• Type:

Fenouil Commun – Foeniculum vulgare

Parlons du Fenouil Commun – Foeniculum vulgare.

Une plante sauvage et cultivée à la fois comestible, aromatique, médicinale, et même commune un partout autour du Bassin Méditerranéen.

Une plante dont il y a beaucoup à dire. D’ailleurs, petit fun fact, vous l’avez déjà consommé sans le savoir puisqu’elle entre dans la composition du curry, de la harissa, du tajine, du gin ou encore du pastis et bien d’autres encore.

Alors découvrez tout au sujet du Fenouil Commun. Comment le reconnaître, le trouver et l’utiliser.

PHOTOS DE FENOUIL COMMUN

COMMENT RECONNAÎTRE LE FENOUIL COMMUN ? QUELQUES PHOTOS POUR UNE IDENTIFICATION SIMPLE

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

DESCRIPTION DU FENOUIL COMMUN

PORT GÉNÉRAL

Le Fenouil Commun (Foeniculum vulgare) est une grande plante herbacée vivace. Il revient donc plusieurs années de suite au même endroit.

Il peut en effet atteindre jusqu’à 2,5 mètres de hauteur. Mais généralement, il mesure entre 1,4 et 1,6 mètre de haut.

Son port est léger. Ses tiges, très ramifiées sont dressées, nombreuses, avec une couleur vert tournant sur le vert glauque (bleu pâle) lorsqu’elles sont adultes. Les tiges sont robustes et ne présentent pas de poils.

Ses tiges sont creuses.

En bas de la plante, les tiges forment une sorte de bulbe plus ou moins gros et blanc selon les variétés.

Son feuillage très finement découpé dégage une odeur d’anis.

FEUILLES

Les feuilles du Fenouil Commun ressemblent à celles d’autres plantes de la même famille. Il y a donc risque de confusion entre les jeunes Fenouils et d’autres plantes sauvages.

Mais notez que les feuilles du Fenouil Commun sont 3 à 4 fois pennatiséquées avec de longs segments filiformes. La sous-espèce de Fenouil Poivré (Foeniculum vulgare subsp. piperitum) sont plus petites et les lanières sont plus épaisses.

Les feuilles du Fenouil Commun sont pétiolées. Et leurs pétioles forment une gaine foliaire venant entourer une partie de la tige.

Chaque feuille (composées de dizaines de petites folioles) peuvent mesurer jusqu’à 40 centimètres de long. Ces folioles finement disséquées mesurent en général 0,5 centimètre de long. Comme les feuilles de l’Aneth, en plus mince.

Le feuillage broyé développe une petite odeur d’anis.

FLEURS

Le Fenouil est une des rares Apiacées à avoir des fleurs jaunes et non blanches. Mais comme toutes les Apiacées, son inflorescence est typique : une inflorescence en ombelle.

Chaque ombelle mesure entre 7 à 10 centimètres de diamètres. Les ombelles ne portent ni bractées, ni bractéoles. Mais elles comportent entre 10 et 30 rayons (rarement 40). Ces rayons sont, eux aussi, glabres.

Quant aux fleurs, elles sont jaunes et toute petites. Chaque fleur présente 5 étamines et 5 pétales à lobes arrondi, enroulés, sans sépale. On compte entre 20 et 50 de ces petites fleurs à courts pédicelles.

Enfin, la période de floraison du Fenouil Commun se déroule l’été. Entre juillet et septembre.

FRUITS

Après la floraison vient la fructification. Et les fruits du Fenouil Commun commencent à apparaître dès le mois d’août. Mais ils seront encore trop jeunes à cette période.

Il s’agit d’un fruit sec de type schizocarpe. C’est donc un akène.

Chaque fruit mesure environ 4 mm de long et dégage aussi une odeur d’anis. Il peut aussi y avoir des fruits doubles plus gros.

Une fois arrivés à maturité, les fruits auront une couleur entre le brun foncé et le noirâtre.

