si on la voit de plus en plus plantée dans les parcs et jardins pour la beauté de son feuillage somptueux.

Enfin, l’Acanthe à feuilles molles est une plante sauvage comestible pour l’Homme.

Arum tacheté : une plante sauvage à grandes feuilles vertes et nervures blanches

L'Arum tacheté est une plante sauvage toxique facilement reconnaissable avec ses grandes feuilles vertes et nervurées

Arum Tacheté et ses grandes feuilles vertes – Source Photo

L’Arum tacheté, qu’on appelle également Gouet tacheté est une plante sauvage à grandes feuilles vertes qu’on croisera surtout dans les bois ainsi que dans les lieux humides et ombragés.

Son nom latin est Arum maculatum et c’est une plante vivace qui appartient à la famille des Aracées. On le repère facilement avec son feuillage vert de grande taille et ses nervures blanches très marquées.

Il se caractérise aussi par sa mauvaise odeur et une grappe de fruit rouges en forme de petites baies une fois que ses fleurs ont été fécondées. Mais attention, que ce soit le fruit, la feuille ou la fleur, il ne faut pas le consommer.

En effet, l’Arum tacheté est si toxique qu’il peut provoquer brûlures buccales, vomissement puis la mort selon les quantités ingérées.

Une autre espèce, Arum italicum, possède des caractéristiques similaires et aussi un gros feuillage très ressemblant.

Bardane : Plante Médicinale et Comestible à Grand Feuillage

La Bardane, qu'on appelle aussi Grande Bardane est une plante sauvage herbacée qui développe de très grandes feuilles velues

Feuillage gigantesque de la Grande Bardane – Source Photo

La Bardane (Arctium lappa), qu’on appelle aussi Grande bardane est une des plantes comestibles et médicinales les plus intéressantes. Puisqu’elle appartient à la famille des Astéracées, sa floraison est caractéristique.

En effet, en plus d’avoir de grandes feuilles vertes, la Bardane développe aussi une floraison violet rose très visible. En ce qui concerne son feuillage, les feuilles de cette plante sauvage, elles ont aussi un duvet qui leur donne une texture douce au toucher.

Aussi, on cultivait la Grande Bardane comme plante potagère durant le Moyen-Âge. Elle peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur et reste assez commune un peu partout en France.

Pour en finir avec la Grande Bardane, elle a des effets diurétique, laxatif ou encore servir de dépuratif sanguin.

Berce du Caucase : de Grandes Feuilles Extrêmement Toxique

Les grandes feuilles vertes de la Berce du Caucase sont énormes

Berce du Caucase, une plante au feuillage monumental – Source Photo

La Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) fait partie des plus grandes plantes herbacées au monde. Elle peut en effet dépasser les 4 mètres de hauteur ce qui lui donne un aspect monumental.

Cette grande plante de la famille des Apiacées se reconnaître très facilement avec ses fleurs et ses feuilles géantes. Cette plante sauvage à grandes feuilles vertes possède aussi une très haute toxicité.

Sa sève, au simple contact de la peau rend cette derrière très sensible à la lumière du soleil. La Berce du Caucase possède un très fort pouvoir sensibilisant, ce qui peut provoquer des cloques et des brûlures sur la peau.

Enfin, la Berce du Cause fait partie des plantes sauvages les plus envahissantes dans certains pays de l’hémisphère nord.

Bourrache officinale : une plante sauvage à grandes feuilles vertes très utile

La Bourrache est une plante sauvage à grandes feuilles vertes

Feuilles de Bourrache et ses fleurs – Source Photo

La Bourrache officinale (Borago officinalis) est une autre une plante sauvage à grandes feuilles vertes. Mais contrairement à la Berce du Caucase, elle est vraiment plus petite.

Elle appartient aussi à la famille des Borraginacées, ce qui aide beaucoup à son identification dans la Nature lorsqu’elle est en fleur. D’ailleurs, ses fleurs sont bleues, ce qui la rend d’autant plus facile à reconnaître.

