• Type:

Euphorbe Petit Cyprès – Euphorbia cyparissias

Monde Végétal vous dévoile tous les secrets de l’Euphorbe Petit Cyprès – Euphorbia cyparissias. C’est une petite plante herbacée commune des lieux secs. On l’appelle aussi Euphorbe Faux Cyprès. Mais elle n’a rien à voir avec le Cyprès de Provence.

Je vais donc vous montrer comment reconnaître l’Euphorbe Petit Cyprès avec une série de photos et une description botanique détaillée.

Ensuite, nous allons voir quel est son habitat : son aire de répartition, sa présence en France, les milieux types qu’elle affectionne et bien sûr sa phytosociologie.

Puis, quelles sont les utilisations de l’Euphorbe Petit Cyprès : plante comestible ? Plante toxique ? Plante médicinale et autres usages éventuels.

Enfin, nous verrons quels sont les risques de confusions.

PHOTOS D’EUPHORBE PETIT CYPRÈS

euphorbe petit cyprès vue d'ensemble
Galerie Photos d’Euphorbe Petit Cyprès – Euphorbia cyparissias

DESCRIPTION DE L’EUPHORBE PETIT CYPRÈS

Même si les photos peuvent aider à identifier la plante, je vous rajoute une description botanique de l’Euphorbe Petit Cyprès. Vous aurez donc plus d’éléments pour la reconnaître. Et par conséquent, sa reconnaissance sera d’autant plus facile pour vous.

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

PORT GÉNÉRAL

L’Euphorbe Petit Cyprès est une petite plante herbacée vivace de la famille des Euphorbiacées. Elle mesure entre 20 et 50 centimètres de hauteur et pousse en touffes.

L’Euphorbe Petit Cyprès développe une souche rampante et stolonifère. Elle forme ainsi souvent des petits groupes de populations et pousse rarement isolée.

Glabre, elle ne comporte aucun poil. Mais lorsqu’on la casse, elle produit une sève laiteuse constituée d’un latex blanc.

Lorsqu’elle fleurit, elle formera de nombreuses tiges dressées et des fleurs jaunes.

FEUILLES

L’Euphorbe Petit Cyprès possède deux types de feuilles. On compte ainsi les feuilles des tiges fertiles et les feuilles des rameaux stériles.

Les feuilles de la tige sont étroitement linéaires. Elles mesurent 1 à 3 millimètres de large pour une longueur de 1 à 4 centimètres. Elles sont aussi entières avec des bords un peu recourbés.

Les feuilles des rameaux étroits sont étroites et fines (sétacées), très rapprochées et forment une sorte de « pinceau ». Enfin, elles sont beaucoup plus petites que les feuilles de la tige.

Aucune feuille ne porte de poils puisque toute la plante est glabre. Tout le feuillage est de couleur vert clair.

FLEURS

L’Euphorbe Petit Cyprès produit des fleurs jaunes. Et sa période de floraison se déroule d’avril à septembre, voire octobre selon les régions.

Son inflorescence est une inflorescence en cyathe. Qui ressemble à une sorte d’ombelle si vous préférez. Cette « ombelle » comporte 6 à 20 rayons. Chaque rayon est grêle et glabre.

La fleur quant à elle est un peu plus compliquée à décrire. Elles ne portent ni sépales, ni pétales. Par contre, elles comportent des glandes nectarifères arrondies et des bractées semblables à des pétales.

Mais nous n’allons pas rentrer plus que ça dans les détails. Les fleurs des Euphorbes sont assez particulières comparées aux fleurs d’autres familles de plantes.

FRUITS

Une fois que les fleurs de l’Euphorbe Petit Cyprès ont été pollinisées, elles donneront des fruits.

Ces fruits sont des fruits de type capsule. Ils commencent à se former au moment où la tige et l’inflorescence rougissent.

Le fruit en tant que tel est une capsule trigone de 3 millimètres glabre, mais finement chagriné (couvert de petites granulations). Lors qu’il arrive totalement à maturité, il explose libérant ainsi les graines sur quelques mètres.

HABITAT DE L’EUPHORBE PETIT CYPRÈS

Nous allons voir dans cette partie quel est l’habitat de l’Euphorbe Petit Cyprès. Nous allons donc regarder quelle est son aire de répartition, mais aussi sa présence en France. Puis nous verrons ses besoins écologiques ainsi que sa phytosociologie.

De cette manière, vous allez très bien connaître son environnement. Et par conséquent, vous allez avoir plus de chances de la croiser dans la Nature.

AIRE DE RÉPARTITION

Euphorbia cyparissias aire de répartition mondiale carte du monde
Aire de répartition de Euphorbia cyparissias dans le monde

Comme vous pouvez le remarquer, l’Euphorbe Petit Cyprès est une espèce très bien présente dans l’hémiphère nord.