HABITAT DU FENOUIL COMMUN

Maintenant que vous savez comment reconnaître le Fenouil Commun, nous allons passer à son habitat. Dans cette partie nous allons voir son aire de répartition à travers le monde, mais pas que.

Nous allons nous intéresser tout particulièrement à la présence du Fenouil Commun en France ainsi que de ses besoins écologiques.

Enfin, nous ferons un peu de phytosociologie. C’est-à-dire que nous allons voir quelles sont les plantes qui poussent à ses côtés. Ainsi, vous aller connaître parfaitement les habitats dans lesquels le Fenouil Commun pousse.

AIRE DE RÉPARTITION

aire de répartition du Fenouil Commun Foeniculum vulgare
Carte montrant la répartition du Fenouil Commun dans le Monde

Comme on peut le voir sur cette carte, le Fenouil est une plante plutôt bien répandue à travers le monde.

Il est originaire d’Europe, mais il a depuis été largement naturalisé. Il semblait déjà être utilisé chez les Hindous, les Chinois, les Arabes et chez les Grecs et Romains.

Son aire naturelle donc être bien Eurasienne et en Afrique du Nord.

Mais le Fenouil a été largement cultivé dans les colonies occidentales. D’où le fait qu’on le trouve à la fois en Amérique du Nord, en Amérique du Sud ou encore même en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud.

Pour faire simple, il est présent dans presque toutes les régions aux climats tempérés (océanique, continental, méditerranéen etc).

Mais le Fenouil est aussi une plante considérée comme envahissante dans certaines régions du monde. Notamment aux États-Unis où le Fenouil est préoccupant au Texas et en Californie.

En Australie, le Fenouil Commun est aussi considéré comme une peste végétale.

Ces deux régions ayant toutes les conditions nécessaires à son bon développement.

FENOUIL COMMUN EN FRANCE

répartition du Fenouil Commun en France carte des département français
Présence du Fenouil Commun en France

En France, le Fenouil Commun est aussi une espèce très présente sur notre territoire. Malgré tout, sa répartition est inégale.

Et en effet, on ne va pas le trouver en même quantité selon les régions. Par exemple, le Fenouil Commun est bien plus présent dans le sud du pays que dans le nord.

En région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le Fenouil peut s’observer très facilement dans la Nature. Il est très commun le long des routes et dans les bords de chemins.

Alors que dans le Massif Central ou dans les Vosges, il est quasiment absent de l’ensemble du territoire. Et c’est vrai pour à peu près toutes les régions montagneuses.

RÉGIONS LES PLUS PROPICES :

Provence-Alpe-Côte-d’Azur, Languedoc-Roussillon, Corse et dans les plaines ouvertes du Bassin Parisien.

BESOINS ÉCOLOGIQUE

Passons maintenant aux besoins écologiques du Fenouil. De quel type de climat et biotope cette plante aura-t-elle besoin pour prospérer. Pour faire rapidement, le Fenouil est une plante héliophile, nitrocline, calcicole, psammocline, xérophile, neutrocalcicole, acidicline, neutrophile, mésoneutrophile et neutroacidicline.

  • HÉLIOPHILE : il a besoin de soleil pour se développer. On le trouve donc dans les espaces dégagés, pas en forêt.
  • NITROCLINE : une légère préférence pour les milieux riches en nitrates. Il aime donc les terres cultivées comme les champs.
  • CALCICOLE : il aime les sol calcaires au pH basique donc.
  • PSAMMOCLINE : le Fenouil Commun est psammocline, il aime donc également les sols sablonneux. Il peut donc pousser dans des sols drainants et secs.
  • XÉROPHILE : il supporte aussi parfaitement la chaleur et les sols secs sur de grandes périodes. D’où sa grande présence dans le pourtour méditerranéen.
  • NEUTROCALCICOLE : il supporte l’humus riche en calcium.
  • ACIDICLINE : il supporte aussi l’humus pauvre en nutriments ou moyennement pauvre en nutriments (neutroacidicline)
  • NEUTROPHILE : il pousse aussi dans les sols en humus très riches en nutriments, ou même que moyennement riches en nutriments (mésoneutrophile).

