• Type:

Morelle Noire (Solanum nigrum)

La Morelle Noire, qu’on appelle aussi Solanum nigrum fait partie des plantes sauvages françaises les plus communes. En effet, on peut facilement la trouver dans les champs où on la considère comme une mauvaise herbe.

Aussi, la Morelle Noire fait partie de la sulfureuse famille Botanique des Solanacées. Une famille qui contient des plantes toxiques comme Belladone ou de la Douce-Amère dont elle est cousine.

Pourtant, bien qu’étant toxique, la Morelle Noire peut se consommer. Mais avec prudence. Et je vous donne plus de détail dans cet article.

AU PROGRAMME :

PHOTOS DE MORELLE NOIRE

Accédez aux photos de Solanum nigrum afin de mieux la reconnaître dans la Nature

DESCRIPTION BOTANIQUE DE LA MORELLE NOIRE

En plus de la galerie photo, retrouvez plus de précisions pour reconnaître la Morelle Noire

Vous aurez donc des précisions supplémentaires sur le port général de la plante. Mais aussi sur ses fruits, ses feuilles ou encore ses fleurs.

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

PORT GÉNÉRAL

La Morelle Noire est une plante herbacée annuelle qui peut avoir des formes différentes selon les individus. Globalement, la plante ne dépasse pas les 60 centimètres de hauteur. C’est une plante plutôt basse.

Les tiges de la Morelle noire sont la plupart du temps glabres. Elles ne portent donc aucun poil. Mais il arrive de voire une légère pilosité sur les tiges de certains individus. Ces tiges ont d’ailleurs une couleur oscillant entre le verdâtre et un noir léger, pouvant être presque violet parfois.

Enfin, ses rameaux sont dressés ou étalés.

FEUILLES DE LA MORELLE NOIRE

Les feuilles de la Morelle Noire sont sensibles au phénomène de polymorphisme foliaire. Autrement dit, les feuilles de cette plante n’ont pas toujours la même forme, que ce soit sur deux individus distrincts ou sur le même individu.

Mais globalement, les feuilles de Solanum nigrum ont une forme ovale à lancéolée. Elles peuvent être entières, ou lobées. La nervure centrale des feuilles est beaucoup plus large que les nervures secondaires. Aussi, les nervures de Solanum nigrum sont pennées de manière alterne et l’apex (le bout des nervures) ne touche pas la marge de la feuille.

Enfin, les feuilles de la Morelle Noire peuvent se consommer dans certaines conditions. Mais nous verrons ça plus loin dans cet article.

FLEURS

Comme toutes les Solanacées, la Morelle noire aura une floraison caractéristique. En effet, les fleurs de Solanum nigrum forment des cymes unipares scorpioïdes.

Chaque fleur blanche de la plante possède 5 à 10 pétales soudés. Et la corolle (l’ensemble des pétales) mesurent environ 1 centimètre de diamètre. Les étamines jaunes sont aussi très visibles.

Enfin, vous pourrez observer la floraison de la Morelle Noire de juin à début décembre. Parfois plus si le climat est doux.

FRUITS

Les fruits de la Morelle Noire rappellent ceux des tomates en plus petits. En effet, son fruit est une baie globuleuse, mais de dépassant pas les 8mm de diamètre.

Passant du vert au Bleu foncé, violacé puis au noir, le fruit contient de nombreuses petites graines

Seuls les fruits bien noirs arrivés à maturité sont comestibles. Les fruits verts seront toxiques. Mais nous y reviendrons plus loin dans l’article.

HABITAT DE LA MORELLE NOIRE

Regardez l’aire de répartition de Solanum nigrum, ses besoins écologiques ainsi que sa phytosociologie.

Dans cette partie, nous allons voir en détails où trouver de la Morelle Noire. Nous allons donc voir quelle est son aire de répartition dans le monde, mais aussi en France.

Puis, plus précisément, quels sont ses besoins écologiques. Puis, sa phytosociologie pour mieux comprendre son environnement.

LA MORELLE NOIRE DANS LE MONDE

répartition de solanum nigrum dans le monde
Carte de la répartition de Solanum nigrum dans le monde – Source Photo

Comme je vous l’ai dit, la Morelle Noire est une des plantes sauvages françaises les plus communes qu’on puisse trouver dans la Nature. Et comme vous le voyez sur cette car, elle est aussi commune dans une grande partie de la planète.

Mais bien que commune, nous ne la trouverons pas de partout. En réalité, c’est une plante largement associée aux cultures des champs et les jardins. Elle affectionne particulièrement les terrains sarclés, les terres retournées. C’est donc pour cette raison qu’on la considère comme une mauvaise herbe.

