• Type:

Molène lychnite – Verbascum lychnitis

Aujourd’hui, nous parlons de la Molène Lychnite – Verbascum lychnitis.

Et la Molène Lychnite, vous l’avez probablement déjà croisé. Elle est en effet très commune en Europe. Mais surtout, elle ne passe pas inaperçue grâce à ses nombreuses fleurs jaunes ou blanches (selon les régions).

Dans cet article, nous allons donc passer cette plante sauvage au crible pour vous livrer tous ses secrets.

AU PROGRAMME :

  • Identification avec Photos
  • Description Botanique
  • Où la trouver
  • Utilisations
  • Confusions

PHOTOS DE LA MOLÈNE LYCHNITE

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

Mais les photos à elles seules ne peuvent pas garantir une identification de la Molène Lychnite. Car nous le verrons, d’autres de ces cousines lui ressemblent beaucoup. Nous allons donc poursuivre avec une rapide description botanique.

Ainsi, vous la reconnaîtrez plus facilement en associant photo et description.

DESCRIPTION DE LA MOLÈNE LYCHNITE

PORT GÉNÉRAL :

La Molène Lychnite (Verbascum lychnitis) fait partie des plantes de la famille des Scrofulariacées. Elle aura donc des caractéristiques de cette famille. Mais pour être plus précis, cette Molène est une plante bisannuelle.

Elle fera donc son cycle en deux ans. Par conséquent, elle n’aura pas le même port lorsqu’elle est dans sa première ou dans sa seconde année de développement.

Ainsi, la première année, elle ne pousse que sous la forme d’une rosette de feuilles basales, plutôt discrète. Mais lors de la seconde année, elle développe sa tige florale principale d’où partent plusieurs tiges florales secondaires.

Lorsqu’elle est adulte, elle atteint près de 2 mètres de hauteur. Mais cette information ne convient que pour les plantes adultes. Lorsqu’elle est jeune, elle reste au ras du sol.

FEUILLES :

Comme pour les autres espèces de Verbascum, la Molène Lychnite développera deux types de feuilles. Nous aurons donc les feuilles de la base, plus grandes et les feuilles des tiges, plus petites.

FEUILLES DE LA BASE : ce sont les feuilles de la rosette. Elles sont couvertes d’un faible duvet tomenteux blanchâtre. Mais elles ont une couleur plus verte qu’argenté malgré le duvet blanchâtre. Elles sont plus velues et blanchâtre sur leur face inférieure. Les feuilles de la base peuvent atteindre 30 centimètres de long. Enfin, elles possèdent un pétiole qui les rattache à la tige florale.

FEUILLES DE LA TIGE : ce sont les feuilles caulinaires. Et ces feuilles sont plus petites que les feuilles basales. Elles ont, elles aussi, du duvet. Mais en faible quantité sur le dessus, un peu plus sur leur face inférieure. Et plus on monte sur la tige, plus les feuilles sont fines et lancéolées.

FLEURS :

Comme la Molène Lychnite est une plante bisannuelle, elle ne fleurira donc que durant sa deuxième année. Et sa période de floraison se déroule de juin à septembre.

Contrairement à ces cousines, sa floraison est très ramifiée. Sa tige florale principale développe d’autres tiges florales secondaires sur lesquelles poussent de nombreuses fleurs. Fleurs qui peuvent être à la fois blanches ou jaunes selon les régions.

DÉTAILS DE SES FLEURS : les fleurs de la Molène Lychnite sont petites (max 2 cm de large). Elles comportent 5 pétales, 5 étamines oranges mais couvertes de poils blancs. Leur stigmate est vert et se termine de manière arrondie. Enfin, chaque fleur possède un petit pédicelle qui les regroupent par 2 à 7 sur les tiges florales.

FRUITS :

Comme pour toutes les espèces de Molènes, la Molène Lychnite produit des fruits de type fruits à capsule.

Chacun de ses fruits a une forme arrondie et contient de nombreuses graines appréciées des oiseaux.

Les fruits apparaissent à la fin de la seconde année de la plante, après pollinisation des fleurs.

