• Type:

La Ronce Bleue – Rubus caesius

Aujourd’hui, je vous présente la Ronce Bleue (Rubus caesius). On l’appelle aussi Ronce des Champs et c’est une des espèces de Ronces les plus communes en Europe. C’est donc une des plantes qui donnent les mûres sauvages.

On l’appelle aussi parfois Rosier Bleu, mais elle ne fait pas partie des Rosiers

AU PROGRAMME :

RECONNAISSANCE AVEC PHOTOS

Les photos de Ronce Bleue vous permettront d'observer l'espèce quelle que soit l'époque de l'année.

vue générale Ronce Bleue

Vue générale (Source)

feuille ronce bleue

Feuilles (Source)

épine, tige et poils de la ronce bleue

Zoom sur les épines (Source)

fleurs de la ronce bleue

Fleurs (Source)

Fruits de la ronce bleue

Fruits (Source)

Jeunes feuilles de la ronce bleue

Jeunes Pousses (Source)

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

DESCRIPTION DE LA RONCE BLEUE

En plus des photos, voici la description botanique de Rubus caesius

Malheureusement, les Ronces (Rubus) sont des espèces difficiles à distinguer les une des autres. C’est pourquoi je vous joins en plus une description botanique afin de vous permettre de mieux identifier la Ronce Bleue de ses cousines.

Tout en savant que dans certains cas, ce n’est tout simplement pas possible du fait des nombreuses hybridations entre les espèces. Enfin, Rubus caesius est une espèce polymorphe. Donc pas toujours facile à reconnaître.

PORT GÉNÉRAL :

  • 50 cm à 1 mètre de haut
  • Tiges cylindriques sans poils
  • Épines grêles, petits aiguillons.
  • Elle forme des fourrés assez peu denses.

FEUILLES

  • Feuilles caduques.
  • Disposition des feuilles : alternes.
  • Feuilles composées tripennées. Elles sont aussi velues sur les deux faces.
  • Folioles ovales et lancéolées.
  • Vertes des deux côtés.
  • Bords dentés.
  • Présence de stipules lancéolés verts à la base de chaque feuille.

FLEURS

  • Fleur typique des Rosacées.
  • La Ronce Bleue fleurit de Mai à Juin.
  • Petites fleurs regroupées en corymbe
  • 5 pétales blancs et larges avec 5 sépales verts redressés, longuement acuminés et étamines égalant les styles.
  • Long pédoncule grêle avec des glandes fines et de petits aiguillons

fruits

  • Fruits de couleur noirâtre un peu bleuté.
  • Fruits composés de plusieurs petites drupes (drupéoles)
  • Chez la Ronce Bleue, on compte 2 à 5 drupéoles généralement. Mais elle peut en produire jusqu’à 20 par fleurs fécondées.
  • Les fruits ont une saveur acide.

HABITAT DE LA RONCE BLEUE

Découvrez ici où trouver de la Ronce Bleue dans la Nature.

Dans cette section, vous allez découvrir les habitats types de la Ronce Bleue. Nous allons donc voir quel est son aire de répartition. Mais également sa présence en France.

Puis, nous verrons quels sont ses besoins écologiques. Et enfin, nous verrons sa phytosociologie. Ainsi, vous aurez une très bonne idée des environnements que notre Ronce apprécie. 

aIRE de répartition

aire de répartition de Rubus caesius

Aire de répartition de la Ronce Bleue (Rubus caesius) dans le monde. (Source)

Voici la carte montrant la répartition de la Ronce Bleue dans le monde. On voit très clairement qu’il s’agit d’une espèce Européenne. 

Et pour être plus précis, comme vous le voyez sur cette carte, la Ronce Bleue pousse principalement en Europe Occidentale.

C’est d’ailleurs en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni où elle est le plus présente.

Mais on la trouve aussi un peu dans le Nord de l’Italie et de l’Espagne. Ainsi qu’au Danemark, en Suède et même en Russie.

En dehors de ces zones, elle n’est pas réellement présente. Elle n’est pas considérée comme une espèce envahissante contrairement à certaines de ses cousines.

La Ronce Bleue en France

RUBUS CAESIUS en france

Comme je vous l’avais dit au début de cet article, la Ronce Bleue fait partie des Ronces les plus communes de France.

Et comme vous le voyez sur cette carte, elle est bien présente sur tout notre territoire. On la trouve du Nord au Sud, Corse y compris et de l’Est à l’Ouest.

Mais elle sera plus commune dans l’Est du pays que dans l’ouest. Elle n’est donc pas très présente en Bretagne ou en Aquitaine. Aussi, elle est moins commune dans le Massif Central.

Besoins écologiques de la Ronce bleue

  • LUMIÈRE : La Ronce Bleue supporte les zones moyennement éclairer. On la trouvera donc potentiellement dans les haies champêtres, les lisières de forêts ou en clairière.
  • HUMIDITÉ : elle affectionne aussi les terrains frais, elle supporte mal les grosses sécheresses. Elle pourra donc pousser près des champs irrigués, des fourrés de ripisylve ou encore près des points d’eau. Sans pour autant aimer les zones saturées en eau.
  • CALCAIRE : elle préfère aussi les sols calcaires. D’où le fait qu’elle soit rare dans les régions au pH acides comme en Bretagne.
  • SOL : la Ronce Bleue n’est pas spécialement exigeante quant au sol. On la trouvera donc dans des milieux assez divers, tant qu’elle a assez d’humidité, de matière organique et de nutriments. 
  •  ALTITUDE : Mais on ne la trouve pas à plus de 1500 mètres d’altitude.