Elle peut se montrer envahissante et on la trouve dans presque toutes les régions du globe. On la trouvera aussi dans les massifs paysagers des villes, au pied des arbres, dans les haies publiques ou même dans les plantations horticoles.

Bref, une plante pouvant pousser un peu n’importe tant que l’altitude ne dépasse pas les 1500 mètres. Vous ne la trouverez donc pas dans les massifs montagneux.

Grâce à ses fruits, la Morelle nourrit les oiseaux qui eux, dispersent ses populations.

LA MORELLE NOIRE EN FRANCE

Solanum nigrum en france
Présence de Solanum nigrum en France – (Source Photo)

Comme vous pouvez aussi le voir sur cette carte, on trouve Solanum nigrum dans toute la France. Que ce soit en Bretagne, en Provence, en Alsace, dans le Bassin Parisien ou même en Corse et dans les Alpes.

En fait, la Morelle Noire sera présente partout où les activités humaines agricoles ont lieu.

Je vous rappelle que cette plante est intrinsèquement liée aux cultures. On va par exemple la retrouver souvent dans les champs de Maïs où elle pose problème.

Elle pousse aussi facilement dans les jardins et potagers des particuliers. Auquel cas, on la considère aussi comme une mauvaise herbe.

BESOINS ECOLOGIQUES

Quels sont les besoins écologiques de la Morelle Noire ? Ici, nous voyons quel type de milieu affectionne cette plante.

Pour faire rapide, la Morelle Noire est une plante héliophile, Alcalophile, Nitrophile et argilicole. Mais elle s’adapte aussi à bien d’autres milieux tant qu’elle pousse dans un climat tempéré.

  • HÉLIOPHILE : les plantes héliophiles sont des plantes qui ont besoin de soleil pour pousser correctement. C’est aussi le cas de la Morelle Noire qui n’aimera pas l’ombre. On la retrouvera donc dans des endroits bien exposés et ouverts. Par exemple, les bords de chemins, les clairières ou encore les prairies.
  • ALCALOPHILE : bien que la Morelle Noire ne pousse pas exclusivement sur sol calcaire, elle aura toutefois besoin d’un pH basique dans le sol. Elle aimera donc les roches basiques dont le calcaire ou encore les basaltes. Mais elle supporte des pH plus haut.
  • NITROPHILE : pour pousser correctement, Solanum nigrum aura besoin de beaucoup de nutriments. Elle n’aimera donc pas les sols pauvres en matière organique ou en nutriments. D’où sa présence particulièrement importante dans les milieux cultivée (à cause des apports d’engrais).
  • ARGILICOLE : enfin, la Morelle Noire n’aime pas les sols rocheux. Elle a besoin de sols contenant beaucoup d’argiles afin de s’ancrer facilement. Elle sera donc présente dans les jardins et potagers, même si la terre est lourde. Mais on ne la trouvera généralement pas dans les rocailles.

PHYTOSOCIOLOGIE

Quelles sont les plantes qui poussent au côté de la Morelle Noire ? Ici, nous allons voir ensemble les espèces qui partagent certaines caractéristiques environnementales.

Ainsi, lorsque vous verrez ces espèces, vous pouvez possiblement croiser le chemin de Solanum nigrum. Vous verrez que la plupart de ces plantes sont aussi des « mauvaises herbes » des jardins.

On cite par exemple :

  • Datura Stramoine (Datura stramonium) – Solanacées
  • Belle de Nuit (Mirabilis jalapa) – Nyctaginacées
  • Ortie Dioïque (Urtica dioica) ou Ortie à pillule (Urtica pilulifera) – Urticacées
  • Concombre Sauvage (Ecballium elaterium) – Cucurbitacées
  • Laiteron Rude (Sonchus asper) – Astéracées
  • Séneçon vulgaire- Senecio vulgaris) – Astéracées
  • Amarante réfléchie (Amaranthus retroflexus) – Amarantacées

Ainsi que différentes espèces de Chardons, différentes espèces de Chénopodes ou encore différentes espèces de Plantains.

UTILISATIONS DE LA MORELLE NOIRE

TOXICITÉ DE LA MORELLE NOIRE

La Morelle noire est une plante toxique pour l’Homme et de nombreux mammifères parce qu’elle contient différents glucoalcaloïdes.

Parmi ces substances chimiques toxiques, nous pouvons noter la présence de la Solanine mais aussi de Saponines.

Les Solanines ainsi que les Saponines sont des substances jouant un rôle dans la défense contre les herbivores, les insectes, champignons et certaines bactéries.