Ses grandes feuilles vertes sont quant à elles alternes, ridées et relient la tige par un long pétiole lorsqu’elles sont à la base de la plante. D’ailleurs, seules les feuilles de la base sont grandes et pétiolées. Celles de la tige sont petites et acaules.

Enfin, la Bourrache officinale s’utilise volontiers pour ses propriétés : comestible, mellifère, engrais vert, prairie fleurie ou encore médicinales. Par exemple l’huile de Bourrache fait maigrir.

Attention toutefois à ne pas la consommer en excès car la Bourrache peut devenir toxique.

Chou commun : plante sauvage à grandes feuilles vertes bleutées

Le Chou commune fait partie des plantes sauvages à grand feuillage

Feuillage de Chou Sauvage – Source Photo

Le Chou commun (Brassica oleracea) est l’espèce sauvage de Chou. Celle qu’on peut rencontrer dans la Nature. Comme pour les autres variétés de Choux, le Choux commun est une plante à grandes feuilles vertes comestibles.

Même s’il reste très rare dans la Nature, on reconnaît le Choux commun très facilement grâce à son feuillage. En effet, ses grandes feuilles vertes sont un peu glauques, c’est à dire un peu bleutées.

Ses feuilles sont aussi lyrées, épaisses mais pas coriaces avec une grosse nervure ventrale aplatie.

Enfin, l’odeur de chou est si caractéristique qu’il est difficile de se tromper sur son identification.

Consoude : une plante à grandes feuilles très utile pour le jardin

plante sauvage à grandes feuilles vertes : la consoude

Feuilles réticulées de la Consoude Officinale – Source Photo

La Consoude (Symphytum officinale), qu’on appelle aussi Consoude officinale est une autre plante sauvage à grandes feuilles vertes. Tout comme la Bourrache, elle appartient à la famille des Borraginacées.

Ses feuilles peuvent mesurer jusqu’à 40 centimètres de long. Elles ont une forme ovale et lancéolée mais surtout, elles sont couvertes de poils raides courbés sur la face inférieure.

La Consoude développe aussi une floraison rose assez caractéristique et on la trouve régulièrement un peu partout en France tant qu’elle a un peu d’humidité.

C’est aussi une plante médicinale très intéressante même si elle peut devenir toxique à hautes doses. Enfin, elle peut jouer un rôle très important au jardin puisqu’elle enrichit bien les sols, notamment, pour les arbres fruitiers.

Datura Stramoine : le feuillage du diable

Le Datura est une plante sauvage à grandes feuilles vertes mais très toxique

Datura Stramoine en fleur et ses grosses feuilles vertes – Source Photo

Le Datura Stramoine (Datura stramonium) est une autre plante sauvage à grandes feuilles vertes qu’on croise assez facilement en France. Appartenant à la famille des Solanacées, c’est une lointaine cousine de la Tomate, de la Morelle Noire ou encore de la Belladonne.

Ses grandes feuilles vertes découpées et sa floraison blanche en forme de trompette la rendent facilement identifiable.

Enfin le Datura Stramoine est particulièrement toxique, que ce soit à petites ou hautes doses. Que ce soit avec les feuilles, la fleur ou encore la tige et les fruits, le Datura peut provoquer hallucinations, coma et même entraîner la mort.

Digitale Pourpre : plante sauvage à grandes feuilles vertes et fleurs roses

La digitale pourpre est une autre plante sauvage à grandes feuilles vertes

Fleurs de Digitales Pourpres dans les bois – Source Photo

La Digitale Pourpre (Digitalis purpurea) est une grande plante herbacée à feuilles vertes géantes et velues. Elle appartient à la famille des Plantaginacées ou à celle des Scrofulariacées selon la classification utilisée.

Bien qu’on la reconnaisse facilement lorsqu’elle fleurit grâce à son inflorescence en clochettes roses retombantes, on peut néanmoins la confondre avec la Consoude officinale lorsqu’il n’y a que les feuilles pour identifier la plante.

En effet, les grandes feuilles vertes velues de la Digitale Pourpre ressemblent beaucoup aux grandes feuilles vertes également velues de la Consoude. Il faut faire donc très attention car la Digitale Pourpre est une plante sauvage très toxique.