Bref, une plante qui se contente de peu, mais pousse aussi dans des milieux plus propices. Le Fenouil Commun a donc une grande plasticité écologique, même s’il préfère les milieux chauds, calcaires et secs.

C’est une plante de garrigue parfaitement adaptée à ce type d’écosystème.

Il ne pourra simplement pas très bien se développer dans les milieux trop humides, trop ombragés, acides et froids. Même si on le trouve jusqu’en Scandinavie. Ce type de milieux n’est pas sa préférence.

PHYTOSOCIOLOGIE

La Phytosociologie est l’étude des communautés végétales. En s’intéressant aux espèces qui ont tendance à pousser en compagnie du Fenouil Commun, vous allez être à même de mieux connaître l’environnement dans lequel il pousse.

Sans surprise, ce sont des plantes qui possèdes des besoins écologiques similaires. Nous verrons donc ici surtout des plantes de garrigues.

Bien sûr, cette liste n’est pas complète et il existe beaucoup plus d’espèces végétales qui partagent leur environnement avec Foeniculum vulgare. Voici les plus communes.

Molène à feuilles sinuées qui pousse souvent avec le Fenouil Commun
Molène à feuilles sinuées
Chicorée Sauvage
Chicorée Sauvage
Valériane Rouge
Valériane Rouge
Echinops ritro pousse souvent avec Foeniculum vulgare
Oursin Bleu
Panicaut Champêtre plante poussant souvent en compagnie du Fenouil Commun
Panicaut Champêtre
Laitue Scariole pousse avec Fenouil Commun
Laitue Scariole

En plus de ces espèces, vous pouvez aussi pensez aux plantes suivantes :

  • ARBRES :

Ils sont rares, mais on peut penser au Chêne Vert ou encore au Pin d’Alep qui sont les principaux arbres qui ne poussent pas très loin du Fenouil Commun. Le Chêne Pubescent également.

  • ARBUSTES :

Le Fenouil ne pousse pas spécialement en compagnie d’arbustes. Mais le Laurier Tin ou encore le Nerprun Alaterne et pourquoi pas le Chêne Kermès ainsi que le Buis sont des plantes qu’on va aussi trouver dans les mêmes milieux. Pensez aussi au Romarin ou à l’Ajonc de Montpellier. Pensez aussi aux Asperges Sauvages comme l’Asperge à feuilles piquantes.

  • PLANTES HERBACÉES :

Elles sont très nombreuses Carotte sauvage, Grémil Bleu-Pourpre, Achillée Millefeuille, différentes espèces de Chardons, avec l’Armoise Commune, le Chardon-Marie, le Scolyme d’Espagne, la Vipérine d’Italie ou la Vipérine Commune ou encore la Cynoglosse de Crète pour ne citer que celles-ci.

PLANTES GRIMPANTES :

Assez peu nombreuses. Mais on peut parler par exemple le Chèvrefeuille d’Étrurie ou encore la Clématite Flamette.

UTILISATIONS DU FENOUIL COMMUN

Venons maintenant à la partie que vous préférez : quelles sont les utilisations du Fenouil. Sans surprise, elles sont nombreuses. Et nous allons voir ses utilisations en tant que plante comestible, médicinale, mais aussi sa toxicité ou encore comment cultiver le Fenouil.

Et pourquoi pas, son rôle écologique. Car c’est aussi une super plante pour l’environnement (lorsqu’il n’est pas invasif).

PLANTE COMESTIBLE

Vous savez probablement déjà que le Fenouil Commun est une plante comestible. Car en effet, on trouve du Fenouil sur les étales de nos marchés.

Par exemple, le Fenouil entre dans la composition de la Harissa, du Tajine, du Gin ou encore du Pastis.