Phytosociologie

La Phytosociologie est la science qui étudie les communautés végétales. Nous n’allons pas rentrer dans les détails, mais simplement voir quels sont les plantes avec lesquelles la Ronce Bleue pousse naturellement.

Bien sûr, comme il existe énormément d’espèces végétales, donc cette liste est loin d’être complète.

Ainsi, vous aurez une bonne vision de son habitat :

ARBRES 

ARBUSTES

  • Groseillier à grappes
  • Noisetier
  • Viorne Obier
  • Viorne Lantane
  • Troène Vulgaire
  • Sureau Noir
  • Fusain d’Europe
  • Aubépine Monogyne
  • Aubépine à deux styles
  • Cornouiller Sanguin
  • Cornouiller Mâle

PLANTES HERBACÉES 

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

UTILISATIONS DE LA RONCE BLEUE

Comme de nombreuses plantes sauvages, il existe des utilisations très intéressantes.

Sans rentrer dans les détails, nous allons voir ici les différentes utilisations de la Ronce Bleue. Nous allons voir si c’est une plante comestible, toxique ou médicinale

Et pourquoi pas, aussi, son rôle écologique.

RONCE BLEUE : PLANTE COMESTIBLE ?

Comme pour les autres espèces de Ronces, la Ronce Bleue fait partie des plantes comestibles de France

Bien sûr, on la consommera surtout pour ses fruits : les mûres. Ses mûres sont un peu moins sucrées que celles de la Ronce des Bois, mais restent acidulés. Mais ce ne sont pas les meilleures mûres sauvages.

Les jeunes pousses ainsi que les jeunes feuilles sont aussi comestibles.

Les feuilles plus âgées ne sont pas toxiques, mais trop coriaces pour être considérées comme comestibles.

RONCE BLEUE : toxicité , danger ?

En soit, la Ronce Bleue n’est pas une plante toxique. Et d’ailleurs aucune des parties de la plante n’est vénéneuse.

On notera toutefois la présence de beaucoup de tanins dans les feuilles adultes. Ce qui ne les rend donc pas comestibles.

Par contre, puisqu’elle pousse au raz-du sol, évitez de ramasser la plante près des bords de chemins. Elle pourrait ainsi potentiellement être souillée par des urines d’animaux (chiens, renards etc..). 

Ce qui, par conséquent, peut éventuellement transmettre des maladies.

 

RONCE BLEUE : médicinale ?

En Phytothérapie, la Ronce des Bois (Rubus fruticosus) est reconnue pour de nombreuses vertus et bienfaits. Qu’en est-il de la Ronce Bleue ?

Et bien assez peu d’informations sur ce sujet. Elle n’est pas officiellement reconnue comme une plante médicinale par la pharmacopée française. Mais, ses jeunes pousses et ses feuilles auraient des propriétés astringentes, toniques, diurétiques et dépuratives.

Les fruits sont une source de glucides, de Vitamines ainsi que de fibres.

Rôle écologique de la Ronce BleuE

La Ronce Bleue est aussi une espèce bio-indicatrice. Elle permet notamment de déduire la présence d’un environnement frais, ombragé, avec une forte humidité atmosphérique ainsi que d’un sol calcaire.

Elle permet aussi de protéger et nourrir de nombreuses espèces d’insectes et petits animaux. 

Enfin, elle est une espèce déterminante pour la création de ZNIEFF.

CONFUSIONS AVEC D'AUTRES ESPÈCES

Comme avec toutes les plantes sauvages, il existe des confusions possibles.

La Ronce Bleue (Rubus caesisus) est une des nombreuses espèces de Ronces qu’on peut trouver dans la Nature. Et elle peut donc se confondre potentiellement avec toutes ses cousines. Cousines très nombreuses d’ailleurs, avec plus de 5000 espèces différentes.

Mais voici quelques autres espèces de Ronces qui peuvent lui ressembler : 

  • RUBUS IDAEUS : C’est le Framboisier, une ronce commune en Europe qui aura le dessous des feuilles blanc. Donc assez facilement différenciable de la Ronce Bleue finalement.
  •  RUBUS FRUTICOSUS : C’est la Ronce des Bois, la Ronce la plus commune en Europe. Elle s’hybride avec beaucoup d’espèces, mais chaque feuille possède 5 folioles et non 3 comme pour la Ronce Bleue. Mais elle est beaucoup plus commune.
  • RUBUS HIRTUS : Assez polymorphe, la Ronce Hérissée pousse surtout en montagne. Mais elle est assez commune. Par contre, on la différencie par son feuillage plus sombre, plus velu et avec souvent 5 folioles. Parfois 3 ou 4 folioles par feuilles.
  • RUBUS ULMIFOLIUS : On rencontre la Ronce à feuilles d’Orme plutôt autour du bassin Méditerranéen. Ses feuilles sont vertes, mais légèrement grisâtres, avec un duvet bien présent. Elle fait partie des différentes plantes de garrigues qu’on peut croiser dans le Sud de la France.
  • RUBUS CANESCENS : On l’appelle aussi Ronce Tomenteuse. D’où son deuxième nom latin Rubus tomentosa. Et donc, comme son nom l’indique, elle possède un duvet tomenteux sur la face inférieure des feuilles.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

SOURCE IMAGE DE COUVERTURE : 

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/118993

Article Précédent

Rosa arvensis ou Rosa agrestis ?

Article Suivant

Comment Reconnaître le Ciste Cotonneux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).