• Type:

Bouillon Blanc Confusion Possible ?

Aujourd’hui, nous répondons à la question : Bouillon Blanc confusion possible ? Alors oui, il est possible de confondre le Bouillon Blanc avec d’autres plantes qui lui ressemble. 

Mais bonne nouvelle, le Bouillon Blanc ne se confond qu’avec d’autres espèces de Molènes.

Par contre, toutes les Molènes n’ont pas les mêmes propriétés médicinales que le Bouillon Blanc.

Alors ouvrez l’œil pour faire la différence, car justement, les différences ne sont parfois que très subtiles.

AU PROGRAMME

Identifier le Vrai Bouillon Blanc

Avant de parler confusions avec d'autres plantes sauvages, soyons sûr de bien le reconnaître

Il n’existe qu’une seule espèce de véritable Bouillon Blanc (Verbascum thapsus). Mais rien qu’avec ses différents noms, on peut parfois avec des confusions. 

Ainsi, le Bouillon Blanc s’appelle Grande molène, Herbe de saint Fiacre, Molène thapsus, Molène Bouillon-blanc ou encore cierge de Notre-Dame selon les régions. 

Mais il s’agit bien de la même plante : Verbascum thapsus.

Photos du Bouillon Blanc (Verbascum thapsus)

DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU BOUILLON BLANC :

  • PLANTE BISANNUELLE : Elle fait son cycle sur 2 ans. Ainsi, elle développe une rosette de feuilles la première année. Puis à la seconde, elle développe une grande tige florale.
  • TAILLE : La Molène Bouillon Blanc peut atteindre jusqu’à 2 mètres de hauteur, mais le plus souvent elle mesure entre 1,2 et 1,5 mètre de hauteur.
  • POILS : Toutes les parties de la plante sont couvertes de poils en forme d’étoile. Même le filet des étamines possède un peu de poils. Les feuilles sont d’ailleurs si poilues qu’elles donnent l’impression d’être argentées.
  • FEUILLES : On distingue deux types de feuilles sur le Bouillon Blanc : celles de la tige sont alternes, épaisses et décurrentes et sont plus petites que les feuilles du bas. Feuilles du bas pouvant faire jusqu’à 50 centimètres de long. 
  • TIGE FLORALE : La tige florale est robuste, pouvant faire plus d’un mètre de haut et 2,5 centimètres de large. La tige a une forme presque cylindrique. Aussi, le Bouillon Blanc ne fait généralement qu’une seule tige.
  • FLEURS : Ses fleurs ont une couleur jaune vif. Mais elles ne s’ouvrent pas toutes en même temps. Elles comportent 5 étamines attachées aux pétales, un calice à cinq lobes, une corolle à cinq pétales et ne mesurent pas plus de 3 centimètres de large. Aussi, les fleurs sont presque sessiles. Filets couverts de poils jaunes ou blanchâtres. Sa floraison commence par le bas de l’épi floral. 

Confusion Bouillon Blanc VS Molène noire

La Molène Noire ressemble beaucoup au Bouillon Blanc, il est donc normal de faire la confusion.

La Molène Noire (Verbascum nigrum), qu’on appelle aussi Bouillon-Noir ressemble beaucoup au Bouillon Blanc. Et les différences sont très subtiles. 

Elle pousse aussi dans le même type de milieux que la Molène Bouillon Blanc, ce qui augmente les confusions.

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’elle possède des propriétés médicinales similaires à celle du Bouillon Blanc. Donc la différence entre les deux espèces n’est pas impérative.

Cela dit, nous allons quand même voir comment faire la distinction entre les deux espèces.

Photos de la Molène Noire (Verbascum nigrum)

COMMENT DIFFÉRENCIER LA MOLÈNE NOIRE DU BOUILLON-BLANC ?

  • LA MOLÈNE NOIRE EST PLUS PETITE : En effet, la Molène Noire sera souvent plus petite que le Bouillon Blanc, car elle dépasse rarement 1,2 mètre de hauteur.
  • DIFFÉRENCES DE TIGE : Alors que le Bouillon Blanc a une tige presque cylindrique, la Molène Noire a une tige anguleuse. Surtout, la couleur de cette tige ! Car la Molène Noire a en effet des tiges et des pétioles un peu violacés.
  • FEUILLES PLUS SOMBRES : Les feuilles de la Molène Noire sont aussi plus sombres que celles du Bouillon Blanc. En plus, les feuilles de la Molène Noire sont pétiolées et ont moins de poils. Enfin, les bords de ses feuilles sont crénelés.
  • DIFFÉRENCES DANS LES FLEURS : Les fleurs de la Molène Noire font aussi un bon élément de différenciation avec le Bouillon Blanc. Ainsi, les fleurs de la Molène Noire sont jaunes et non jaune vif. Les filets des étamines de la Molène Noire sont violets et velues.

