• Type:

Arbuste sauvage à baies rouges : 10 espèces faciles à identifier

Vous avez vu un arbuste sauvage à baies rouges lors de votre dernière ballade dans la Nature mais vous ignorez de quelle espèce il s’agit ? Monde Végétal vous aide à le reconnaître avec une liste de 10 arbustes à fruits rouges communs dans la Nature.

Mais entrons directement dans le feu de l’action et commençons par le premier arbuste sauvage à baies rouges : l’Arbousier.

Arbousier : arbre ou arbuste sauvage à baies rouges

Arbouses, des baies rouges de l'Arbousier un arbuste sauvage cultivé

Arbouses : les baies rouges de l’Arbousier – Source Photo

L’Arbousier (Arbutus unedo), qu’on appelle aussi Arbre à fraises est assez difficile à classer. Certains le considèrent comme un arbre, d’autres comme un arbuste. Quoiqu’il en soit, il n’est pas très grand dans la Nature. Donc nous l’assimilerons à un arbuste sauvage à baies rouges et non à un arbre.

J’ai aussi fait un article pour savoir où trouver de l’Arbousier dans la Nature, mais globalement, il pousse dans le sud de la France, ou sur la façade Atlantique du pays. En compagnie du Chêne Vert, du Chêne Kermès ou encore du Fragon, du Buis ou du Laurier Sauce.

On le reconnaît facilement avec ses feuilles persistantes aux bords dentés. Appartenant à la famille des Éricacées, il produit des fleurs blanches en clochettes. Une fois ses fleurs fécondées, il donne naissance à des fruits rouges : les Arbouses.

Les Arbouses sont des baies rouges comestibles à la chaire charnue et leur forme rappelle de loin celle de la Fraise Chinoise (Myrica rubra), un autre fruit qu’on peut trouver dans les restaurants asiatiques. Les Abouses sont sphériques, avec une peau rugueuse et couvertes de petites pointes coniques.

Pour observer ses baies dans la Nature, il faut pas nécessairement attendre une période propice. Cet arbuste sauvage est en fructification presque toute l’année. Il n’est donc pas rare d’observer des fruits immatures même en période de floraison.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

aubépine à deux styles : arbuste sauvage à baies rouges et très épineux

Fruits rouges de l'Aubépine à deux styles

Cenelles : fruits rouges de l’Aubépine à deux styles – Source Photo

Continuons notre aventure dans au sein des différentes espèces d’arbustes sauvages à fruits rouges qu’on peut trouver en France avec l’Aubépine à deux styles. L’Aubépine à deux Styles (Crataegus laevigata) est un arbuste sauvage à fleurs blanches appartenant à la famille des Rosacées.

Elle est très commune dans le Nord de la France. On la trouve aussi en Afrique du Nord principalement dans les haies champêtres, les forêts ou les collines. Elle pousse souvent en compagnie de différentes espèces de Chênes, du Hêtre commun ou encore d’autres arbustes comme le Prunelier et l’Églantier.

L’Aubépine à deux styles produit de nombreux petits fruits rouges comestibles. D’ailleurs, ses fruits rouges s’appellent des cenelles. Les Cenelles sont petites puisqu’elles ont la taille d’un petit pois. Elles possèdent aussi un gros noyau pour leur taille. Et donc pas beaucoup de chaire.

D’ailleurs, la chaire des fruits de l’Aubépine à deux styles n’est pas très fameuse. Préférez laisser les fruits aux oiseaux qui eux, les adorent. D’autant plus que sa période de fructification se déroule de septembre à octobre.

Les fruits de l’Aubépine à deux styles constituent donc une source de nourriture très intéressante en fin d’année pour les oiseaux avant l’hiver.

aubépine monogyne : Fruits rouges et épines

cennelles, des fruits rouges de l'Aubépine monogyne, un arbuste sauvage à baies rouges

Fruits rouges de l’Aubépine monogyne – Source Photo

L’Aubépine Monogyne (Crataegus monogyna) est une autre espèce d’Aubépine très commune en France. Et d’ailleurs, il y en a même une troisième : l’Azérolier (Crataegus azarolus) mais qui fait des fruits plutôt orangés / jaunes.

Pour revenir sur l’Aubépine Monogyne, cet arbuste sauvage à baies rouges appartient aussi à la famille des Rosacées, et produit les mêmes fruits que l’Aubépine à deux styles.

La différence entre les deux espèces réside principalement dans leurs feuilles. Et bonne nouvelle, les fruits rouges de l’Aubépine Monogyne sont eux aussi comestibles.

Mais petit avantage pour l’Aubépine Monogyne, chacune de ses baies rouges ne possède qu’un seul noyau contre 3 chez l’Aubépine à deux Styles. Vous aurez donc plus de chaires disponibles à manger.