Toutefois, on utilise certaines des substances chimiques qu’elle produit afin de luter contre certains problèmes cardiovasculaires.

Gentiane Jaune : grandes feuilles vertes et boisson alcoolisée

La Gentiane jaune développe un feuillage abondant avec de belles feuilles vertes

Plants de Gentiane Jaune en fleurs – Source Photo

La Gentiane Jaune (Gentiana lutea) est une plante sauvage à grandes feuilles vertes dont les nervures sont coriaces et fortement marquées. Elle appartient à la famille des Gentianacées et pousse principalement dans les bois de montagne ou les prairies d’altitude.

Très facilement reconnaissable dans les prairies par sa floraison jaune et ses fleurs disposées en glomérules, on peut néanmoins la confondre avec une autre plante sauvage à grandes feuilles vertes lorsqu’elle n’est pas en fleurs : le Grand Vératre (très toxique).

Pour rester sur la Gentiane Jaune, c’est une plante qui s’est dispersée en France grâce à la Guerre puisqu’elle a été cultivée près des champs de batailles afin d’en faire de l’alcool.

Enfin, la Gentiane jaune fait partie des plantes sauvages médicinales les plus reconnues de la pharmacopées Française.

Grand Vératre : de grandes feuilles vertes ressemblant à celles de la Gentiane

Le Grand Vératre est une plante sauvage à grandes feuilles vertes très toxique ressemblant beaucoup à la Gentiane Jaune

Grand Vératre et son feuillage vert à fortes nervures – Source Photo

Le Grand Vératre (Veratrum album) qu’on appelle aussi Hellébore blanc ou Faux hellébore est une plante herbacée vivace de la famille des Mélanthiacées.

C’est une plante sauvage qui pousse aussi principalement en montagne. Et il côtoie parfois la Gentiane Jaune avec laquelle on peut facilement le confondre.

Les risques de confusions sont liée à leur feuillage très similaires. Mais contrairement à la Gentiane Jaune, le Grand Vératre est très toxique. Puisque ces deux espèces ont des feuilles très similaires, il faut vraiment attendre la floraison pour faire la différence sans risque.

Grande Berce : plante sauvage à grandes feuilles vertes délicieuses

La Grande Berce, qu'on appelle aussi Berce spondyle fait partie des plantes sauvages à grand feuillage

Feuilles composées d’une Grande Berce – Source Photo

La Grande Berce (Heracleum sphondylium) est une cousine de la Berce du Caucase, en beaucoup plus petit. Elle appartient aussi à la famille des Apiacées mais est nettement moins photosensibilisante que la Berce du Caucase.

En fait, la Grande Berce est parfaitement comestible. Ses fleurs blanches ainsi que ses racines, ses tiges et ses fruits sont comestibles.

Pour la reconnaître des autres espèces d’Apiacées toxiques comme les Ciguës ou les Oenanthes, il suffit de regarde son feuillage. En effet, ses grandes feuilles vertes sont pennées et divisées en 3 à 5 segments lobés.

La plante présente aussi des poils sur ses tiges.

Grande Mauve : de Grandes Feuille Riches en Mucilage

La Grande Mauve est aussi une plante sauvage à grandes feuilles vertes comestible

Feuillage de Grande Mauve – Source Photo

La Grande Mauve (Malva sylvestris), qu’on appelle aussi Mauve des bois est une plante à grandes feuilles vertes un peu arrondies particulièrement riches en mucilage.

Comme pour l’Abutilon d’Avicenne, la Grande Mauve appartient également à la famille des Malvacées. C’est une des plantes sauvages à grandes feuilles les plus simples à reconnaître.

Premièrement, ses fleurs mauves, d’où son nom, la rende facilement visible. Ses grandes feuilles vertes sont pelletées et présentent un point rouge / violet au centre du limbe, là où toutes les nervures se rejoignent.

Enfin, la Grande Mauve est une plante comestible et médicinale largement utilisée pour ses propriétés adoucissantes sur les voies respiratoires grâce aux mucilages qu’elle contient.

