• Type:

Vipérine Commune (Echium vulgare)

Photos de la Vipérine Commune

Retrouvez les photos de la Vipérine commune (Echium vulgare) afin de mieux identifier la plante dans la Nature. Vous pouvez aussi cliquer sur les photos pour les agrandir. Ainsi, vous observerez plus de détails.

#1 Description de la Vipérine commune

Après avoir observé les photos, je vous ajoute une description pour avoir plus de détails.

  • PORT GÉNÉRAL : Cette plante sauvage appartient à la famille des Boraginacées. La Vipérine est aussi une plante herbacée au mode de vie bisannuelle : en rosette de feuille la première année, puis elle développe sa tige florale à la seconde. Sa tige possède d’ailleurs un port dressé et peut atteindre 1 mètre de hauteur.
  • FEUILLES : Les feuilles de la Vipérine commune sont hispides. Elles sont donc garnies de poils raiches, solides et un peu piquants. Les feuilles sont aussi oblongues-lancéolées avec les feuilles du bas pétiolées. Mais pas celles de la tige qui sont sessiles. Les feuilles comportent une seule nervure marquée.
  • FLEURS : Sa floraison se déroule de mai à août. Ses fleurs ont aussi plusieurs couleurs. Elles peuvent en effet être bleues, roses ou violettes (rarement blanches) sur le même individu. Sexe hermaphrodite. L’inflorescence est une grappe de cymes unipares scorpioïdes et les étamines sont très visibles.
  • FRUITS : Le fruit de la Vipérine est un nucule, type d’akène sclérifié. Il a une couleur brune et des contours anguleux et à section triangulaire. Enfin, il est petit puisqu’il ne dépasse pas les 3mm de long.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

#2 Où trouver la vipérine : habitat

Voyons donc maintenant l'habitat de la Vipérine commune

  • AIRE DE RÉPARTITION : On peut trouver la Vipérine dans presque toute l’Europe et l’Asie tempérée. Elle pousse aussi bien en Asie occidentale, centrale ou encore en Europe centrale, du sud et même dans les îles britanniques. Elle s’est naturalisée sur tous les continents en dehors de l’Antarctique. Enfin, on la considère commune nuisible, car envahissante en Amérique du Nord.
  • HABITAT : La Vipérine est une plante héliophile, xérophile, gravicole et psammophile supportant aussi bien les sols calcaires qu’un peu acides. Elle aime donc les lieux ensoleillés, sec et caillouteux. Elle pousse aussi très bien sur les sols pauvres. On la trouvera donc dans les bords de chemins, les rocailles, les garrigues ou encore même comme mauvaise herbe dans certaines cultures et prairies.
Carte représentant l'aire de répartition de la Vipérine commune Echium vulgare

Carte de la répartition de la Vipérine Commune en France

#3 Comment utiliser La Vipérine Commune ?

Cette plante sauvage a été longuement utilisée par l'Homme, mais il faut faire attention

  • PLANTE COMESTIBLE : Dans le passé, certaines populations ont consommé de la Vipérine commune. En effet, les jeunes feuilles encore mucilagineuses crues en salade ou cuites à la manière des épinards. Mais attention, car la Vipérine peut s’avérer toxique dès qu’on dépasse une certaine quantité.
  • PLANTE TOXIQUE : En effet, la Vipérine Commune fait partie des plantes toxiques de France. Elle contient différentes d’alcaloïdes pyrrolizidiniques. Et autres substances toxiques comme l’échiine ou la cynoglossine. Même présent en quantités faibles dans la plante, ces substances peuvent s’avérer mortelles. 
  • PLANTE MÉDICINALE : Avant sont inscription sur la liste B des plantes médicinales, la Vipérine était utilisée comme plante médicinale malgré ses effets secondaires souvent supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu. Ainsi, on l’utilisait en infusion de fleurs séchées pour ses propriétés dépuratives, pectorales et diurétiques. La Vipérine permet aussi de calmer les panaris lorsqu’on applique les sommités fleuries en emplâtre. 
  • PLANTE ORNEMENTALE :  Dans de rares cas, on utilise la Vipérine commune comme plante ornementale des milieux secs et rocailles. Mais plus dans un esprit de génie végétal pour maintenir les talus par exemple.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

#4 confusions possibles

Comme toutes les espèces de plantes sauvages, on peut aussi la confondre avec d'autres

Les confusions entre la Vipérine Commune avec d’autres espèces de plantes sauvages sont possibles, mais difficiles. En effet, la plante est si particulière qu’on peut rapidement faire la différence avec des plantes qui lui ressemblent de loin.
 
Notons toutefois qu’il existe différentes espèces de Vipérines. Donc la liste qui suit n’est pas exhaustive.

 

  • SAUGE DES PRÉS (Salvia pratensis) : C’est une autre plante à fleurs violettes et à tiges dressées qui peut lui ressembler de loin. Elle pousse aussi parfois dans les mêmes milieux. Mais elle appartient à la famille des Lamiacées. Elle a donc une tige carrée, pas de poils piquants ni de tâches et ses fleurs n’ont qu’une seule couleur.
  • VIPÉRINE D’ITALIE (Echium italicum) : La Vipérine d’Italie ressemble beaucoup à la Vipérine Commune lorsqu’elle est jeune. Il est donc difficile de faire la différence. Mais une fois en fleurs, c’est plus simple : la Vipérine d’Italie n’a que des fleurs blanches.
  • VIPÉRINE FAUX-PLANTAIN (Echium plantagineum) : la Vipérine Faux-Plantain se différencie de la Vipérine Commune par ses feuilles et la corolle de ses fleurs. Mais je vous ai fait un article spécial : Echium vulgare VS Echium plantagineum.
Article Précédent

10 Plantes contre les Verrues : les enlever facilement avec ces remèdes de grand-mères

Article Suivant

Tisane de Thym Danger Caché

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).