LOCALISATION DE LA MOLÈNE LYCHNITE

Nous voilà désormais sur la partie localisation de la Molène Lychnite. Dans cette partie, nous allons voir quelle est son aire de répartition et plus précisément en France. Puis, nous allons voir quels sont ses besoins écologiques pour voir dans quels types de milieux elle pousse.

Enfin, on parlera phytosociologie, c’est-à-dire voir quelles sont les autres plantes avec lesquelles la Molène Lychnite pousse. Ainsi, il sera d’autant plus facile de la trouver dans la Nature.

Alors commençons.

AIRE DE RÉPARTITION :

aire de répartition de Verbascum lychnitis
Carte de la répartition de la Molène Lychnite à travers le Monde

On commence par son aire de répartition au niveau mondial et on constate une chose : la Molène Lychnite est principalement une plante européenne. Et plus précisément une plante d’Europe de l’Ouest.

Alors oui, on peut aussi la trouver en Europe de l’Est et même dans les steppes d’Asie Centrale. Mais elle y est beaucoup plus rare.

Aussi, ceux qui ont l’oeil auront remarqué sa faible présence près des côtes Atlantiques d’Amérique du Nord. Et en effet, la Molène Lychnite pousse dans l’Est du Canada et dans l’Est des États-Unis. Mais elle y a été introduite.

Malgré le manque de données, on pense qu’elle peut pousser en Afrique du Nord. Reste à voir sur le long terme si cette plante colonisera de nouveaux milieux.

LA MOLENE LYCHNITE EN FRANCE :

Répartition de la Molène Lychnite en France

La France fait partie des trois pays (avec l’Allemagne et la Suisse) où la Molène Lychnite pousse le plus. Nous allons donc nous intéressez plus en détails à sa répartition en France.

Comme vous pouvez le voir avec la Carte, la Molène Lychnite pousse presque dans tout le pays. Elle sera toutefois moins présente en Bretagne, en Occitanie, en Corse ainsi que dans la région PACA où elle n’est pas présente de partout.

Sinon, Verbascum lychnitis pousse sur l’ensemble du territoire métropolitain. Ce qui en fait une des plantes les plus communes de France.

RÉGIONS LES PLUS PROPICES : Bassin Parisien, Massif Central, Pyrénées, Alpes (jusqu’à 2200m), les Vosges, Rhone-Alpes et Bourgogne. Elle est bien présente dans les autres régions de France, mais beaucoup moins commune que dans ces dernières.

BESOINS ÉCOLOGIQUES :

Toutes les plantes doivent répondre à des besoins écologiques spécifiques. Et c’est aussi le cas pour notre Molène Lychnite. Je vais donc vous présenter ses caractéristiques écologiques. Ce qui vous donnera par conséquent la liste des milieux dans lequel elle pousse naturellement.

  • PLANTE HÉLIOPHILE : La Molène Lychnite aime le soleil. Elle a même besoin de beaucoup de luminosité pour se développer correctement. On la trouvera donc en exposition plein soleil dans des milieux ouverts comme les prairies, les bords de chemins ou encore dans les champs. Mais elle ne poussera pas en forêt.
  • PLANTE CALCICOLE : La Molène Lychnite a aussi besoin d’un pH basique. Elle aimera donc les sols calcaires. Elle supporte un peu les sols acides, mais ce n’est pas ce qu’elle préfère. D’où sa présence plus grande à l’Est de la France qu’à l’ouest (tendance à être plus acide). Elle sera donc rare sur roche granitique.
  • RUSTIQUE : La Molène Lychnite est rustique. Elle supporte aussi bien le froid que le chaud. D’ailleurs, elle résiste bien à la sécheresse. Elle peut aussi pousser dans des sols pauvres. On la trouvera donc facilement dans les talus plein soleils ou dans vignobles et autres cultures demandant peu d’eau.
  • SOL : Le sol est important. Bien que cette Molène se contente de peu, elle aura néanmoins besoin de beaucoup de nutriments, mais peu de matière organique. Le sol devra aussi être un peu argileux sans l’être trop. Enfin, elle peut supporter les sols caillouteux, voire rocheux.

