• Type:

Monde Végétal vous emmène dans la famille des Solanacées. Cette famille Botanique compte parmi elle certaines des plantes sauvages les plus toxiques qu’on puisse rencontrer.

Pour ne citer que certaines d’entre elles, le Datura Stramoine, la Mandragore, la Jusquiame noire ou encore la Belladone pouvant même être mortelle pour les humains. Mais la famille des Solanacées comptent aussi des plantes de la vie de tous les jours comme les Aubergines, les Tomates ou encore la célèbre Patate.

Tabac, Piments, Baies de Goji ou encore Alkékenge sont tout autant d’autres plantes appartenant à cette grande famille Botanique.

Dans cet article nous allons donc voir comment reconnaître une plante appartenant à la famille des Solanacées. En quoi ces plantes sont elles toxiques et nous parlerons chimie !

Alors commençons.

Comment reconnaître les Solanacées ?

Premièrement, les Solanacées poussent un peu partout sur le globe. En effet, on les trouve sur tous les continents à l’exception de l’Antarctique. Mais c’est principalement en Amérique du Sud et en Amérique Centrale que la diversité des Solanacées reste la plus grande.

Avec près de 2700 espèces au compteur, la famille des Solanacées compte de nombreuses formes, couleurs et tailles différentes. Ces espèces peuvent aussi bien être des plantes herbacées, des plantes grimpantes comme des lianes, des arbres ou même des sous-arbrisseaux.

Aussi, certaines espèces végétales peuvent avoir des racines spécialisées comme des tubercules, ou simplement des racines normales. Elles peuvent tout autant être vivaces, annuelles ou même biannuelles.

Enfin, elles ne présentent pas de canaux laticifères, ni latex, ni de suc coloré. Malheureusement, les Solanacées présentent une grande variabilité morphologique, ce qui ne rend pas toujours l’identification simple.

Avec une telle diversité, il est donc difficile de donner la recette exacte des Solanacées. Mais quelques poins communs permettent de regrouper toutes ces espèces au sein de la même famille.

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

Les points communs entre les Solanacées sont les suivants :

  • Les fleurs des Solanacées assurent leur pollinisation grâce aux insectes (ou grâce aux colibris en Amérique du Sud) et non via le vent comme chez les Bétulacées.
  • Chaque fleur est soit solitaire, soit réunie cymes terminales ou axillaires.
  • Les Solanacées possèdent 5 pétales et 5 sépales ainsi que 5 étamines et deux carpelles. Rendez-vous sur mon Lexique Botanique pour plus d’infos.
  • Les pétales sont toujours soudés entre eux et forment ainsi soit des fleurs en formes d’étoile, soit en forme de trompette.
  • Les sépales sont aussi soudés entre eux et forment de leur côté un tube qui présentant cinq lobes au sommet.
  • Les fruits des Solanacées sont soit des baies comme la tomate, ou des fruits secs de type capsule comme chez les Daturas. Rarement des drupes excepté au sein de la tribu Lycieae.
  • Les graines n’ont pas de poils.
  • Embryon à double cotylédons. Lors de la phase de germination, la jeune plantule qui émerge de la graine portera deux feuilles primaires.
  • Les plantes de la famille des Solanacées sont riches en alcaloïdes (atropine, hyoscyamine et scopolamine) mais surtout de Solanine, un type de Saponine toxique. Selon les quantités ingérées, certaines plantes de cette famille sont très toxiques voire mortelles.
  • Parmi les 2700 espèces de Solanacées recensées dans le monde, c’est le genre Solanum qui en compte le plus avec près de 1500 espèces apparentées.

Pourquoi toutes les Solanacées sont des plantes toxiques ?

Quand on y pense, même les poivrons, pomme de terre, aubergines ou plants de tomates font partie des plantes toxiques. En effet, toutes les plantes de la famille des Solanacées sont riches en alcaloïdes.