Mais comme pour l’Aubépine à deux Styles, préférez laisser ses fruits aux oiseaux. Ce sont en effet une précieuse source de nourriture dont ils raffolent alors qu’ils ont un goût assez insipide pour nous.

groseillier à grappes : tout petit arbuste sauvage à baies rouges

groseilles rouges, fruits comestible du Groseilliers à grappes, un petit arbuste sauvage à baies rouges qu'on cultive aussi

Groseilles : baies rouges du Groseillier à grappes – Source Photo

Continuons maintenant avec un tout petit arbuste sauvage à baies rouges : le Groseillier à grappes (Ribes rubrum). Ce dernier appartient à la famille Botanique des Grossulariacées. C’est un petit arbuste à fleurs jaunes ne dépassant pas 1,5 mètres de hauteur commun dans une grande partie de la France.

Le Groseillier à grappes pousse plutôt dans la première moitié nord du pays, mais on le trouve cultivé un peu partout dans les jardins.

Ses fruits sont les groseilles, de petites baies rouges très intéressantes d’un point de vue nutritionnel. Les groseilles ont aussi un goût acidulé agréable et peuvent se consommer crues, cuites ou encore préparées en pâtisserie.

Il ne faut pas confondre le Groseillier à grappes avec le Cassissier (Ribes nigrum) ou le Groseillier à maquereaux (Ribes uva-crispa) qui produisent eux aussi des baies comestibles, mais pas rouges.

Enfin, le Groseillier à grappes produira ses fruits de juillet à août. Il a une fructification estivale.

Houx commun : faux arbuste sauvage à baies rouges

boules rouges du Houx, des baies rouges toxiques

Baies rouges du Houx commun – Photo de Monde Végétal

Le Houx Commun (Ilex aquifolium) n’est pas réellement un arbuste sauvage à baies rouges. En réalité, le Houx est un arbre. Mais il pousse si lentement que la plupart des pieds de Houx dans la Nature auront une forme buissonnante. Il ressemble donc la plupart du temps à un arbuste.

Le Houx Commun se reconnaît très facilement. Ses feuilles vertes et foncées sont coriaces, très épineuses et ses fruits rouges caractéristiques.

D’ailleurs, vous ne verrez ses fruits rouges que sur les individus femelles. Car oui, les Houx sont soit mâle, soit femelle. C’est donc une espèce dite dioïque. 

Malheureusement, vous ne pourrez pas consommer les fruits du Houx. Ils sont toxiques. Un consommation de plusieurs de ses fruits entraîne alors vomissements et troubles digestifs.

Mais les oiseaux adorent consommer ces petits fruits rouges. Alors laissez-leur.

pyracantha : épines et fruits rouges en masse

Arbuste sauvage à baies rouges _ le Pyracantha coccinea

Baies rouges du Pyracantha – Source Photo

Si vous habitez en ville ou près d’une ville, vous avez très certainement déjà vu un arbuste sauvage à baies rouges très nombreuses comportant de nombreuses épines. C’est probablement un Pyracantha (Pyracantha coccinea).

On appelle aussi le Pyracantha : Buisson Ardent. Il appartient à la famille des Rosacées et est originaire d’Italie. Il a été introduit en France pour son aspect décoratif. Le Pyracantha supporte bien la taille et il produit de nombreuses petites baies rouges, jaunes ou oranges selon les variétés.

Malheureusement, le Pyracantha peut se montrer envahissant. il n’est donc pas rare de le voir s’échapper des villes. Il a tendance à pousser dans les friches urbaines, les talus ou encore même dans les lisières de forêts. Par contre, c’est une plante mellifère très intéressante.

Enfin, il n’est pas possible de consommer ses fruits rouges car ils sont toxiques.  

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Sorbier des oiseaux : petit arbre à baies rouges

fruits rouges d'un sorbier des oiseaux plante sauvage comestible

Multitude de fruits rouges du Sorbier des oiseaux – Source Photo

Poursuivons notre aventure avec le prochain arbuste sauvage à baies rouges : le Sorbier des oiseaux (Sorbier des oiseaux). Ce n’est pas vraiment un arbuste puisqu’il devient assez grand une fois adulte. Mais il n’est pas rare d’observer de jeunes spécimens dans la Nature et qui ne dépassent pas 5 mètres de hauteur.

Le Sorbier des oiseaux est petit arbre à feuilles caduques qu’on trouvera dans toute l’Europe et même en Asie, jusqu’au Sibérie. Il aime pousser  dans les bois de basse montagne, dans les forêts de feuillus ou même près des épicéas. Mais il est presque nul dans le sud de l’Europe.

Aussi, on le reconnaît facilement avec ses feuilles portant de nombreux folioles et surtout grâce à ses nombreuses baies rouges. Ok, d’un point de vu botanique, les fruits du Sorbier des oiseaux ne sont pas des baies mais des drupes.

 Quoiqu’il en soit, les « baies » rouges du Sorbier des oiseaux sont comestibles à la fois pour les oiseaux et à la fois pour les humains. Mais elles n’ont pas forcément beaucoup de goût crues.

Il faudra alors pensez à le consommer en confiture ou encore en gelées.

sureau à grappes : arbuste sauvage à baies rouges des montagnes

arbuste sauvage à baies rouges, le sureau à grappes

Baies rouges en grappes d’un Sureau – Source Photo

Le Sureau à grappes (Sambucus racemosa) est peut-être l’arbuste sauvage à baies rouge le plus intéressant de cet article bien qu’il ne soit pas forcément très commun.