Enfin, pour éviter de confondre le Bouillon Blanc avec la Molène Noire, sachez que cette dernière n’est presque pas présente dans le sud de la France. 

Confusion Bouillon Blanc VS Molène Blattaire

La Molène Blattaire est beaucoup plus petite, plus grêle et est donc facile à différencier.

La Molène Blattaire (Verbascum blattaria) est une autre plante qui ressemble au Bouillon Blanc. Il y a donc parfois confusion entre ces deux espèces.

Malheureusement, la Molène Blattaire n’a, à ce jour, aucune application médicinale en dehors de son utilité comme répulsif efficace contre les cafards. 

Aussi, la Molène Blattaire pousse parfois dans les mêmes milieux que le Bouillon Blanc, même si elle est moins répandue.

Mais voyons en détails quelles sont les différences entre la Molène Blattaire et le Bouillon Blanc.

Photos de la Molène Blattaire (Verbascum blattaria)

COMMENT NE PAS SE TROMPER ENTRE MOLÈNE BLATTAIRE ET MOLÈNE BOUILLON BLANC ?

  • LA MOLÈNE BLATTAIRE EST UNE PETITE PLANTE : Contrairement au Bouillon Blanc qui peut atteindre 2 mètres de haut, la Molène Blattaire dépasse rarement le mètre de hauteur. Aussi, elle est beaucoup moins robuste.
  • MINI TIGE SANS POILS : Une autre différence marquante avec le Bouillon Blanc réside dans la tige. Et en effet, la Tige de la Molène Blattaire est fine, faiblement poilues, mais un peu glanduleuse.
  • FEUILLES VERTES BRILLANTES SANS POILS : Les feuilles du Bouillon Blanc se reconnaissent facilement par leur taille et leur couleur argentée. Les feuilles de la Molène Blattaire sont environ deux fois plus petites. Elles ont aussi une couleur verte et sont brillantes. Enfin, elles ne possèdent presque pas de poils.
  • FLORAISON BEAUCOUP MOINS DENSE : La floraison de la Molène Blattaire est beaucoup moins spectaculaire que la floraison de la Molène Bouillon Blanc. La Molène Blattaire a en effet des fleurs solitaires fixées par des pédoncules assez longs eux-mêmes fixés à sa mince tige florale. Aussi, les étamines de ses fleurs possèdent des poils violets. 
Rien que par la taille et la couleur de la plante, il n’y a pas vraiment de confusion avec le Bouillon Blanc.

Confusion Bouillon Blanc VS Molène faux phlomis

La Molène Faux Phlomis ressemble beaucoup au Bouillon Blanc mais a des propriétés médicinales similaires.

La Molène Faux Phlomis (Verbascum phlomoides) est une autre confusion possible avec le Bouillon Blanc. Et c’est bien normal de confondre les deux espèces, car elles se ressemblent beaucoup.

Elle est par contre beaucoup moins commune dans la Nature même si elle affectionne les mêmes milieux que le Bouillon Blanc. D’ailleurs elle est même inscrite sur Liste Rouge en France et en Europe pour les espèces menacées.

Je vous pris donc de bien connaître les différences entre la Molène Faux Phlomis et le Bouillon Blanc pour ne pas la récolter par erreur. 

Vous préserverez ainsi cette espèce sensible.

Photos de la Molène Faux Phlomis (Verbascum phlomoides)

COMMENT ÉVITER LA CONFUSION ENTRE BOUILLON BLANC ET MOLÈNE FAUX PHLOMIS :

