• Type:

Chêne Vert – Quercus ilex

Aujourd’hui, nous parlons du Chêne Vert – Quercus ilex. On l’appelle aussi Yeuse ou encore Chêne faux-houx.

Photos du Chêne Vert

Vous retrouver ici les photos du Chêne Vert afin de l’identifier plus facilement dans la Nature. Aussi, vous pouvez cliquer sur chaque image pour l’agrandir. Ainsi, vous allez pouvoir observer plus en détail cette espèce. Et donc mieux la reconnaître.

Description du Chêne vert - Quercus ilex

Je vous fourni aussi une petite description botanique de l'arbre en plus des photos.

  • PORT GÉNÉRAL : Le Chêne Vert est un petit arbre moyen dépassant rarement les 20 mètres de hauteur mais qui peut toutefois atteindre 30 mètres de haut. Il peut aussi devenir imposant puisqu’il peut vivre jusqu’à 2000 ans. Comme toutes les autres espèces de Chênes, il appartient à la famille des Fagacées.
  • FEUILLES : Le Chêne Vert développe un feuillage persistant. D’ailleurs, ses feuilles épineuses ressemblent beaucoup à celles du Houx (Ilex aquifolium). Mais le Chêne Vert développe aussi des feuilles sans épines. En général, ses feuilles sont vertes foncées et luisantes sur la face supérieure et pubescentes blanchâtres sur la face inférieure. Enfin, elles ont un pétiole court.
  • FLEURS : Le Chêne vert est une espèce monoïque. C’est-à-dire que ses fleurs mâles et femelles sont séparées. Sa floraison se déroule à la fin du printemps. On peut d’ailleurs facilement voir ses fleurs mâles représentées par des chatons jaunes pendants. Les fleurs femelles quant à elles sont beaucoup plus discrètes.
  • FRUITS : Ses fruits sont des glands. Et ce sont les fleurs femelles qui les produisent. Une fois arrivés à maturité, les glands de ce Chêne deviennent marron. Ils sont caractérisés par une cupule écailleuse assez grande par rapport à la taille du gland. Mais le gland en lui-même est assez petit, car il ne dépasse généralement pas 3 centimètres.

Où trouver du Chêne Vert

Voyons maintenant son habitat ainsi que ses besoins écologiques

  • AIRE DE RÉPARTITION : On trouve le Chêne Vert principalement en Europe, mais il a été introduit en Australie, Nouvelle-Zélande et États-Unis. En France, il sera principalement présent dans le Midi ainsi que l’Ouest du pays. 
  • HABITAT : Le Chêne Vert est une espèce très résistante à la chaleur et à la sécheresse. Il supporte aussi bien les sols calcaires plutôt pauvres. Il fait partie des plantes typiques de la garrigue. Mais on peut aussi le trouver dans les boisements de plages ou encore dans les matorrals et pinèdes. 
carte de la répartition du Chêne Vert en France

Carte approximative de la répartition du Chêne Vert en France

Comment utiliser Le Chêne vert ?

Une plante polyvalente et intéressante

Si vous souhaitez plus de détails quant à l’utilisation du Chêne vert, j’ai fait un article beaucoup plus approfondi. Mais sinon, je vous ai résumé ses utilisations juste en dessous :

  • PLANTE COMESTIBLE : Ses glands sont comestibles à condition d’être cuits dans plusieurs eaux afin de réduire leur amertume. D’ailleurs les glands de certaines sous-espèces comme Quercus ilex subsp. ballota produit des glands plus agréables à manger. On peut en faire des farines, des pâtés de glands ou encore des sortes de puddings.  
  • PLANTE MÉDICINALE : Comme pour toutes les espèces de Chêne, Quercus ilex peut s’utiliser comme une plante médicinale en raison de sa richesse en tanins. Ainsi, il possède des propriétés astringentes. On utilise son écorce en décoction pour réduire les diarrhées ou aider à cicatriser les tissus si on utilise des infusions d’écorce en bain. Il ne faut toutefois pas l’utiliser trop longtemps, car il peut donner de lourdes constipations à cause du resserrement des muqueuses qu’il produit.
  • STABILISATEUR DU SOL : Puisqu’il supporte très bien la sécheresse ainsi que la chaleur, on peut l’utiliser pour stabiliser les sols comme dans les talus. D’autant plus intéressant sur les talus lourdement ensoleillés.
  • TRUFFICULTURE :  Avec le Chêne Pubescent et le Chêne Rouvre, le Chêne Vert fait partie des principales essences de Chêne utilisée pour la culture de la truffe.
  • REBOISEMENT : Enfin, il est très résistant aux incendies. On l’utilise donc en compagnie du Chêne Pubescent pour reboiser de manière artificielle les zones ravagées par les incendies.

Confusions éventuelles ?

Les risques de confusions entre le Chêne Vert et d'autres arbres sont très limités.

Comme avec toutes les plantes sauvages, nous ne sommes pas à l’abri d’éventuels risuqes de confusions. Mais confondre le Chêne Vert avec d’autres espèces est difficile au vu de ses caractéristiques. Mais nous pouvons toutefois nous tromper avec : 

  • HOUX COMMUN (Ilex aquifolium) : Le Houx commun fait partie des arbustes les plus communs de France et il arrive parfois de le croiser aux côtés du Chêne Vert. Leurs feuilles peuvent se ressembler à cause de la couleur et des épines. Mais le Houx est un arbuste à baies rouges et le dessous de ses feuilles ni blanchâtre, ni pubescent. 
  • CHÊNE KERMÈS (Quercus coccifera) :  Une espèce qui partage les mêmes milieux écologiques. Il possède aussi des feuilles piquantes et produit des glands. Mais sa taille permet rapidement de faire la différence. Enfin, les glands qu’il produit développent une cupule beaucoup plus épineuse.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Article Précédent

Écorce du Hêtre : Reconnaissance et Utilisation

Article Suivant

Propriétés Médicinales de l’Érable Champêtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).