RÉSUMÉ POUR LES MILIEUX PROPICES : elle poussera principalement en bords de chemins, dans les friches urbaines, les vignobles, les champs, les prairies (où elle est considérée comme une mauvaise herbe) mais aussi sur les talus des autoroutes ou encore dans les pâturages.

PHYTOSOCIOLOGIE :

Passons maintenant à la Phytosociologie de la Molène Lychnite. Nous allons donc voir ensemble quelles sont les plantes qui ont l’habitude de pousser avec elle. Ce sont forcément des plantes partageant des caractéristiques écologiques similaires.

Ce que je vous présente est une liste non exhaustive, mais vous trouverez la Molène Lychnite souvent en compagnie des plantes suivantes.

Cirse Commun, Belladone, Fenouil Commun, Achillée Millefeuille, Armoise Commune, Chardon-Marie, Laiteron Potager, Cynoglosse de Crète, Vipérine Commune, Mauve Alcée ou encore la Jusquiame Noire et le Dactyle Aggloméré.

Et enfin, d’autres espèces de Molènes.

Mais assez parler de phytosociologie, parlons maintenant des utilisations de la Molène Lychnite

UTILISATIONS DE LA MOLÈNE LYCHNITE

Nous sommes donc à la partie la plus intéressante : comment utiliser la Molène Lychnite. Et nous allons le voir, il existe plusieurs utilisations possibles.

Mais je dois vous informer du manque d’études scientifiques sur cette plante. D’ailleurs, ce manque d’études se ressent beaucoup sur la partie médicinale.

PLANTE MÉDICINALE ?

Les études scientifiques manquent pour prouver tout ce que je vais dire dans cette section. Je vous conseille donc de ne pas considérer la Molène Lychnite comme une plante médicinale.

Mais elle contient toutefois des irridoides. Ce sont des molécules aux nombreuses propriétés. Par exemple, elles peuvent avoir des propriétés cardiovasculaires, antihépatotoxiques, analgésiques ou encore anti-inflammatoires. De plus, les plus petites molécules d’irridoides peuvent passer la peau, et donc s’incorporer dans les crèmes et huiles.

Elle contient aussi des mucilages. Ce sont des molécules aux effets anti-inflammatoires et décongestionnant pour les muqueuses.

On peut donc penser qu’elle pourrait s’utiliser de la même manière que le Bouillon Blanc. Sans toutefois le prouver car il manque des études sérieuses sur le sujet.

PLANTE COMESTIBLE ?

Là encore, les preuves manquent quant au sujet de sa comestibilité. Bien sûr, de très nombreuses espèces de Molènes sont comestibles. Même si dans la pratique, il est difficile de consommer ces plantes à cause des fins poils de leurs duvets qui peuvent irriter la gorge.

La Molène Lychnite n’échappe pas à la règle. Je l’ai déjà goûté (un tout petit morceau). Elle a un surprenant goût de poivron, voire d’odeur de feuilles de tomates. On ne s’y attend pas en effet.

Mais de là à dire qu’elle est comestible… Je dirai plutôt non, car on sent vite les poils gratter les muqueuses de la gorge. Il faudrait donc la consommer avec de l’eau.

Puis rien sur les quantités limites à absorber.

Je rappelle aussi que la plante a des propriétés ichtyotoxiques. Elle est donc toxique pour les poissons et ses graines servent comme répulsif contre les rats et souris. Alors mieux vaut ne pas abuser sur les quantités par mesure de sécurité.

PLANTE ÉCOLOGIQUE :

Par contre, ce qui est sûr, c’est l’importance du rôle écologique qu’assure la Molène Lychnite. Et en effet, elle aide beaucoup la Nature.

Premièrement, c’est une plante qui va attirer de nombreux insectes pollinisateurs. C’est une des meilleures plantes mellifères. Ces insectes profitent du nectar des fleurs pour se nourrir. Ainsi, abeilles, bourdons et papillons se nourrissent de cette plante lorsqu’elle est adulte. Mais pas que.