Guimauve : plante sauvage à grandes feuilles vertes à la célèbre racine

La Guimauve est une plante sauvage à grandes feuilles vertes à fleurs blanches et roses

Plants de Guimauve en fleurs – Source Photo

La Guimauve (Althaea officinalis) est une cousine de la Grande Mauve puisqu’elle appartient aussi à la famille des Malvacées. Mais ses grandes feuilles restent assez différentes de celle de la Grande Mauve.

Aussi, ses fleurs sont différentes puisque la Guimauve développe des fleurs blanches légèrement rosées.

Ses feuilles sont légèrement découpées et ressemblent vaguement à celle des Althéas qu’on croise dans les parcs et jardins.

En ce qui concerne la Guimauve ont la trouve presque dans toutes les régions de France tant qu’elle a un minimum d’humidité.

Impératoire : de grandes feuilles vertes composées

L'Impératoire fait partie des différentes espèces de plantes sauvages à développer un grand feuillage vert

Impératoire et ses grandes feuilles découpées – Source Photo

L’Impératoire (Peucedanum ostruthium) est une autre plante sauvage à grandes feuilles vertes de la famille des Apiacées. Elle est donc cousine de la Grande Berce ainsi que de la Berce du Caucase.

Mais contrairement à ces dernières, on ne trouve cette plante qu’en montagne à haute altitude entre 1400 et 2800 mètres.

Elle pousse dans presque toute l’Europe au bord des ruisseaux, dans les prés humides ou même les rocailles.

Pour la reconnaître : ses grandes feuilles inférieures sont tripennées, souvent lobées avec des bords en dents de scie. N’oubliez pas sa floraison en ombelle d’ombellules à fleurs blanches ou roses.

Molène Bouillon-Blanc : remarquables feuilles vertes et grises velues

La Molène Bouillon Blanc est une plante sauvage à grandes feuilles vertes

Rosette de feuilles basales d’une Molène Bouillon-Blanc – Source Photo

La Molène Bouillon-Blanc (Verbascum thapsus) passe presque inaperçue dans la nature avant sa grande floraison jaune en épis. En effet, cette plante de la famille des Scrofulariacées passe la moitié de sa vie sous forme de rosette au ras du sol.

Mais ses feuilles sont de grandes tailles. Elles ont aussi la particularité d’être très douces au touché grâce à l’abondant duvet blanc qui leur donne cet aspect grisâtre. Mais lorsqu’il pleut, les feuilles de la Molène redeviennent plus vertes.

Aussi, c’est une plante sauvage comestible et surtout médicinale. Elle sert notamment contre les maladies pulmonaires. Notez aussi qu’il existe plusieurs espèces de Molènes. Alors je vous éviter les confusions avec le Bouillon Blanc.

Par exemple, vous avez la Molène Noire ou encore la Molène Floconneuse qui lui ressemblent.

En ce qui concerne le Bouillon Blanc, il pousse plutôt dans les lieux assez secs, comme sur le haut des talus ou encore les lieux incultes. Enfin, elle se reproduit vite et s’est largement naturalisée. On la retrouve donc un peu partout dans les climats tempérés.

Renouée du Japon : de Grandes Feuilles Vertes Particulièrement Envahissantes

Très envahissante, la Renouée du Japon est une plante sauvage à grandes feuilles vertes poussant en bords de rivières et sur les talus industriels

Renouée du Japon et ses grandes feuilles – Source Photo

La Renouée du Japon (Reynoutria japonica) est une grande plante sauvage à grandes feuilles vertes particulièrement invasive. Elle est si invasive qu’elle est classée sur la liste noire des plantes les plus problématique à travers le monde.

Pouvant mesurer jusqu’à 4 mètres de hauteur, cette grande plante vivace de la famille des Polygonacées pousse à l’origine en Extrême Orient. Elle s’est depuis reproduit dans presque toutes les zones tempérées du monde.

On la reconnaît facilement grâce à ses tiges ressemblant aux tiges de bambou et ses grandes feuilles vertes en forme de coeur. Elle forme aussi de très grands bosquets, surtout sur les talus industriels ou en berge de rivière.

