• Type:

Psylle du Buis : Symptômes, dégâts et lutte contre ce ravageur

Parlons de la Psylle du Buis (Psylla buxi). Pour faire rapidement, la Psylle du Buis est un insecte piqueur et suceur de sève appartenant à la famille des Psyllidae (Hémiptères).  C’est un insecte ravageur du Buis qui peut causer de gros dégâts sur ces arbres.

AU PROGRAMME : 

Symptômes et dégâts de la psylle du buis

Car la Psylle du Buis n'est pas la seule espèce qu'on peut trouver dans son jardin

Quels sont les symptômes d’une attaque de Psylle du Buis. Eh bien, on peut en voir plusieurs.

Généralement, on commence à voir une attaque de Psylle lorsqu’elle est déjà bien engagée. Les insectes sont déjà nombreux et les symptômes secondaires peuvent aussi apparaître.

Par symptômes secondaires, j’entends l’apparition de maladies liées à des virus ou à des champignons.

Premièrement, on peut observer un dépôt collant sur le Buis. Du miellat sécrété par les blessures occasionnées. Souvent, de nombreuses fourmis sont présentes sur les branches pour lécher ce miellat collant. 

En plus du miellat, on peut observer comme du coton sur les jeunes pousses. Rappelant donc un peu la cochenille farineuse. C’est un dépôt blanc et filamenteux que les Psylles à l’état larvaire utilisent pour se protéger.

En plus de ces symptômes, on peut aussi voir des gales comme sur cette photo. Les jeunes pousses du Buis forment des galles en forme de choux.

Mais à force de se faire piquer et voler sa sève, les Buis s’affaiblissent. Ils peuvent en mourir si l’invasion est grande et que les conditions climatiques sont préjudiciables. Sans oublier les autres maladies 

Enfin, si jamais vos Buis subissent de trop lourds dégâts et finissent par mourir, il y a une solution radicale. Les remplacez par d’autres arbustes qui ressemblent au buis. En bonus, ces arbustes ne seront pas sensibles à la Pyrale du Buis, bien plus dévastatrice que la psylle.

reconnaître la psylle du buis

Car la Psylle du Buis n'est pas la seule espèce qu'on peut trouver dans son jardin

psylle du Buis adulte

Psylle du Buis adulte (Source)

larve de la psylle du Buis et son dépôt cotonneux

Psylle du Buis larve (Source)

Comment reconnaître la Psylle du Buis ? Nous allons voir ici la reconnaissance de cet insecte afin de ne pas le confondre avec des cochenilles ou des pucerons qui sont d’autres ravageurs du jardin très communs.

Premièrement, la Psylle du Buis à l’état adulte ressemble à une petite cigale. Et c’est bien normal car elle appartient au grand ordre des Hémiptères. L’ordre où on retrouve les Cigales, les Pucerons, les Punaises ou encore les Cochenilles.

La majeure partie de ces insectes se constitue d’insecte piqueurs suceurs de sève. Ils sont munis d’une pièce buccale puissante qui peur permet de percer la peau des végétaux : le rostre. Certains hémiptères sont aussi insectivores.

Les Psylles du Buis ressemblent aux autres espèces de Psylles. Et comme les autres espèces de Psylles, chaque individu aura plusieurs stades, pas toujours simples à identifier. Mais voici quelques astuces : 

  • Stade adulte : la Psylle du Buis arbore une couleur verte sur l’abdomen mais sa tête est grise. Ses yeux sont bien visibles et ses ailes transparentes sont bien nervurées. Le bout de son corps est généralement un peu brun.
  • Stade larvaire : il existe plusieurs stades larvaires. Mais le plus distinct reste le moment où la Psylle du Buis se couvre d’un duvet filamenteux blanc, faisant penser au coton.