Certaines variétés de Fenouil sont meilleures que les autres. Par exemple, le Fenouil Poivré, celui qu’on trouve dans le sud de la France à l’état sauvage sera plus amer que le Fenouil Doux qu’on trouve au Marché ou en Italie. Il existe aussi le Fenouil Cultivée, qui est le plus consommé.

Mais globalement, les Fenouils servent à la fois comme légumes et comme aromates.

Les tiges, la racine, les fruits ou encore les feuilles sont comestibles. Le goût du Fenouil rappelle de loin celui de l’Anis Vert.

On va donc souvent l’associer aux poissons comme aromate. Mais aussi dans les mélanges de légumes, dans les salades ou encore dans les soupes.

On va aussi le retrouver souvent dans les cuisines Chinoises, Juives ou Italiennes. Et bien sûr dans les apéritifs.

Bref, une plante comestible et aromatique très intéressante dont il est possible de faire beaucoup de choses avec.

PLANTE MÉDICINALE

En plus d’être une plante comestible, le Fenouil Commun est aussi une formidable plante médicinale. Je vous ai fait un article spécial sur les propriétés du Fenouil, mais pour résumer rapidement :

Le Fenouil Commun a des vertus et bienfaits au niveau de l’appareil digestif. Il permet ainsi de mieux digérer, d’éviter les ballonnements, les gastros ou encore les de redonner l’appétit.

Ce sont surtout ses fruits qu’on utilise à cet effet. Par exemple, ses fruits ont des propriétés stomachiques. Ils combattent notamment l’acidité de l’estomac, mais pas que.

Ils sont aussi eupeptiques, galactagogues ou encore utilisés pour combattre les problèmes de toux ou de bronchites.

En plus de ces propriétés, le Fenouil est aussi une plante au fort pouvoir au niveau des œstrogènes. Riche en anéthole, il stimule l’allaitement maternel, calme l’anxiété chez la femme ménopausée ou encore réduit le risque de dépression chez ces mêmes femmes.

C’est aussi une plante considérée comme diurétique. Notamment en préparation de sirop de racine en compagnie d’Ache, de Persil, d’Asperge ou encore de Fragon.

Son huile essentielle est aussi puissante, notamment pour ses propriétés digestives, emménagogues et galactogènes.

Mais comme il y a encore beaucoup à dire sur le Fenouil, je vous invite vraiment à jeter un coup d’œil sur la vidéo que j’ai fait à propos des bienfaits du Fenouil.

Enfin, comme toutes les plantes médicinales, je vous recommande de prendre en compte les contre-indications concernant le Fenouil. Car toute plante comporte des risques. Il y a toujours des effets secondaires potentiels.

Même si finalement, c’est une plante plutôt bien tolérée dans l’ensemble.

TOXICITÉ DU FENOUIL COMMUN

Parlons maintenant rapidement de la potentielle toxicité du Fenouil.

En soit, je vous ai dit que le Fenouil Commun est une plante comestible. Et c’est toujours vrai. Mais c’est aussi une plante toxique. Comme toutes les plantes, vous me direz. Les doses sont importantes dans tous les cas.

Mais dans une alimentation équilibrée, le Fenouil ne représente aucun risque.

Sauf chez certaines personnes. Par exemple, les femmes enceintes ou les jeunes enfants ne devraient pas consommer régulièrement du Fenouil.

Ce dernier ayant des capacités œstrogéniques fortes, il peut modifier la chimie hormonale. En parlant d’hormone, il n’est pas conseillé non plus pour les personnes souffrantes de maladies hormonodépendantes comme l’hyperthyroïdie ou de certains cancers.

Les épileptiques devraient aussi l’éviter.

Bien l’huile essentielle de Fenouil, beaucoup plus concentrée en principes actifs est donc beaucoup plus puissante que la plante. Et les doses ainsi que la durée de traitement doivent impérativement être respectées. Alors écoutez bien les professionnels de santé.

