• Type:

Molène Floconneuse (Verbascum pulverulentum)

Sommaire pour la Molène Floconneuse (Verbascum pulverulenteum)

Photos de la Molène Floconneuse

Ici, vous pouvez observer la Molène Floconneuse (Verbascum pulverulentum), qu’on appelle aussi Molène Pulvérulente afin de mieux la reconnaître dans la Nature. D’ailleurs pour l’identifier plus facilement, vous pouvez cliquer sur les images. Ainsi, vous observerez plus de détails.

Description de la Molène floconneuse

Maintenant que vous avez pu observer la Molène Floconneuse, je vous rajoute aussi une petite description

  • PORT GÉNÉRAL : La Molène Floconneuse aura deux types de ports selon son âge puisqu’elle a un développement biannuel. Ainsi, la première année, elle ne forme qu’une simple rosette de feuilles basales. Ensuite, à sa seconde année, elle formera une grande tige florale. Elle se reconnaît facilement par son duvet blanc qui se détache en petits flocons au cours de son développement. Enfin, elle peut mesurer jusqu’à 1,5 mètres de hauteur.
  • FEUILLES : Les feuilles de la Molène Floconneuse sont grandes, environ 30 centimètres pour celles de la base. Elles ont aussi un duvet blanc qui se détache en flocon. Ses feuilles oscillent entre le vert argenté et le vert légèrement bleuté. Les feuilles sont entières avec une texture douce au toucher. Enfin, les feuilles du haut de la tige sont plus petites que celles de la base.
  • FLEURS : Sa floraison se déroule de juin à septembre. Elles sont jaunes et mesurent de 2 à 2,5 cm de large. Et ses fleurs se  disposent en glomérules écartés le long d’une tige principale robuste de laquelle des rameaux étalés-ascendants partent, eux-mêmes couverts de fleurs. Chaque fleur possède 5 étamines oranges et un stigmate vert au bout arrondi. Toutes les étamines de la Molène Floconneuse sont velues avec des poils blancs.
  • FRUITS : Le fruit de la Molène Floconneuse est un fruit capsule ovale. 

Habitat de la Molène Floconneuse

Voyons donc où la trouver dans la Nature

  • AIRE DE RÉPARTITION : Bien que d’autres espèces de Molènes soient présentes sur tous les continents, la Molène Floconneuse ne semble être présente seulement en Europe. Mais on peut aussi la trouver aux Canaries. Toutefois, considérez cette espèce comme purement européenne, car les données manquent sur sa présence dans d’autres continents. 
  • HABITAT : La Molène Floconneuse a besoin de sec et de beaucoup de soleil pour se développer. Aussi elle préfère largement les terrains calcaires. Mais à la texture argileuse, car sa racine n’est pas très puissante. Enfin, elle supporte très bien les terres pauvres en matières organiques. Ainsi, on la trouvera souvent sur les coteaux secs, les talus exposés en plein soleil ou encore dans les bords de chemins et certaines cultures où elle est souvent considérée comme une mauvaise herbe.
  • PHYTOSOCIOLOGIE : Avec ses caractéristiques précises, la Molène Floconneuse poussera souvent en compagnie d’autres plantes. Comme l’Ail à tête ronde, le Fenouil Commun, l’Achillée Millefeuille, l’Armoise commune, le Chardon à têtes denses, la Cynoglosse de Crète, la Vipérine, ou encore d’autres espèces de Molènes avec qui on peut la confondre. Par exemple la Molène Lychnite mais aussi la Molène faux-bouillon-blanc.
aire de répartition de Verbascum pulverulentum dans le Monde une palnte plutôt européenne

Aire de répartition dans le Monde

Verbascum pulverulentum en France Molène aire de répartition

La Molène Floconneuse en France

Comment utiliser la Molène Floconneuse ?

Je vais essayer de tout détailler, mais il y a assez peu d'infos sur le sujet.

  • PLANTE COMESTIBLE : Comme pour toutes les autres espèces de Molènes de France, la Molène Floconneuse est une plante sauvage comestible. En théorie du moins. Car même si on pourrait la consommer crue, son duvet blanchâtre reste assez désagréable en bouche. Aussi, il peut même irriter la gorge si on en consomme en trop grande quantité. Pas à cause d’une toxicité, mais simplement par la rugosité que chaque petit poil possède. Donc je ne vous conseille pas de l’utiliser comme plante alimentaire. Surtout sans eaux.
  • PLANTE MÉDICINALE : Contrairement à certaines de ses cousines comme le Bouillon Blanc, la Molène floconneuse n’a pas vraiment de propriétés médicinales. Mais on note la présence de saponines et de mucilage qui pourraient être intéressante à l’avenir. 
  • PLANTE COLORANTE : Très peu de sources à ce sujet, donc à prendre avec des pincettes. Mais les Romains auraient utilisé la Molène Floconneuse et plus particulièrement ses fleurs pour obtenir un colorant jaune.
  • TOXIQUE POUR LE BÉTAIL : Certaines sources affirment que la Molène Floconneuse peut devenir toxique pour le bétail si elle est consommée en trop grande quantité. Aussi, d’autres affirment qu’elle est comestible pour l’Homme. 
  • PLANTE MELLIFÈRE :  Par contre une utilisation certaine de la Molène Floconneuse est bien son attraction sur les insectes en général. Les abeilles n’y sont pas insensibles puisqu’elles visitent très volontiers les nombreuses fleurs de cette Molène. 

CONFUSIONS POSSIBLES

Ainsi, on peut la confondre avec d'autres de ses cousines.

Les confusions avec d’autres plantes sauvages n’existent pas vraiment avec la Molène Floconneuse. Mais vous pouvez tout à fait confondre cette espèce avec d’autres Molènes. Je vous ai aussi fait un article beaucoup plus détaillé pour éviter la confusion entre les Molènes. Mais voici un petit résumé.
  • BOUILLON BLANC (Verbascum thapsus) : C’est une autre espèce ressemblant à la Molène Floconneuse, mais le Bouillon Blanc ne perd pas son duvet. Aussi, ses feuilles sont plus grandes et les pétales de ses fleurs sont velues.
  • MOLÈNE NOIRE (Verbascum nigrum) : La Molène Noire diffère de la Molène Floconneuse par le fait qu’elle n’a pas beaucoup de duvet. Ses feuilles sont aussi plutôt vertes que grisâtres. Ses tiges sont violettes / noires. Enfin, ses fleurs ont des étamines dont les poils sont violets. 
  • MOLÈNE FAUX PHLOMIS (Verbascum phlomoides) : Ressemble beaucoup au Bouillon Blanc, mais moins à la Molène Floconneuse, car elle ne perd pas son duvet. Aussi, le stigmate de ses fleurs est lancéolé en forme de spatule et non arrondi.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Article Précédent

Bouillon Blanc Confusion Possible ?

Article Suivant

Molène Noire – Verbascum nigrum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).