• Type:

Psylle du Figuier : reconnaissance, symptômes, dégâts & traitement

Parlons de la Psylle du Figuier (Homotoma ficus). Cet insecte piqueur suceur de sève peut causer de gros dégâts sur les Figuiers (Ficus carica). Nous allons donc voir ici comment reconnaître une attaque de Psylle du Figuier, quels sont les différents symptômes liés. 

Et surtout quels sont les traitements pour lutter contre cette Psylle.

AU PROGRAMME :

reconnaître la psylle du figuier

Voici quelques photos pour reconnaître la Psylle du Figuier

Homotoma ficus psylle du figuier

Psylle du Figuier adulte (Source)

Homotoma ficus psylle du figuier stade larvaire

Larve de Psylle du Figuier (Source)

Reconnaître exactement la Psylle du Figuier n’est pas toujours évident. Car l’insecte aura plusieurs stades de développement. Dont certains très différents l’un de l’autre. 

Mais comme vous le voyez sur ces photos, on reconnaît assez bien les adultes et les larves.

Les adultes ne ressemblent pas vraiment à des Cigales contrairement à d’autres espèces de Psylles. Aussi, on voit très clairement leurs grandes antennes épaisses et velues. Les adultes sont ailés alors que les larves non. Ces ailes ont d’ailleurs des nervures bien marquées et sont transparentes.

Les larves, quant à elles, sont vertes, dépourvues d’ailes et velues. Leurs poils sont longs et blancs. Dans les deux cas, on distingue bien les yeux, ce qui n’est pas le cas de toutes les Psylles.

symptômes et dégâts de la psylle du figuier

En plus des piqûres, d'autres symptômes peuvent survenir suite aux attaques de la Psylle du Figuier

fumagine figuier

Fumagine sur Figuier à cause de la Psylle du Figuier (Source)

Seule, la Psylle du Figuier n’est pas le pire ravageur du Figuier. Loin de là. D’autres insectes comme la Teigne du Figuier seront bien plus problématiques.

Mais si beaucoup de Psylles sont présentes, alors les risques de dégâts sont bien là. Et les premiers symptômes vont apparaître. Premièrement, les Psylles sont des insectes piqueurs suceurs. Ils vont donc piquer les feuilles et jeunes pousses tendres des plantes avec leur rostre (pièce buccale spécialisée) et sucer la sève.

Donc plus les Psylles sont nombreuses à sucer la sève du Figuier, plus les risques d’affaiblissement sont réels. Rarement mortel, cet affaiblissement  peut toutefois engendrer l’apparition de maladies. Qu’elles soient virales, bactériennes ou même cryptogamiques (champignons).

Ainsi, avec les blessures provoquées par les Psylles, l’apparition de Fumagine peut survenir. C’est généralement le symptôme le plus commun. Un dépôt noir provoqué par différentes espèces de champignons et qui limite grandement la photosynthèse. Et donc affaiblie encore plus la plante.

lutte contre la psylle du figuier

Ici, nous parlons traitements, prédateurs & lutte mécanique contre la Psylle du Figuier

Maintenant que vous savez reconnaître la Psylle du Figuier et que vous connaissez les symptômes, il est temps de savoir comment luter contre cette dernière. Nous allons donc parler de lutte biologique, mécanique et de traitements chimiques.

  • LUTTE BIOLOGIQUE

Le meilleur moyen de lutter contre la Psylle du Figuier à long terme, reste la lutte biologique. Favorisez les prédateurs naturels de la Psylle du Figuier. Ils sont nombreux, mais les plus efficaces sont les coccinelles, les chrysopes, les syrphes et certaines punaises prédatrices.

  • LUTTE MÉCANIQUE

La lutte mécanique est aussi une bonne manière de se débarrasser du gros des Psylles. Il y a deux méthodes. La première méthode est de se débarasser des larves avant qu’elles aient le temps de se reproduire. Pour se faire, il suffit de les arroser avec un tuyau d’arrosage assez puissant afin de les décrocher des branches. 

Ensuite, la seconde méthode de lutte mécanique, résulte dans l’application d’un filet à mailles très fines sur l’arbuste. Ce dernier empêche les adultes de venir pondre directement sur le Figuier.

  • LUTTE CHIMIQUE 

Enfin, il existe aussi la lutte chimique pour se débarrasser des Psylles du Figuier. Outre les insecticides néfastes pour l’environnement, il existe des alternatives bio. Des produits à base d’huile de colza ou d’huile d’olive permettent sont efficaces.

Il suffit de pulvériser ces produits directement sur les larves pour les asphyxier. Encore plus efficace, des produits à base d’extrait de pyrèthres.

d'autres espèces de psylles

Car oui, la Psylle du Figuier n'est pas la seule espèce qui pose problème au jardin

Au jardin, on peut compter des dizaines et des dizaines d’insectes ravageurs. Et rien que pour les psylles, on note plusieurs dizaines d’espèces. Voici donc certaines des plus communes comme : 

  • PSYLLE DU BUIS : la Psylle du Buis (Psylla buxi) est une des espèces les plus communes. Elle provoque des galles sur le Buis, mais ne s’attaque normalement pas trop aux autres plantes.
  • PSYLLE DE L’OLIVIER : très commune dans le bassin méditerranéen, la Psylle de l’Olivier attaque les Oliviers, d’où son nom. Et elle peut causer de gros dégâts. Cette dernière est d’ailleurs responsable de plusieurs maladies de l’olivier.
  • PSYLLE DE L’EUCALYPTUS (Glycaspis brimblecombei) : La Psylle de l’Eucalyptus s’attaque à de nombreuses espèces d’Eucalyptus. 
  • PSYLLE DES AGRUMES : on compte deux espèces de Psylles des agrumes (Trioza erytreae et Diaphorina citri). Ces espèces s’attaquent à la plupart des variétés d’agrumes connues.
  • PSYLLE DE LA RONCE : enfin, la Psylle de la Ronce, qui a l’habitude de s’attaquer plutôt aux Ronces (Rubus).
Article Précédent

Psylle de l’olivier : reconnaître les symptômes et lutter contre ce ravageur

Article Suivant

Apiacées à fleurs jaunes (Ombellifères)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).