On la retrouve d’ailleurs plus particulièrement en Europe de l’Ouest. Elle est par exemple très présente en France, en Suisse, dans le Nord de l’Italie ou encore même en Allemagne, en Autriche, en Belgique et jusque dans le Sud de la Suède.

On la trouve aussi un peu au Royaume-Uni, dans le Nord de l’Espagne, dans les Balkans, en Finlande et en Europe de l’Est.

En Asie, l’Euphorbe Petit Cyprès sera un peu moins commune. Elle ne poussera d’ailleurs que dans les régions tempérées. Mais on peut la croiser loin à l’Est de l’Oural. Jusqu’en Corée et au Japon où elle a probablement été introduite.

Enfin, elle est aussi présente en Amérique du Nord. On la trouve par exemple aux États-Unis et au Canada. Notamment au Québec où elle commence à devenir commune.

C’est d’ailleurs une plante introduite qui devient envahissante dans de nombreuses régions d’Amérique du Nord.

PRÉSENCE EN FRANCE

Euphorbia cyparissias en france cate
Carte de France où trouver l’Euphorbe Petit Cyprès

Puisque la France est un des pays où l’Euphorbe Petit Cyprès est la plus présente, intéressons-nous à sa distribution au sein de nos territoires.

Premièrement, la plante est présente dans la quasi-totalité du pays. On la trouvera dans tous les départements. Même si elle est rare dans certains comme les deux Corses ou certains départements de Bretagne et du Nord.

C’est pourquoi ils ne sont pas colorés.

Mais pour être plus précis, l’Euphorbe Petit Cyprès poussera surtout dans la partie Est de la France. Elle est moins présente sur le littoral Atlantique.

Par exemple, vous la croiserez forcément lors de vos ballades autours des régions suivantes : Bassin Parisien, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d’Azur ou encore Occitanie et Bourgogne.

BESOINS ÉCOLOGIQUES

Même si l’Euphorbe Petit Cyprès est une plante commune en France, elle doit répondre à certains besoins écologiques. Ainsi, en regardant de plus près ses besoins, nous allons très bien voir quel type de milieux elle affectionne.

Pour faire rapide, l’Euphorbe Petit Cyprès est une plante héliophile, xérophile, calcicole et xérocline.

  • PLANTE HÉLIOPHILE : l’Euphorbe Petit Cyprès ne peut pas grandir dans les endroits ombragés. Elle a besoin d’un maximum de lumière du soleil. Elle poussera donc dans des milieux dégagés comme les bords de chemins ou les champs. Mais pas en forêt ou hautes broussailles.
  • PLANTE XÉROPHILE : Elle a donc besoin de chaleur pour se développer correctement. Bien qu’elle supporte le froid, elle aura tendance à mieux se développer dans les zones bien exposées à la chaleur du soleil. Elle n’aura donc aucun mal à pousser dans les talus rocailleux ou les coteaux secs.
  • PLANTE CALCICOLE : en plus de la chaleur et du soleil, elle est calcicole. Elle a donc besoin d’un pH basique dans le sol. Elle poussera moins bien dans les terrains acides. D’où son absence d’une partie de l’Ouest de la France à tendance plus acide. Elle n’aura donc aucun mal à pousser dans les sols calcaires. Par exemple, elle fait partie des plantes de garrigue.
  • PLANTE XEROCLINE : elle a besoin d’un sol bien drainé. Elle ne supporte pas l’humidité. Elle ne poussera donc pas dans les milieux humides comme les marais ou les berges de rivières. Mais au contraire, dans les sols secs et bien drainés. (talus, rocailles ou garrigues).
  • SOLS PAUVRES : enfin, l’Euphorbe Petit Cyprès s’adapte parfaitement aux sols les plus pauvres. Elle n’a pas besoin de matières organiques ni même de nutriments pour pousser. Elle peut donc pousser dans les pelouses sèches, les zones rudérales dégradées ou encore dans les décombres.

PHYTOSOCIOLOGIE

Maintenant que nous avons vu ses besoins écologiques, nous pouvons aller encore plus loin dans ses habitats types. Nous allons donc parler phytosociologie. La Phytosociologie c’est l’étude des populations végétales.

Et pour faire simple, nous allons voir quelles plantes poussent aux côtés de l’Euphorbe Petit Cyprès. Ainsi, vous allez pouvoir déduire sa présence sans même l’apercevoir.

La liste que je vais vous donner n’est bien sûr pas exhaustive, mais elle a le mérite de vous donner une bonne idée.