Malgré son caractère très envahissant, cette plante sauvage est comestible lorsqu’elle est jeune, à la manière des Asperges. Mais attention à l’endroit où elle pousse car elle stocke facilement les métaux lourds dans ses tiges et ses feuilles.

La Renouée de Sakhaline et la Renouée de Bohème qui lui ressemblent beaucoup, développent elles aussi de grandes feuilles vertes caractéristiques de ces Renouées.

Rumex à Feuilles Obtuses : de Grandes feuilles Acidulées

Le Rumex à feuilles obtuses est lui aussi une plante sauvage à grandes feuilles vertes mais qui développe un goût acidulé

Rumex à feuilles obtuses et ses feuilles acidulées – Source Photo

Le Rumex à feuilles obtuses (Rumex obtusifolius) est un proche cousin de l’Oseille des Jardins qu’on utilise pour la cuisine. D’ailleurs, comme toutes les espèces de Rumex, il fait partie des plantes sauvages comestibles.

Ses grandes feuilles vertes ainsi que ses tiges robustes le rendent facilement identifiable. Il faut aussi ajouter à ça sa floraison vert, puis ses fruits secs rouges.

Toutes les parties de la plantes sont d’ailleurs comestibles. Mais attention à ne pas le consommer en trop grandes quantité à cause de l’acide oxalique qu’il contient.

Ses feuilles peuvent se consommer crues en salade ou encore cuites à la manière des épinards.

Enfin, c’est une plante particulièrement commune dans les jardins et les champs. On la considère d’ailleurs comme une mauvaise herbe.

Topinambour : légume oublié à grandes feuilles vertes

Le Topinambour est une plante sauvage à grandes feuilles vertes à fleurs jaunes

Fleurs de Topinambour avec ses grandes feuilles – Source Photo

Le Topinambour (Helianthus tuberosus) fait partie de ces légumes oubliées d’autrefois. Pourtant, cette plante sauvage à grandes feuilles vertes est très commune en France et tout à fait comestible.

Pour le reconnaître, il faut regarder sa floraison jaune caractéristique des Astéracées ainsi que son feuillage.

Ses feuilles alternes sont de grande taille et de forme ovale et pointues. Elles poussent tout au long de la tige robuste du Topinambour.

Enfin, le Topinambour reste une plante particulièrement intéressante sur le plant comestible et médicinale grâce à sa richesse en vitamines et nutriments.

Les différentes espèces de peupliers de France

DIFFÉRENTES ESPÈCES DE PEUPLIERS

Dans le monde, il existe de nombreuses espèces de Peupliers. Même en France, différentes espèces de peupliers cohabitent sur notre territoire. Nous allons voir ici quelles sont les espèces les plus communes dans nos régions.

Plus d'infos
chelidonium majus, l'herbe à verrues grande chélidoine

GRANDE CHÉLIDOINE (chelidonium majus), l’herbe aux verrues

La Grande Chélidoine, qu’on appelle aussi l’herbe à verrues ou encore plus scientifiquement chelidonium majus est une plante appartenant à la famille du Coquelicot. C’est aussi une des plantes sauvages les plus faciles à reconnaître et elle a une certaine utilité dans le traitement des verrues. Plante à découvrir !

Plus d'infos
Tilleul des bois ou Tilleul à grandes feuilles tilia cordata vs tilia platyphyllos

Tilleul des bois ou Tilleul à grandes feuilles ?

Le Tilleul des Bois et le Tilleul à Grandes feuilles se ressemblent. Alors comment faire la différence entre ces deux espèces ?

Plus d'infos
Article Précédent

Laurier du Caucase (Prunus Laurocerasus) : Identification, Utilisation, Localisation & Confusion

Article Suivant

Feuille de Laurier Toxique ou Feuille de Laurier comestible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

VOTRE PREMIER NOËL VEGETAL 

Avec le code promo NOELVEGETAL, vous obtiendrez 80% de réduction sur l'abonnement Monde Végétal TV. Aucun engagement. Vous pouvez apprendre à identifier, cultiver et utiliser les plantes pour le prix