  • MÊME TAILLE QUE LE BOUILLON BLANC : Difficile de faire la différence entre le Bouillon Blanc et la Molène Faux Phlomis. Ces deux plantes sont très similaires dans leur aspect général. La Molène Faux Phlomis est aussi grande que le Bouillon Blanc.
  • MÊME TIGE QUE LE BOUILLON BLANC : La tige florale ne permet pas à elle seule d’enlever la confusion entre Bouillon Blanc et Molène Faux Phlomis car les deux espèces ont des caractéristiques vraiment très proches. Cela dit, la Molène Faux Phlomis a tendance à avoir plus souvent plusieurs tiges florales partant de sa tige florale principale. Mais ce n’est pas toujours le cas, car la plupart du temps, elle ne porte qu’une seule tige.
  • LÉGÈRES DIFFÉRENCES DANS LES FEUILLES : Les feuilles de la Molène Faux Phlomis sont aussi très proches de celles du Bouillon Blanc, donc il y a confusion entre les deux espèces. Mais il existe une petite différence entre les deux. En effet, les feuilles de la Molène Faux Phlomis sont légèrement plus décurrentes que celles de la Molène Bouillon Blanc. Mais la différence est beaucoup trop subtile pour faire la distinction entre les deux espèces à coups sûrs.
  • SEUL VRAIE DIFFÉRENCE DANS LES FLEURS : L’unique différence simple pour éviter la confusion avec le Bouillon Blanc réside dans les fleurs. En effet, les fleurs de la Molène Faux Phlomis sont plus grandes, jusqu’à 5 centimètres de large. Elles sont aussi moins denses sur l’épi floral. Les fleurs de la Molène Faux Phlomis ont aussi des stigmates lancéolés en spatule alors que les stigmates du Bouillon Blanc sont plutôt globuleux.

Même avec tous ces paramètres, la confusion entre Bouillon Blanc et Molène Faux Phlomis reste difficile à éviter. Mais vous pouvez aussi vous dire que la Molène Faux Phlomis reste beaucoup plus rare et ne pousse pas à plus de 1000 mètres de hauteur.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Confusion Bouillon Blanc VS Molène à fleurs denses

La Molène à fleurs denses est une autre plante qui ressemble beaucoup au Bouillon Blanc

La Molène à fleurs denses (Verbascum densiflorum) fait partie des différentes confusions possibles avec le Bouillon Blanc. Elle lui ressemble d’ailleurs tellement qu’on l’appelle parfois Faux Bouillon Blanc.

Pour rien arranger les choses, la Molène à fleurs denses peut s’hybrider avec la Molène Faux Phlomis, ce qui ajoute encore plus de confusion.

Aussi, il y a très peu d’informations disponibles sur cette plante sur internet. Vous aurez donc forcément des difficultés pour limiter la confusion entre Bouillon Blanc et Faux Bouillon Blanc. 

D’autant plus qu’elle n’est pas si rare que ça même si elle n’est pas très commune !

 

Photos de la Molène à fleurs denses (Verbascum densiflorum)

ÉLÉMENTS DISTINCTIFS ENTRE BOUILLON BLANC ET FAUX BOUILLON BLANC

  • MÊME TAILLE QUE LE BOUILLON BLANC : Encore une fois, l’aspect général de la plante ne permet pas de faire la distinction entre le Bouillon Blanc et la Molène à fleurs denses. Toutes les deux font en effet la même taille.
  • PRESQUE MÊME TIGE QUE LE BOUILLON BLANC : En soit, les tiges florales des deux espèces sont cylindriques et de même taille. Mais la Molène à fleurs dense à tendance à avoir une floraison plus dense sur cette même tige florale. Tige florale qui peut d’ailleurs comporter plusieurs petites tiges.
  • LÉGÈRES DIFFÉRENCES DANS LES FEUILLES : Les feuilles de la Molène à fleurs denses sont aussi velues que celles de la Molène Bouillon Blanc et font presque la même taille. Donc la confusion avec le Bouillon Blanc est maximale. Mais les feuilles de la Molène à fleurs denses sont un peu plus lancéolées, avec un avec un bord ondulé et un limbe gaufré. Mais la différence reste subtile, il faudra un œil averti.
  • SEUL VRAIE DIFFÉRENCE DANS LES FLEURS : Encore une fois, ce sont les fleurs qui peuvent nous aider à faire la différence entre les deux espèces. Mais la différence reste subtile. Les fleurs de la Molène à fleurs denses sont plus grandes. Enfin, la fleur de Molène à fleurs denses possède un stigmate lancéolé, en spatule, plus long que large. Alors que la fleur de Bouillon Blanc possède un stigmate plutôt rond.
Mais même avec tous ces paramètres, et en rajoutant les possibles hybridations, vous aurez du mal à éviter la confusion entre Bouillon Blanc et Faux Bouillon Blanc.

Confusion Bouillon Blanc VS Molène Lychnite

La Molène Lychnite est beaucoup plus facile à différencier que les deux Molènes précédentes.

La Molène Lychnite (Verbascum lychnitis) ressemble beaucoup moins au Bouillon Blanc que les deux espèces vues précédemment. 

Elle est aussi assez commune puisqu’on la trouve presque partout en France. Elle est aussi comestible et médicinale, bien que ses vertus n’aient pas été prouvées scientifiquement comme pour celles du Bouillon Blanc.