Alors les plantes suivantes poussent souvent en compagnie de l’Euphorbe Petit Cyprès :

  • PLANTES GRIMPANTES : Chèvrefeuille Étrusque, Clématite Flamette, Lierre Grimpant, Ronce des haies, Ronce à feuilles d’Orme ou encore Salsepareille d’Europe.

UTILISATIONS DE L’EUPHORBE PETIT CYPRÈS

Bien, nous savons où trouver notre plante dans la Nature. Mais passons maintenant à la partie la plus intéressante : quelles sont les utilisations de l’Euphorbe Petit Cyprès ? Peut-on la manger ? Est-elle toxique ? Ou possède-t-elle des propriétés médicinales ?

Et nous allons même voir d’autres usages.

EUPHORBE PETIT CYPRÈS COMESTIBLE ?

Non l’Euphorbe Petit Cyprès n’est pas une plante comestible. En réalité, comme toutes les Euphorbes elle est toxique. Et toxique pas seulement lors des ingestions.

En fait, rien que la toucher est potentiellement toxique.

L’Euphorbe Petit Cyprès contient diverses substances chimiques toxiques comme des saponines hémolytiques Ces saponines engendrent la destruction des globules rouges avec libération de l’hémoglobine.

La simple application de la sève (le latex blanc) sur la peau suffit pour provoquer des irritations cutanées vives. Elle peut provoquer des brûlures ainsi que des cloques.

Plus problématiques encore, les minuscules poils des bractées matures peuvent s’enfoncer dans la peau et ainsi provoquer des irritations sur plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il ne faut donc pas toucher la plante sans gants.

Vous vous doutez bien qu’avec une telle toxicité, l’ingestion est encore plus grave. Et seule la quantité ingérée fera la différence entre l’hospitalisation ou la morgue. Car oui, l’Euphorbe Petit Cyprès peut devenir mortelle à haute dose.

Ce n’est donc pas une plante sauvage à consommer.

TOXICITÉ DE L’EUPHORBE PETIT CYPRÈS

OK, l’Euphorbe Petit Cyprès n’est pas une plante comestible, elle est toxique. Mais quels sont les effets de sa toxicité sur le corps. Qu’est-ce qu’il se passe lorsqu’on consomme de l’Euphorbe Petit Cyprès ?

Premièrement, rien que mâcher l’Euphorbe Petit Cyprès vous préviendra de sa toxicité. Les premiers symptômes sont les apparitions de brûlures dans la bouche et la gorge.

Suivis ensuite par différents des troubles digestifs. Des inflammations au niveau de l’estomac et des intestins provoquant de vives douleurs. Ces douleurs sont accompagnées par des envies de vomir et parfois par des diarrhées sanguinolentes.

D’autres symptômes peuvent aussi apparaître : dilatation des pupilles, délires, vertiges, convulsions, hypotension, bradycardie (rythme cardiaque trop bas).

L’hospitalisation doit être prise au sérieux. Car selon les quantités, l’ingestion d’Euphorbe Petit Cyprès peut engendrer la paralysie du système digestif, d’hématurie (sang dans les urines), hypothermie, puis la mort au bout de 2 à 3 jours.

Bref, une plante toxique à ne pas prendre à la légère. Il ne faut pas la consommer.

Elle est aussi toxique pour le bétail et animaux de compagnie. La présence de graines dans le foin pouvant engendrer la mort des caprins, ovins, équidés et bovins. Elle est notamment toxique pour les tortues Hermann et autres reptiles.

PROPRIÉTÉS MÉDICINALES DE LA PLANTE

Nul doute pour dire que l’Euphorbe Petit Cyprès est à la fois toxique et très dangereuse. Mais même les plantes les plus dangereuses peuvent avoir des propriétés médicinales. C’est par exemple le cas de la Digitale Pourpre, une plante potentiellement mortelle, qui pourtant a donné des médicaments qui peuvent sauver des vies.

Alors qu’en est-il de l’Euphorbe Petit Cyprès. Possède-t-elle malgré tout, des bienfaits ?

L’Euphorbe Petit Cyprès a bien des propriétés médicinales purgatives. C’est-à-dire qu’elle peut être utilisée pour favoriser les vomissements.

Et en effet, les graines et les feuilles de cette plante ont de très fortes propriétés purgatives. Mais du fait de la grande toxicité de cette plante, il n’est absolument pas recommander de l’utiliser à des fins médicinales sans contrôle médical.

N’oubliez pas que la plante peut, en plus d’être potentiellement mortelle, provoquer de vives douleurs.

PLANTE INVASIVE

Mais ce n’est pas tout, l’Euphorbe Petit Cyprès est aussi une plante invasive dans certaines régions du monde. En Europe, ce n’est pas vraiment le cas, même si on peut la considérer comme une mauvaise herbe des jardins et des cultures.