Enfin, le Fenouil est une plante photosensibilisante. Il rend la peau plus sensible face au rayons du soleil.

CULTURE DU FENOUIL COMMUN

Parlons maintenant rapidement de la culture du Fenouil Commun. Encore une fois, il existe plusieurs variétés de Fenouil. Près de 90 reconnues officiellement. Alors les conseils suivant ne vont pas forcément être exactes dans 100% des cas.

Mais globalement, voici comment cultiver le Fenouil chez soi.

Il lui faudra avant tout une exposition ensoleillée et chaude. La plus chaude possible si vous habitez dans le Nord de la France. Il est rustique puisqu’il peut supporter jusqu’à -18 °C. Mais il a besoin de chaleur et de sec pour se développer correctement.

Le sol doit donc être drainé.

Plantez 3 à 4 graines à un demi centimètre de profondeur, en les espaçant de 45 à 50 centimètres. Ne gardez que la plantule la plus vigoureuse par la suite.

Pensez ensuite à butter les jeunes « bulbes » de Fenouil. Pour avoir un bulbe plus tendre, arrosez 1 fois par semaine. Sauf si vous habitez dans une région où les précipitations sont régulières.

Selon si vous voulez récolter les fruits ou simplement consommer le Fenouil comme légume, vous pouvez couper les tiges florales.

Enfin, évitez de plante du Fenouil en compagne des Tomates, des Fèves ou d’autres Apiacées comme la Coriandre. Il fait cependant une bonne association avec les Lamiacées comme la Sauge ou la Menthe ainsi qu’avec les Brassicacées comme les Choux.

RÔLE ÉCOLOGIQUE

En dehors des zones où il est invasif, le Fenouil Commun possède un grand rôle écologique. Premièrement, c’est une plante hôte pour de nombreux insectes.

Notamment pour certaines espèces de Diptères comme les Cecidomyiidae, des sortes de moucherons qui viennent pondre leurs œufs dans les insertions d’ombellule des ombelles du Fenouil.

Des formations de galles apparaissent ensuite.

On peut aussi parler d’autres insectes parasites comme différentes espèces de Guêpes parasites. Les pucerons sont aussi parfois présents sur les pousses les plus tendres.

Mais le Fenouil est surtout l’hôte d’une des plus belles espèces de Papillon : le Machaon. Il va héberger sa chenille qui se nourrira de la plante avant sa transformation.

Il va aussi servir de nourriture à différentes espèces de Sauterelles. Sans parler de son pollen ainsi que de son nectar qui vont attirer énormément d’insectes pollinisateurs comme l’Eristale des fleurs, les punaises arlequins ou encore les guêpes, mes abeilles et les mouches.

En parlant de mouches, le Fenouil est un véritable compagnon de l’Olivier contre la mouche de l’olivier. Puisque celui-ci va attirer des insectes qui viendront parasiter les mouches de l’olivier et ainsi éviter de gros dégâts.

CONFUSIONS POSSIBLES AVEC LE FENOUIL COMMUN

Venons maintenant à la partie que vous aimez moins : les confusions possibles entre Fenouil et autres plantes sauvages. En soit, beaucoup de confusions sont sans risques.

Mais il existe des plantes qui ressemblent au Fenouil pouvant être toxique. Le Fenouil est en réalité assez facile à identifier lorsqu’il est adulte. Mais c’est différent lorsqu’il est plus jeune.

Alors voici quelques confusions les plus communes. Sachez que pour plus de précisions, j’ai fait un article spécial sur les confusions entre le Fenouil et d’autres plantes sauvages. Beaucoup plus détaillé.

Aneth
Aneth
Fenouil d'eau
Fenouil d’eau
Fenouil des Alpes
Fenouil des Alpes
Férule Commune
Férule Commune
Panais
Panais
Peucédan officinal
Peucédan Officinal

CONFUSIONS SANS GRAVITÉ

Commençons déjà par les confusions sans gravités.