Ces substances donnent un goût amer à la plante, ce qui est censé dissuader les herbivores. Mais attention tout de même aux petits reptiles.

Par exemple, Solanum nigrum fait partie des plantes toxiques pour les tortues Hermann.

COMMENT MANGER LA MORELLE NOIRE ?

Bien que Toxique, la Morelle Noire se consomme dans de nombreux pays dans le monde. D’ailleurs ce sont principalement les feuilles et les fruits qu’on consomme dans ces pays. C’est donc une plante comestible sous certaines conditions.

Il y a plusieurs manières de consommer la Morelle Noire. Mais vous devrez faire attention.

La première de ces manières est à la fois la plus simple et la plus risquer. Vous devez savoir que la Solanine, une des principales substance toxique de cette plante disparaît dans les baies arrivées à maturité. Mais seulement pour les baies bien mures !

Dans la cuisine méditerranéenne, on confit les fruits dans le vinaigre pour s’en servir comme condiment à la façon des câpres.

La deuxième manière de consommer la Morelle Noire est de la préparer à la façon des épinards. C’est par exemple le cas dans de nombreux pays Africains où cette plante est cultivée à grande échelle.

La Morelle noire fait d’ailleurs partie des 80 légumes des Χόρτα, un plat originaire de Grèce.

La cuisson réduisant fortement la toxicité de la plante.

En cas d’intoxication des troubles digestifs, nerveux, respiratoires et cardiaques apparaissent.

CONFUSIONS AVEC D’AUTRES PLANTES

Comme avec toutes les plantes, il existe des confusions entre la Morelle Noire et d’autres espèces végétales

Comme beaucoup d’espèces de Solanacées appartiennent au genre Solanum, vous pouvez facilement confondre la Morelle Noire avec des plantes qui lui ressemblent.

Alors voici quelques espèces avec lesquels les risques de confusions peuvent être possibles.

Douce Amère (Solanum dulcamara)

La Douce amère ressemble beaucoup à Solanum nigrum. Et pour cause, elle appartient aussi au genre Solanum. Scientifiquement parlant, on l’appelle Solanum dulcamara.

Elle est plus toxique que la Morelle Noire. Mais on la différencie facilement lorsqu’elle est en fleurs car ses fleurs sont violettes et non blanches. Plus grande, elle peut aussi mesurer jusqu’à 3 mètres de haut.

Belladone (Atropa belladonna)

La Belladone fait partie des plantes sauvages les plus toxiques de France. Elle peut même s’avérer être mortelle. De loin, elle rassemble à Solanum nigrum.

Elle appartient au même genre et on l’appelle aussi Atropa belladonna. C’est d’ailleurs la plante qui donna le nom à l’atropine, une substance chimique toxique qu’on retrouve en grande quantité dans ses feuilles, fruits ou tiges.

Elle peut mesurer jusqu’à 2 mètres de hauteur et les pétales violet clair de ses fleurs forment une sorte de petites trompettes.

Morelle de Linné (Solanum linnaeanum)

La Morelle de Linné n’est à la base pas une plante sauvage française. À l’origine, on la trouve en Afrique du Nord. Mais depuis quelques années, vous pouvez l’observer dans le sud de la France. Alors les risques de confusions restent limités.

En effet, en dehors du nom, les feuilles, les fleurs, ou même la taille de la plante sont différentes de la Morelle Noire. Le plus simple reste de regarder les feuilles. Celles de la Morelle de Linné vous feront penser aux feuilles de chênes. Enfin, elle possède des fleurs violettes et peut atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur.

D’autres confusions dans les champs et potagers :

Puisque la Morelle Noire appartient au genre Solanum, on peut très bien la confondre avec d’autres espèces de Solanum cultivés. Ainsi, avant l’apparition des fruits, la Morelle Noire peut, dans une moindre mesure tout de même, vous faire penser à un plant de Tomate, de Poivron, de Pomme de terre ou encore d’Aubergine.

On peut aussi noter des confusions plus rares comme avec les plantes suivantes :

  • Solanum villosum qu’on appelle aussi Morelle Velue. Mais cette dernière produit des fruits jaunes et non noirs.
  • Solanum retroflexum : celle-ci pousse normalement en Afrique du Sud, mais ressemble beaucoup à Solanum nigrum.
  • Solanum americanum : qu’on rencontre en Amérique du Nord lui ressemble également aussi beaucoup.
Article Précédent

L’Atropine

Article Suivant

Les Adoxacées (Adoxaceae)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).