Par contre, en Amérique du Nord, là où elle a été introduite, l’Euphorbe Petit Cyprès est considérée comme problématique.

Par exemple, au Colorado, aux États-Unis, elle envahit les espaces naturels au détriment des espèces indigènes. Elle a aussi tendance à s’imposer dans les pâturages secs.

Et de fait de sa toxicité, elle représente un danger pour les bêtes des éleveurs.

PLANTE ÉCOLOGIQUE

En dépit de ses caractères envahissants en dehors de ses régions d’origine, l’Euphorbe Petit Cyprès est aussi une plante écologique.

Elle permet en effet de nourrir plusieurs espèces d’insectes. On peut déjà parler des insectes pollinisateurs. En l’occurrence plusieurs espèces de mouches.

L’Euphorbe Petit Cyprès sert aussi de plante hôte pour des chenilles de papillons ou encore différentes espèces de champignons parasites.

Par exemple, elle hébergera la chenille du Sphinx de l’euphorbe (Hyles euphorbiae) ou servira de nourriture à différentes Altises, de petits scarabées.

PLANTE ORNEMENTALE

Enfin, un avantage de l’Euphorbe Petit Cyprès : son côté ornemental associé à sa résistance sans pareil. C’est en effet une plante très résistante à de nombreux facteurs : chaleur, sécheresse, pauvreté du sol, maladies.

Elle se plante facilement et vous pouvez tout à fait l’utiliser dans des massifs de rocailles où elle se plaira bien.

Sa culture et son entretien sont très faciles. Elle ne demande pas d’engrais ni de tailles particulières. Mais pensez bien à mettre de longs gants pour la manipuler sans risques.

Elle est très toxique et sa sève provoque des irritations cutanées douloureuses.

CONFUSIONS AVEC D’AUTRES ESPÈCES

Malheureusement, toutes les plantes sauvages peuvent se confondre. Et c’est normal puisqu’il existe des centaines de milliers de plantes à travers le monde. L’Euphorbe Petit Cyprès se reconnaît assez facilement, mais on peut la confondre avec d’autres espèces.

Je vous donne donc un petit résumé des confusions potentielles avec l’Euphorbe Petit Cyprès. Cette liste n’est pas exhaustive. Elle se contente de donner certaines confusions communes.

CONFUSIONS COMMUNES AVEC :

  • LINAIRE COMMUNE (Linaria vulgaris) : la Linaire Commune se confond facilement lorsqu’elle est jeune. Ses feuilles ressemblent à celles de l’Euphorbe Petit Cyprès. Mais puisqu’elle appartient à la famille des Scrofulariacées, ses fleurs sont totalement différentes. Enfin, ses feuilles sont poilues au sommet.
  • EUPHORBE DE NICE (Euphorbia nicaeensis) : l’Euphorbe de Nice arbore le port de l’Euphorbe Petit Cyprès. Mais contrairement à cette dernière, elle a un feuillage plutôt vert glauque, un peu gris et non vert clair. Aussi, ses ombelles (cyathes) ne comportent qu’au maximum 15 rayons.
  • EUPHORBE FLUETTE (Euphorbia exigua) : l’Euphorbe Fluette possède de fines feuilles. Mais elle est plus petite, car elle ne dépasse jamais 25 centimètres de hauteur. Son inflorescence est aussi totalement différente et elle pousse moins « touffue ».
  • EUPHORBE DES MARAIS (Euphorbia palustris) : l’Euphorbe des Marais est plus grande que l’Euphorbe Petit Cyprès, car elle atteint souvent 1 mètre de hauteur. Elle a aussi des feuilles plus larges et surtout, elle pousse dans les lieux plus humides.
  • EUPHORBE DE SEGUIER (Euphorbia seguieriana) : l’Euphorbe de Séguier ressemble beaucoup à l’Euphorbe Petit Cyprès. Et il est difficile de faire la différence entre les deux espèces avant la floraison. Mais elle est beaucoup moins commune.
  • EUPHORBE ÂCRE (Euphorbia esula): l’Euphorbe Âcre ressemble un peu à l’Euphorbe Petit Cyprès, mais elle a des feuilles plus larges et moins nombreuses. Elle peut aussi être plus grande en atteignant parfois 85 centimètres de hauteur.

Article Précédent

Genévrier de Phénicie – Juniperus phoenicea

Article Suivant

Euphorbe à feuilles en dents de scie -Euphorbia serrata

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

VOTRE PREMIER NOËL VEGETAL 

Avec le code promo NOELVEGETAL, vous obtiendrez 80% de réduction sur l'abonnement Monde Végétal TV. Aucun engagement. Vous pouvez apprendre à identifier, cultiver et utiliser les plantes pour le prix