Même si elle peut être aussi grande que le Bouillon Blanc, la Molène Lychnite peu se différencier d’un simple regard.

Photos de la Molène Lychnite (Verbascum lychnitis)

PRESQUE QU’AUCUNE CONFUSION ENTRE BOUILLON BLANC ET MOLÈNE LYCHNITE

  • PORT GÉNÉRAL : Lorsqu’elle est adulte, la Molène Lychnite fait des tiges beaucoup plus ramifiées. Elle a rarement une seule et unique tige florale droite. Mais plutôt une grosse tige florale sur laquelle partent plusieurs petites tiges florales.
  • FEUILLES DIFFÉRENTES : Ses feuilles sont aussi différentes de celles du Bouillon Blanc. Car la Molène Lychnite a des feuilles vertes avec peu de poils. Même de loin, elles n’ont pas l’aspect argenté des feuilles du Bouillon Blanc. Donc on peut même différencier les deux espèces lorsqu’elles sont jeunes.
  • FLEURS BLANCHES : Aussi, la plupart du temps, la Molène Lychnite a des fleurs blanches. Il n’y a que dans le sud des Alpes où elle a plutôt des fleurs jaunes. Dans tous les cas, les fleurs de la Molène Lychnite sont plus petites et moins denses que celles du Bouillon Blanc.
  • TIGE ANGULEUSE : Enfin, dernier petit détail pour ne pas la confondre avec le Bouillon Blanc. La Molène Lychnite a des tiges anguleuses et non cylindriques. 
De toute manière, rien qu’avec le port général de la plante et de ses feuilles vertes, vous allez éviter la confusion avec le Bouillon Blanc.

Confusion Bouillon Blanc VS Molène floconneuse

La Molène Floconneuse perd facilement ses poils blancs !

La Molène Floconneuse (Verbascum pulverulentum), qu’on appelle aussi Molène pulvérulente, doit son nom à son duvet blanchâtre très présent qui se détache en petits flocons.  

Rien que cette caractéristique rend son identification rapide. Il n’y a pas vraiment de confusions possibles avec le Bouillon Blanc. 

Mais puisque nous sommes sérieux, nous allons quand même voir d’autres éléments pour identifier à coups sûrs les deux espèces.

Photos de la Molène Floconneuse (Verbascum pulverulentum)

DIFFICILE DE SE TROMPER ENTRE BOUILLON BLANC ET MOLÈNE FLOCONNEUSE :

  • PORT GÉNÉRAL : Comme je vous l’ai dit juste avant, la Molène Floconneuse a un duvet blanchâtre se détachant en flocon. On dirait même qu’elle est malade lorsque son duvet se détache trop. 
  • INFLORESCENCE : Les fleurs de la Molène Floconneuse sont ramifiées en grappe pyramidale. Chaque fleur possède 5 étamines oranges avec des poils blancs sur les filets. Alors que le Bouillon Blanc possède 3 étamines sans poils.
  • TIGE : Enfin, la Molène Floconneuse a une tige anguleuse sur toute sa longueur. Comptez aussi des poils et du duvet blanc très présents. Mais si vous le frottez, il s’enlève alors facilement.
De toute manière, simplement par la présence de « flocons » de poils sur les feuilles, vous allez pouvoir faire la différence avec le Bouillon Blanc. Son duvet de part pas ainsi.

Confusion Bouillon Blanc VS Molène de Phénicie

La Molène de Phénicie se reconnaît facilement grâce à ses fleurs violettes, roses ou rouges !

La Molène de Phénicie (Verbascum phoeniceum) est sans doute la plus ornementale des Molènes. Et en effet, c’est surtout dans les jardins que nous allons la trouver. 

Elle reste très facile à différencier dans la Nature car cette Molène possède des fleurs généralement violettes. Il arrive parfois que des variétés horticoles aient des fleurs roses, blanches rouges, ou très rarement jaunes pâles

Mais puisqu’elle commence à se reproduire en dehors des parcs et jardins, vous pourrez peut-être la croiser dans la Nature.