Parmi ces différents alcaloïdes, on peut citer les principaux qui sont :

  • La Solanine qu’on retrouve dans toutes les plantes de la famille.
  • L’Hyoscyamine présent chez la Belladone mais aussi la Mandragore ou la Jusquiame noire.
  • La Scopolamine qu’on appelle aussi tropate de scopine ou hyoscine. On la trouve principalement chez les Daturas et Brugmansias.
  • L’Atropine qui tire son nom d’Atropa belladonna, une plante sauvage française toxique.

La Solanine

La Solanine fait partie des Glycoalcaloïdes. Les Glycoalcaloïdes sont une famille de substances chimiques toxiques formées à partir d’un sucre et d’un alcaloïde.

Lorsqu’un solanose (sucre) fusionne avec un solanidine (alcaloïde) on obtient de la Solanine. Cette Solanine est synthétisée par toutes les plantes de la famille des Solanacées. La Solanine donne aussi ce léger goût amer aux plantes et sert de protection contre les herbivores, bactéries ou champignons.

Lorsque vous subissez une intoxication à la Solanine, vous ressentirez différents symptômes comme : des maux de tête, des vomissements, des brûlures à la gorge, des douleurs abdominables mais aussi des diarrhés, une augmentation de la température corpelle avec une diminution de la pression artérielle.

Enfin, pour les intoxications plus graves, des troubles neurologiques apparaissent. On peut ainsi citer les vertiges, tremblements allant jusqu’à des hallucinations.

Malgré ces effets impressionnant, les intoxications à la Solanine restent rare chez l’être humain.

L’Hyoscyamine

L’Hyoscyamine est une autre substance chimique toxique qu’on trouve dans la plupart des espèces de la famille des Solanacées. Son nom vient d’ailleurs des Jusquiames (Hyoscyamus).

Cette substance possède des propriétés parasympatholytiques. Autrement dit, l’Hyoscyamine empêche les actions de la partie du cerveau qui organisant l’activité de nos organes.

Lors d’une intoxication aux Hyoscyamines, des troubles comme la tachycardie, la dilatation des pupilles, ou encore la diminution des sécrétions de salive apparaissent.

La Scopolamine

La Scopolamine fait partie des substances toxiques qu’on retrouve chez les Solanacées. On la retrouve en particulier chez les Daturas et Brugmansias.

Cette puissante substance chimique peut avoir des effets indésirables même avec des doses minimes de l’ordre du dixième de milligramme. Elle peut aussi provoquer des séquelles psychiatriques plusieurs mois après une ingestion à des plus grandes doses. Mais elle reste facilement mortelle.

Lorsque des scopolamines sont consommées, des phases intenses d’hallucinations délirantes apparaissent. Des amnésies ainsi que des pertes de consciences sont également des symptômes récurrents.

L’Atropine

L’Atropine fait partie des substances chimiques qu’on trouve dans les Solanacées véreuses. Elle tire son nom de la Belladone (Atropa belladonna), une plante sauvage très toxique qu’on trouve naturellement en France.

L’Atropine touche le système nerveux central et périphérique. Une intoxication aux atropines déclenche différents symptômes comme la dilatation des pupilles, sécheresse buccale ou encore l’élévation de la température corporelle.

À des doses supérieures à 10 mg peut provoquer paralysie, coma, ou même la mort par arrêt respiratoire ou cardiaque.

Bien que toxique, cette substance est largement utilisée en médecine à de très faibles doses.

Quelques espèces de plantes sauvages de Solanacées

Parmi les 2700 espèces de plantes appartenant à la famille des Solanacées, quelques espèces poussent naturellement en France. Nous avons bien sur les plantes cultivées comme la Pomme de Terre, la Tomate ou encore les Poivrons et les Aubergines.

Mais aussi :

  • Mandragore (Mandragora officinarum)
  • Belladonne (Atropa belladonna)
  • Datura stramoine (Datura stramonium)
  • Jusquiamne noire (Hyoscyamus niger)
  • Douce-amère (Solanum dolcamera)
  • Morelle noire (Solanum nigrum)
  • Morelle de Linné (Solanum linnaeanum)

J’espère que cet article vous aura plu, en vous disant à très bientôt sur Monde Végétal.

Article Précédent

Saponines : qu’est-ce que c’est ?

Article Suivant

L’Hyoscyamine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).