• Type:

Insectes Ravageurs de l’Olivier

Découvrez les insectes ravageurs de l’olivier. Parmi ces insectes, certains sont des parasites notoires, capables de transmettre de graves maladies de l’olivier. Mais d’autres ne sont pas si dangereux que ça tant que leur population n’explose pas.

Voici donc, en images, la liste des ravageurs de l’olivier les plus communs. Avec les éventuelles maladies et problèmes qu’ils causent. Mais surtout, comment éviter leur infestation.

LISTE DES PRINCIPAUX INSECTES RAVAGEURS DE L'OLIVIER

Mouche de l'olivier

La Mouche de l'Olivier fait partie des principaux ravageurs de l'Olivier

mouche de olivier un grand ravageur des fruits

Mouche de l’olivier (Source)

La Mouche de l’Olivier (Dacus olea) est bien connue des cultivateurs d’olives. Bien que faisant partie des principaux ravageurs de l’arbre, elle n’est pas si dangereuse.

Par contre, elle affaiblira grandement les rendements d’olives ainsi que le goût de l’huile qui sera plus acide.

Cette mouche pond ses œufs dans les olives. Ensuite, la Dalmaticose apparaît. Une maladie qui touche seulement les fruits et qui provoque des taches noires.

 Pour empêcher la mouche de pondre ses œufs dans les olives, une simple barrière minérale suffit. On applique donc une pulvérisation d’argile verte afin de les protéger.

Cochenilles Noires

Les Cochenilles sont un véritable fléau pour de nombreuses plantes

cochenilles noires de l'olivier une grand ravageur des cultures

Cochenilles Noires (Source)

Les cochenilles sont des ravageurs très communs des jardins. Deux espèces principales sont la Cochenille farineuse et la Cochenille Noire.

Cette dernière, la Cochenille Noire, sera souvent présente sur les oliviers. Elle parasite d’autres plantes de garrigue comme les Lauriers Roses ou le Pistachier Lentisque.

C’est un insecte piqueur suceur de sève qui se place sur les jeunes rameaux et sous les feuilles. Il reste immobile, mais est protégé par une carapace une fois adulte.

Le miellat que les cochenilles sécrètent sera responsable de la fumagine, une maladie caractéristique par un dépôt noir sur les feuilles. Empêchant ainsi la photosynthèse.

Pour se débarrasser des cochenilles, il faut utiliser régulièrement des produits à base d’huile végétale, de savon noir ou de pyrèthre.

Psylles et Psylle de l'olivier

Toutes les Psylles sont potentiellement capables de devenir des ravageurs de l'olivier, mais surtout la Psylle de l'Olivier.

Psylle de l'Olivier un ravageur commun qui transmet de nombreuses maladies de l'olivier

Feuilles atteintes par l’oeil de Paon (Source)

Les Psylles sont très proches des Pucerons, Punaises et Cigales. Et les Psylles sont aussi des insectes suceurs de sève. 

Ils ont aussi la capacité de vite se reproduire et donc de rapidement infester un olivier. On note aussi plusieurs espèces : la Psylle du Buis ou encore la Psylle du Figuier.

Mais celle qui pose le plus de problème restera la Psylle de l’Olivier. D’où son nom.

Les larves vivent en grandes colonies sur les fleurs, les feuilles ou les jeunes rameaux. On reconnaît une infestation de Psylles par une sorte de dépôt cotonneux sur les extrémités des branches. 

Comme tous les insectes piqueurs suceurs, les Psylles transmettront diverses maladies (virus à bactérie), mais aussi la fumagine (dépôt noir causé par un champignon à cause du miellat que les psylles libèrent).

Comme pour les cochenilles, une application de produit à base d’huiles végétales, de savon noir ou de pyrèthres sera efficace. Mais à faire plusieurs régulièrement.

Charançons & Otiorhynque

De célèbres ravageurs de l'olivier, mais pas que !

feuilles trouées par un charançon un des principaux ravageurs de l'olivier

Dégâts typiques sur les feuilles (Source)

Si vous vous rappelez mon article sur les maladies & ravageurs du Laurier Sauce, vous vous rappelez très clairement des Otiorhynques. Et les Charançons, sont leurs cousins.

Les dégâts provoqués par ces deux insectes phytophages sont très facilement reconnaissables. Les feuilles de mon olivier sont croquées de manière régulière ? Et ça ressemble à des trous circulaires en échancrures semi-circulaires ? 

Aucun doute, ce sont bien des charançons ou des Otiorhynques qui ont fait ça. Si vous ne les voyez pas, c’est normal, car ils ont une activité principalement nocturne.

Si vous êtes infesté, il existe des solutions. Un traitement à base de nématodes. Les nématodes viendront parasiter les charançons et les Otiorhynques. Ainsi, vous éviterez les infestations trop importantes.

Thrips

De petits ravageurs de l'Olivier redoutables capables de causer de gros dégâts.

Thrips un des principaux insectes ravageurs de l'olivier

Thrips adulte (Source)

Les Thrips ou Thysanoptères sont bien connus parmi les ravageurs de l’olivier. D’ailleurs, ces minuscules insectes au corps allongé peuvent causer de gros dégâts sur de nombreuses plantes.

Ils font d’ailleurs partie des pires ravageurs des rosiers. 

Ces insectes sont très difficiles à observer à l’oeil nu, même adultes. Mais leurs dégâts sont facilement visibles. On observe par exemple la déformation des feuilles ainsi que des jeunes rameaux. 

Une attaque massive de Thrips ressemble beaucoup à celles des Acariens. Et comme les Acariens, les Thrips se développent surtout lorsqu’il faut chaud et sec.