Les papillons par exemple, pondent leurs œufs sur cette dernière. Par conséquent, la Molène Lychnite nourrit aussi les chenilles. On peut d’ailleurs souvent la voir avec des feuilles et fleurs grignotées.

Enfin, lorsqu’elle est montée en fruit, elle nourrira de nombreux oiseaux comme les pinçons, appréciant ses graines pour passer l’hiver.

Puis n’oublions pas qu’elle serve d’abris. Ses tiges florales séchées vont se transformer en hôtel à insecte dans l’hiver. Les protégeant ainsi du froid.

CONFUSIONS AVEC LA MOLÈNE LYCHNITE

Je sais que cette partie rend les choses plus compliquées pour ceux qui veulent consommer des plantes sauvages. Mais nous sommes obligés d’y passer, car il existe bien des risques de confusons.

Enfin, des risques, pas vraiment, car pour une fois, vous avez de la chance, la Molène Lychnite ne peut se confondre qu’avec d’autres espèces de Molène.

Ainsi, on est plutôt sur des précisions botaniques que sur des réels risques pour la santé. Ces plantes n’étant pas toxiques. J’ai d’ailleurs fais un article spécial pour prévenir de la confusion avec le Bouillon Blanc, une célèbre plante médicinale, qui elle, est reconnue par la science.

Mais voici un petit résumé

CONFUSIONS POSSIBLES AVEC :

BOUILLON BLANC (Verbascum thapsus) : la Molène Lychnite se distingue du Bouillon Blanc par ses fleurs plus petites, ses feuilles plus petites, par ses feuilles plus vertes et par son inflorescence beaucoup plus ramifiée.

MOLÈNE NOIRE (Verbascum nigrum) : La Molène Noire aura des fleurs dont les étamines ont des poils violets. Ses tiges sont aussi plus foncées que celles de la Molène Lychnite.

MOLÈNE FAUX PHLOMIS (Verbascum phlomoides) : Très ressemblante au Bouillon Blanc, la Molène Faux Phlomis aura de très grandes feuilles argentées et une inflorescence peu ramifiée.

MOLÈNE DE PHÉNICIE (Verbascum phoeniceum) : la Molène de Phénicie a des poils glanduleux. Mais surtout, elle a des fleurs violettes, roses, blanches ou parfois rouges.

MOLÈNE À FEUILLES SINUÉES (Verbascum sinuatum) : comme son nom l’indique, la Molène à feuilles sinuées possède des feuilles… sinuées.

MOLÈNE BLATTAIRE (Verbascum blattaria) : La Molène Blattaire est beaucoup plus frêle que la Molène Lychnite. Elle est aussi beaucoup plus petite.

MOLÈNE FLOCONNEUSE (Verbascum pulverulenteum) : la Molène floconneuse développe un duvet blanc qui se détache de lui-même et forme des sortes de flocons. D’où son nom.

MOLÈNE DE BOERHAAVE (Verbascum boerhavii) : très rare, on reconnaît la Molène de Boerhaave par ses tiges et pétioles noires. Elle a aussi une tâche noirâtre / marron dans chaque fleur.

POUR RÉSUMER :

Cet article touche maintenant à sa fin. J’espère donc que vous aurez appris de nombreuses choses sur la molène Lychnite. Je vous fais d’ailleurs un petit résumer rapide de l’essentiel à retenir.

La Molène Lychnite pousse dans presque toute l’Europe. Surtout en France, Allemagne et Suisse.

On peut aussi la consommer en petite quantité pour son goût de poivron. Mais on ne peut pas la considérer comme comestible. Ni même médicianale car les sources fiables manquent à ce sujet.

On peut la confondre avec d’autres Molènes, dont il faudra être attentif. Mais il n’existe pas de confusions dangereuses.

Enfin, la Molène Lychnite est une plante très importante d’un point de vue écologique car elle nourrit oiseaux et insectes.

Article Précédent

Molène Blattaire- Verbascum blattaria

Article Suivant

Molène à fleurs denses – Verbascum densiflorum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).