  • ANETH : L’Aneth (Anethum graveolens) est sans conteste la plante qui ressemble le plus au Fenouil Commun. Elle aussi fait des fleurs jaunes en ombelles et possède un feuillage très découpé. Mais l’Aneth est beaucoup plus petite que le Fenouil puisqu’elle ne mesure qu’environ 1 mètre de hauteur. Elle n’aura aussi pas le renflement caractéristique qui forme une sorte de bulbe en bas de la plante. Elle est comestible et médicinale.
  • PANAIS : Le Panais (Pastanica sativa) est une autre Apiacée qui ressemble beaucoup au Fenouil. Mais il ne grandit pas dans les mêmes milieux. Le Panais préfère les endroits frais et surtout, la différence est simple à faire. Le Panais possède en effet un feuillage beaucoup moins découpé. La différence est donc facile. Enfin, il est comestible et médicinal. Mais il est très photosensibilisant.
  • FENOUIL DES ALPES : le Fenouil des Alpes (Meum athamanticum) n’est pas un Fenouil bien qu’il ait la même odeur. Il pousse plutôt en montagne, et il fait des ombelles blanches. Il est aussi beaucoup plus petit et ses feuilles sont beaucoup plus touffues. Enfin, le Fenouil des Alpes est comestible et médicinal.
  • CUMIN DES PRÉS : Le Cumin des Prés (Carum carvi) est une plante assez commune en France. Il se différencie du Fenouil par ses ombelles blanches et ses feuilles moins découpées. Il est aussi comestible et médicinal. Donc pas de danger. Il est aussi beaucoup plus petit que le Fenouil.
  • PEUCÉDAN OFFICINAL : Le Peucédan Officinal (Peucedanum officinale) ressemble beaucoup au Fenouil Commun lorsqu’il est jeune. Mais il n’est pas comestible, sans pour autant être toxique. On l’appelle aussi Fenouil des Porcs. La base de ses tiges ou des nœuds entre les feuilles et la tige est souvent rouge. Il est aussi plus petit que le Fenouil.

CONFUSIONS AVEC PLANTES TOXIQUES

Ici, les risques de confusions sont beaucoup plus graves, car les plantes présentes ici sont toxiques. Certaines font d’ailleurs même partie des plantes les plus toxiques de France, comme les Œnanthes par exemple.

  • FENOUIL D’EAU : Le Fenouil d’eau (Oenanthe aquatica) n’est pas un véritable Fenouil mais une Œnanthe. C’est d’ailleurs l’Œnanthe aquatique qui peut causer la mort en cas d’ingestion. Mais la différence avec le Fenouil Commun est simple. Elle vit dans les milieux humides et fait des ombelles blanches toutes petites. Ce qui n’est pas le cas du Fenouil.
  • FÉRULE COMMUNE : La Férule Commune (Ferula communis) est une plante beaucoup plus préoccupante car elle pousse dans le même milieu que le Fenouil. Mais elle est beaucoup plus grande puisqu’elle peut atteindre 3 mètres de hauteur. Elle n’a aussi aucune odeur, donc pas de risques de confusion lorsqu’elle est jeune si vous faites attention. Elle peut provoquer la mort par hémorragie à cause des substances anticoagulantes qu’elle contient.

BONUS : vous avez un article dédié aux différences entre Férule et Fenouil, avec plein d’images.

Enfin, il existe d’autres espèces d’Oenanthe et de Férules qui poussent parfois en compagnie du Fenouil Commun. Les confusions que je vous ai partagées ne sont que les plus communes. Donc d’autres plantes sauvages peuvent aussi ressembler au Fenouil.

Alors faites attention à bien identifier la plante lorsque vous cherchez du Fenouil Commun.

Article Précédent

Panicaut Champêtre – Eryngium campestre

Article Suivant

CONFUSION FENOUIL ET AUTRES PLANTES QUI LUI RESSEMBLENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).