Pour lutter contre ces parasites, appliquez des mélanges de savon noir et d’huiles végétales. Vous pouvez aussi utiliser des traitements biologiques à base de nématodes. Si vos oliviers sont en pots, pensez à désinfecter ces derniers.

Acariens de l'olivier

De minuscules ravageurs de l'olivier redoutables par leur prolifération

acariens ravageurs de l'olivier

Symptômes d’une attaque d’Acariens (Source)

Les Acariens de l’olivier (Oxycenus maxwelli) sont redoutables par les dégâts qu’ils produisent. Ces ravageurs de l’olivier ne sont pas des insectes, mais de minuscules arachnides (classe des araignées / scorpions).

Ils sont microscopiques, on ne les voit pas à l’œil nu. Les symptômes qui vous alerteront seront les suivants : les feuilles de votre olivier commencent à avoir de petits points blancs ou jaunes. Puis, elles finiront par se dessécher.

Les acariens ne sucent pas la sève, mais consomment les cellules. Ils sont donc particulièrement délétères pour la plante qui va grandement souffrir.

D’autant plus qu’ils prolifèrent principalement lors des longs épisodes de chaleur en été. Bien que les acariens soient dangereux pour les tomates ou aubergines, ils sont rarement mortels pour un olivier.

Malheureusement, il n’y a pas vraiment de traitement. Mais on note qu’arroser régulièrement le feuillage permet d’empêcher la prolifération des acariens. Attention toutefois pas à ne pas trop arroser. Auquel cas d’autres maladies surviendront.

 

Scolyte de l'olivier (neïroun)

Un des ravageurs de l'olivier qui attaque le bois

Scolyte de l'olivier

Scolyte de l’olivier (Source)

Moins connu que les autres ravageurs de l’olivier, le Scolyte (Neïroun) n’est pas moins préjudiciable.

Certes, moi dangereux que les autres insectes parasites, il causera certains dégâts notoires. Et ce, pour plusieurs raisons.

Premièrement, le Scolyte de l’olivier est un petit scarabée xylophage. Il mange donc du bois. Il va donc entrer dans l’arbre pour se nourrir de son bois.

Deuxièmement, il se développe mieux lorsque les plants sont déjà affaiblis. Comme après un gel, mais aussi après une sécheresse.

Il peut donc détruire une grande partie du houppier d’un Olivier depuis l’intérieur. Mais les traitements restent assez simples.

Appliquez préventivement des solutions à base de cuivre ou de sulfate comme la bouillie bordelaise. Pensez aussi à retirer les tas de branchages suite aux tailles.

Teigne de l'olivier

De minuscules ravageurs de l'olivier redoutables par leur prolifération

Pray Oleae Teigne de l'olivier un des grands ravageurs de l'olivier

Teigne adulte (Source)

Les Teignes sont des papillons. Et ce sont les chenilles qui posent problèmes. Il en existe énormément d’espèces, dont certaines sont même dangereuses pour les plantes potagères et arbres fruitiers.

Mais la teigne qui posera le plus de soucis ici sera la teigne de l’olivier. Elle attaquera aussi les Troènes, les véritables Jasmins et les Filaires.

La chenille attaque les feuilles, les fleurs ainsi que les fruits. On peut voir plusieurs symptômes comme des galeries dans les feuilles.

Afin de limiter la prolifération de la teigne, il existe des produits biologiques adaptés.

Une solution à base de Bacillus thuringiensis, une bactérie qui viendra cibler directement les chenilles, même à l’intérieur des feuilles parasitées.

Pyrale du Jasmin

Un autre des papillons ravageurs de l'olivier

pyrale du Jasmin un des principaux papillons ravageurs de l'olivier

Pyrale du Jasmin adulte (Source)

Comme la teigne, la Pyrale du Jasmin fait partie des papillons. Et bien qu’adulte, les papillons soient plutôt utiles au jardin, lorsqu’ils sont chenilles, ils peuvent causer de gros dégâts.

Et c’est aussi le cas de la Teigne du Jasmin. Qui malgré son nom, ne touche pas que le Jasmin. Sa chenille se nourrit des jeunes rameaux.

Elle ne pose pas de problème sur les grands Oliviers, mais peuvent détruire les jeunes plants.

Alors, il faut limiter assez rapidement sa prolifération. 

En lutte chimique, il existe des insecticides à base des ingrédients actifs diméthoate, deltaméthrine et cyperméthrine. Mais si vous préférez une approche plus écologique, optez pour une solution à base de Bacillus thuringiensis.

punaise diabolique

Derniers des ravageurs de l'olivier de cette liste

Punaise diabolique ravageurs de l'olivier

Punaise diabolique adulte (Source)

Vous connaissez probablement les Punaises. Généralement, on observe souvent la Punaise Verte ou la Punaise Arlequin.

Les Punaises sont des insectes piqueurs suceurs. Elles piquent les tissus mous des plantes avec leur puissant rostre pour sucer la sève et se nourrir.

Elles peuvent transmettre des maladies. Mais elles sont rarement abondantes. Contrairement à la Punaise Diabolique.

Originaire d’Asie, cette Punaise a maintenant conquit l’Europe ainsi que l’Amérique du Nord.

Mais le problème, c’est qu’elle devient très envahissante. Elle se reproduit vite et n’a pas vraiment de prédateur. Elle consomme de nombreuses plantes, dont la plupart appartiennent aux familles des Brassicacées (Choux), Rosacées (Roses) et Cucurbitacées (Courges).

Seule méthode de contrôle : lâcher un petit insecte parasite de cette punaise : Anastatus bifasciatus.

Article Précédent

Ravageurs & Maladies de l’Olivier

Article Suivant

Différences entre Ciguë et Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).