En fait, on l’appelle aussi Sureau des montagnes car il a tendance à pousser dans les forêts de montagne. Il appartient à la famille des Adoxacées. Il est donc cousin du Sureau Noir et du Sureau Yèble (qu’il ne faut pas consommer car toxique).

Cet arbuste sauvage à fleurs blanches produit de nombreuses baies rouges une fois ses fleurs fécondées. D’ailleurs, ses baies rouges sont comestibles crues ou cuites tant qu’on pense à retirer les graines qui sont quant à elles toxiques.

Enfin, on sert des fruits du Sureau à grappes pour réaliser des confitures, des gelées ou encore des marmelades et eau-de-vie.

viorne lantane : arbuste sauvage à baies rouges commun en forêt

baies rouges de la Viorne Lantane avant maturité

Fruits rouges encore immatures d’une Viorne Lantane – Source Photo

La Viorne Lantane (Viburnum lantana) est un autre arbuste sauvage à baies rouges commun de France. Et cette espèce appartient, elle aussi, à la famille des Adoxacées. Il ne faut toutefois pas la confondre avec le Laurier Tin (Viburnum tinus), une espèce proche mais qui ne produit pas de baies rouges.

La Viorne Lantane mesure entre 4 et 5 mètres de hauteur mais reste discrète tant qu’elle n’est pas en fleurs. Une fois fleurit, elle forme de gros pompons blancs qui se distinguent de loin.

Une fois ses fleurs fécondées, de nombreuses baies rouges apparaissent ensuite. Mais les baies rouges de la Virone Lantane peuvent aussi être noire selon l’époque de maturation des fruits.

Quoiqu’il en soit, il ne faut pas les consommer puisqu’ils sont toxiques. Ainsi, ils peuvent provoquer vomissements et diarrhées s’ils sont consommés en trop grande quantité.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Viorne obier : petit arbuste sauvage à baies rouges

arbuste sauvage à baies rouges, la Viorne obier non comestibles

Fruits rouges d’une Viorne Obier – Source Photo

Terminons donc cette liste avec le dernier arbuste sauvage à baies rouges : la Viorne Obier (Viburnum opulus). La Viorne Obier appartient elle aussi à la famille des Adoxacées. Mais ses feuilles peuvent ressembler à celles de l’Érable champêtre bien qu’il appartiennent à celle des Sapindacées.

La Viorne Obier est aussi un peu moins commune que la Viorne Latane qu’on croisera plus souvent. Mais la Viorne Obier pousse également en Amérique du Nord et en Asie. On la reconnaît facilement par ses feuilles caduques découpées, ses nombreuses petites fleurs blanches ainsi que ses baies rouges.

Une fois ses fleurs fécondées, la Viorne Obier produira de nombreuses petites baies rouges. Passant du vert au rouge une fois matures. 

Ces fruits seraient comestibles seulement bien mûrs. Aussi, ces baies rouges dégagent une odeur assez peu agréable. Et puisque les fruits immatures de la Viorne Obier peuvent engendrer des troubles digestifs à faible dose ainsi que des troubles neurologiques et cardiaques à forte dose, considérez cette plante sauvage comme toxique.

Cet article touche enfin à sa fin. J’espère aussi qu’il vous sera utile pour reconnaître chaque arbuste sauvage à baies rouges que je vous ai présenté. Sur ce, à très bientôt sur Monde Végétal.

espèces de pins

Les Différentes Espèces de Pins

La Flore Terrestre regorge de plus de 200 espèces de Pins à travers le monde. Un gros dossier vous montre donc ces différentes espèces.

Plus d'infos
liste des différents agrumes espèces et variétés

Différents Agrumes : la Liste

Combien existe-t-il d’espèces et de variétés d’agrumes ? Ente les Oranges, les Pamplemousses et les Mandarines très connus, on compte aussi des variétés beaucoup plus rares comme le Tangelo ou le Kabosu. Alors découvrez la liste des différents agrumes à travers le monde.

Plus d'infos
Gelée de Lilas : Recette Bio

Comment Faire sa Propre Gelée de Lilas : Recette Bio

Réalisez votre propre gelée de Lilas avec Monde Végétal. Je vous donne la recette bio, avec la liste d’ingrédient et toutes les étapes afin de la réaliser.

Plus d'infos
Article Précédent

Arbuste Sauvage à Fleur Blanche : 10 espèces faciles à reconnaître

Article Suivant

Tisane d’Achillée millefeuille : propriétés, vertus et bienfaits

2 commentaires

  1. Soulat Michèle dit :

    Merci. Lors d’une balade, je suis tombée sur un arbre que je ne connaissais pas. C’est la vione aubier dont j’ai pu trouver le nom grâce à votre site. C’est un arbre magnifique avec ses fruits rouges oranges. Merci.

    1. Bonjour Michèle. Très content que cet article sur les arbustes sauvages ait pu vous aider. N’hésitez pas à parcourir le blog pour découvrir davantage de plantes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).