Photos de la Molène de Phénicie (Verbascum phoeniceum)

LES FLEURS SUFFISENT À LA DIFFÉRENCIER DU BOUILLON BLANC, MAIS :

  • PETITE ET FRÊLE : La Molène de Phénicie est beaucoup plus petite et moins robuste que le Bouillon Blanc. Et en effet, elle ne dépassera pas 60 centimètres de hauteur. Et sa tige florale ne sera jamais aussi robuste.
  • INFLORESCENCE : Comme je vous l’avais dit, les fleurs de la Molène de Phénicie sont violettes. Mais elles peuvent également être roses, jaunes pâles ou encore blanches. Elles sont aussi reliées à la tige florale par un pédoncule. Ce qui n’est pas le cas du Bouillon Blanc.
  • RÉPARTITION : Enfin, la Molène de Phénicie reste beaucoup moins commune que le Bouillon Blanc. Elle est surtout présente dans l’Est de l’Europe. Mais on la trouve aussi en France. Plutôt présente dans les Alpes, le Massif Central et les Pyrénées. 
Mais je doute que vous la confondiez facilement avec la Molène Bouillon Blanc. Elle n’a pas non plus de duvet argenté, donc ses feuilles sont vertes.

Confusion Bouillon Blanc VS Molène à feuilles sinuées

Très facile pour ne pas les confondre : la Molène à feuilles sinuées, a des feuilles....sinuées

La Molène à feuilles sinuées (Verbascum sinuatum) n’est pas une réelle confusion du Bouillon Blanc. Car d’une, elle est rare. Et de deux, elle a des feuilles sinuées caractéristiques.

En fait, même lorsqu’elle est jeune, on peut facilement la différencier des autres espèces de Molènes. Grâce à ses feuilles justement. 

Aussi, on ne trouvera pas la Molène à feuilles sinuées de partout. Elle ne pousse presque qu’autour du bassin méditerranéen. Ainsi, seules les personnes se baladant dans le sud de la France pourront la croiser.

Photos de la Molène à feuilles sinuées (Verbascum sinuatum)

MAIS EN PLUS DES FEUILLES SINUÉES, D’AUTRES DIFFÉRENCES AVEC LE BOUILLON BLANC :

  • PORT BUISSONNANT PLUTÔT QUE PORT DRESSÉ : La Molène à feuilles sinuées se reconnaît de loin avec son port buissonnant lorsqu’elle est en fleurs. Elle forme aussi de nombreuses hampes florales, fines mais prenant beaucoup de place.
  • FLEURS : elles sont toutes petites et disposées en glomérules sur les tiges. Aussi, leurs étamines font la même taille et ont des poils violets.

Mais vous n’avez même pas besoin d’attendre la floraison de la Molène à feuilles sinuées pour faire la différence avec le Bouillon Blanc. Les feuilles suffisent.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Confusion Bouillon Blanc VS Molène de boerhaave

La Molène de boerhaave est rare, mais on peut très bien la confondre

La Molène de Boerhaave (Verbascum boerhavii), qu’on appelle aussi Molène de Mai, est une autre confusion avec le Bouillon Blanc. Mais elle reste moins semblable à ce dernier que la Molène Faux Phlomis et la Molène à fleurs denses. 

Aussi, elle est assez rare et visiblement elle ne semble pas avoir de propriétés médicinales. Du moins, pas celles du Bouillon Blanc.

Alors soyez sûr de ne pas la récolter par erreur en passant qu’il s’agisse du Bouillon Blanc. Préservons donc cette espèce.

Photos de la Molène de Boerhaave (Verbascum boerhavii)

QUELQUES DIFFÉRENCES SUBTILES AVEC LE BOUILLON BLANC

  • LA TIGE VIOLETTE À LA BASE : Ce n’est pas toujours le cas, mais la Molène de Boerhaave possède généralement une petite coloration violette à la base de sa tige florale. Aussi, sa tige est généralement plus petite, car elle dépasse rarement 1 mètre de hauteur. Son inflorescence n’est pas ramifiée.
  • FEUILLES VELUES MAIS PAS TOUJOURS ARGENTÉES : Vous pouvez aussi éviter la confusion entre le Bouillon Blanc et la Molène de Boerhaave car cette dernière a des feuilles parfois vertes. Même si ses feuilles sont aussi velues et donnent un aspect argenté à la plante. Enfin, les feuilles de la Molène de Boerhaave ont un pétiole assez long.
  • FLEURS SPÉCIALES : les pétales de la fleur de la Molène de Boerhaave sont jaunes. Mais leur base a des tâches violettes, légèrement rougeâtres. Vous avez aussi les anthères qui sont oranges et les poils des étamines, avec les étamines, qui sont violets rougeâtres. Dans de rares cas, elles peuvent aussi être blanches.

Avec un œil assidu, vous allez facilement faire la différence entre la Molène de Boerhaave  et le Bouillon Blanc. Différence d’autant plus appréciable, car la Molène de Boerhaave est assez rare. Et donc inscrite sur liste Rouge en France.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Article Précédent

trouver de la Bardane ?

Article Suivant

Molène Floconneuse (Verbascum pulverulentum)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).