Enfin, on peut aussi reconnaître la Psylle du Buis grâce aux autres symptômes qu’elle produit. Le miellat, les feuilles recroquevillées ou encore les autres maladies liées aux blessures qu’elle produit.

comment lutter contre la psylle du buis

Se débarasser rapidement de la Psylle du Buis, à l'aide d'insectes ou de produits

En soit, une seule psylle ne pose pas de réel problème. D’autant plus que les Buis sont des arbustes résistants. Mais une invasion de Psylles peut alors complétement remettre en cause la survie de votre arbre.

Il est donc parfaitement normal de vouloir lutter contre la Psylle du Buis. Et voici donc plusiuers méthodes.

LUTTE BIOLOGIQUE

En ce qui concerne la lutte biologique, le but est de vous faire aider par les prédateurs naturels des Psylles. De très bons auxiliaires du jardin qui pourront aussi attaquer d’autres ravageurs.

  • COCCINELLE : les coccinelles sont de formidables insectes auxiliaires qui sauront se débarrasser des pucerons, mais aussi des Psylles du Buis. Ce sont principalement les larves de coccinelles qui seront le plus efficaces contre les larves de Psylle du Bois.
  • CHRYSOPE : la Chrysope est un véritable prédateur vorace des Psylles en général. Surtout au stade larvaire où les larves de Chrysopes peuvent engloutir plusieurs larves de psylles par passages.
  • PUNAISE PRÉDATRICE : cousines des Psylles, les punaises prédatrices comme Anthocoris nemoralis se nourrissent des larves et des œufs de plusieurs espèces de Psylles.
  • SYRPHE : les Syrphes adultes ressemblent à de petites abeilles. Ils assurent la pollinisation des fleurs. Mais à l’état larvaire, ils sont friands de pucerons et de Psylles.

LUTTE CHIMIQUE

Lorsque l’équilibre naturel de votre jardin n’est pas au rendez-vous et que l’invasion doit vite être maîtrisée, on peut avoir recours à une lutte chimique contre la Psylle du Buis.

  • PRODUIT INSECTICIDE NATUREL : en plus des prédateurs naturels, on peut aussi appliquer des produits à base d’huile de colza, d’olive, de savon noir ou de pyrèthres. Ces produits sont assez efficaces quelque soit le stade de la Psylle du Buis. Mais plus elles sont petites, plus il sera simple de pulvériser le produit sur ces dernières.
  • ARGILE BLANCHE : surtout utilisée sur les arbres fruitiers, l’argile blanche peut aussi servir pour les buis. En application préventive, elle permet de désorienter les femelles Psylles pour éviter qu’elles pondent directement sur vos Buis.
  • Enfin, on peut aussi tailler et éliminer les branches infestées par les Psylles du Buis pour s’en débarrasser.

D'autres espèces de Psylles

Car la Psylle du Buis n'est pas la seule espèce qu'on peut trouver dans son jardin

La Psylle du Buis a aussi des cousines, parfois plus ou moins proches. Toutes n’appartiennent pas au genre Psylla, mais toutes sont considérées comme des Psylles. Avec le même genre de dégâts. Voici quelques exemples d’espèces assez communes :

  • Psylle du Figuier (Homotoma ficus) : considéré comme un ravageur mineur, ce n’est pas l’espèce de Psylle la plus dangereuse pour les plantes.
  • Psylle de l’Eucalyptus (Glycaspis brimblecombei) : cette espèce attaque la majeure partie des espèces d’Eucalyptus. On voit souvent des dépôts de carapaces blanches sous les feuilles.
  • Psylle de l’Albizia (Acizzia jamatonica) : elle apprécie les Albizia julibrissin et ses attaques s’accompagnent souvent de fumagine.
  • Psylle des Agrumes (Trioza erytreae et Diaphorina citri) sont deux espèces de Psylles attaquant de nombreuses variétés d’Agrumes et propageant différentes maladies virales.
  • Psylle de la Ronce (Psylla rubi) : comme son nom l’indique, elle s’en prendra aux ronces.
Article Précédent

Psylle : reconnaître, prévenir et lutter contre ce ravageur

Article Suivant

Psylle de l’olivier : reconnaître les symptômes et lutter contre ce ravageur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).