• Type:

Les Podocarpacées (Podocarpaceae)

Parlons des Podocarpacées (Podocarpaceae), une famille de conifères assez méconnus. Nous allons voir ensemble quelles sont leurs caractéristiques et surtout la liste des principaux genres et espèces.

C’est une petite famille botanique qui ne regroupent que +/- 150 espèces réparties en un peu moins d’une vingtaine de genres différents. C’est aussi une famille primitive puisque des fossiles datant du Crétacé montrent les premiers signes d’apparition de ses représentants.

Bien sûr, un maximum d’images sera mis à votre disposition pour mieux connaître ces plantes. Aussi, veuillez faire attention avec d’autres familles botaniques qui lui ressemblent : celle des Taxacées et celle des Céphalotaxacées.

AU PROGRAMME :

Caractéristiques des Podocarpacées

Comment reconnaître une plante de la famille des Podocarpacées ?

Avant de voir les genres principaux et quelques espèces intéressantes, précisions déjà les caractéristiques des Podocarpacées. 

Ainsi, vous pourrez plus facilement reconnaître une plante de cette famille et mieux les comprendre. Alors voici quelques caractéristiques présentes dans cette famille : 

  • Les Podocarpacées sont toutes des conifères. Par conséquent, les Podocarpacées appartiennent aux gymnospermes. Et non aux plantes à fleurs comme les Lamiacées ou encore les Apiacées.
  • Les représentants de cette famille poussent principalement dans l’hémisphère sud. On les trouve ainsi généralement en Australie, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie ou encore en Amérique du Sud et Indonésie. Mais certains genres poussent en Afrique Subsaharienne. Sans oublier des spécimens plantés dans les parcs et jardins.
  • Arbres ou arbustes à feuillage persistant. Ils gardent leurs feuilles toute l’année.
  • Leurs feuilles ont une disposition soit spiralée ou plus rarement opposée. Mais elles peuvent avoir plusieurs formes selon les espèces. Il existe aussi bien des espèces à feuilles aciculaires (forme d’aiguilles), qu’à écailles (confusions possibles avec les Cupressacées) ou encore à cladodes et même à limbes larges.
  • Ces plantes ont une sexualité essentiellement dioïque, mais parfois également monoïque.
  • La plupart du temps, ils ont aussi des cônes charnus (arilles), rappelant beaucoup les Taxacées et Céphalotaxacées.
  •  Principaux genres : Podocarpus Dacrydium

GENRES PRINCIPAUX + Quelques espèces

Quels sont les genres appartenant aux Podocarpacées ?

Avant de voir les genres principaux et quelques espèces intéressantes, précisions déjà les caractéristiques des Podocarpacées. Ainsi, vous pourrez plus facilement reconnaître une plante de cette famille et mieux les comprendre.

Par contre, selon les auteurs et les systèmes de classifications, tous les genres ne sont pas représentés. Avec voici quelque-uns pour vous donner une idée, mais ce n’est probablement pas exhaustif.

ACMOPYLE : petit genre des Podocarpacées

Acmopyle pancheri

Acmopyle pancheri (Source Photo)

Le genre Acmopyle ne comporte normalement que 2 espèces. Acmopyle pancheri ainsi que Acmopyle sahniana deux espèces menacées qu’on trouve respectivement en Nouvelle-Calédonie et aux Îles Fidji.

Ces conifères à feuillage persistant sont menacées par la destruction de leur habitat.

En dehors de ces zones, ces espèces ne sont pas connues. Elles semblent y être endémiques.

De loin, les Acmopyles ressemblent aux Taxus.

AFROCARPUS : rares Podocarpacées à pousser en Afrique

Afrocarpus un des genres de la famille des Podocarpacées

Afrocarpus falcatus (Source Photo)

Le genre Afrocarpus tient son nom du fait que les espèces le représentant poussent en Afrique tropicale.

On compte au moins 5 appartenant à ce genre. Les représentants du genre Afrocarpus possèdent un feuillage spiralé, linéaire ou oblongue.

Les cônes mâles sont cylindriques, constitué de microsporophylles scatieuses et spiralées alors que les cônes femelles ressemblent à des baies arrondies.

 

DACRYCARPUS : une dizaine d'espèces

DACRYCARPUS dacrydioides une des différentes espèces de Podocarpacées

Dacrycarpus dacrydioides (Source Photo)

Le genre Dacrycarpus comporte une dizaine d’espèces qu’on trouve en Asie du Sud-Est et en Océanie.

Ils peuvent avoir la forme d’arbres ou d’arbustes généralement à feuilles persistantes, mais ces dernières se déclinent en plusieurs formes. 

Ils ont la particularité de former des cônes bien charnus avec un aspect assez inhabituel.

Certaines espèces de Dacrycarpus peuvent dépasser les 60 mètres de hauteur. Ce qui en fait parmi les plus grands arbres du monde comme le kahikatea (Dacrycarpus dacrydioides.

DACRYDIUM : un des genres de Podocarpacées les plus diversifié

Dacrydium balansae Podocarpacées

Dacrydium balansae (Source Photo)

Dans la famille des Podocarpacées, il existe plus d’une vingtaine de Dacrydium. Par conséquent, il fait partie des genres les plus importants de la famille.

Toutes les espèces de Dacrydiums se déclinent en arbres ou arbustes et on les trouve principalement en Asie tropicale, en Australasie et en Océanie.

Les feuilles adultes sont subulées ou squamiformes, généralement apprimées, à la base decurrentes et à l’apex souvent incurvé alors que les jeunes feuilles ont une forme généralement plutôt linéaire.

FALCATIFOLIUM : au moins 5 espèces connues

Falcatifolium taxoides Podocarpacées

Falcatifolium taxoides (Source Photo)

Pour le coup, le genre Falcatifolium est moins diversifié que le genre Dacrydium. Mais il pousse plus où moins dans les mêmes zones géographiques.

C’est-à-dire qu’on le trouvera lui aussi en Asie Tropicale, en Australasie et en Océanie.

Fait assez étonnant, l’espèce Falcatifolium taxoides est parasitée par une autre espèce de conifère, elle aussi appartenant à la famille des Podocarpacées : Parasitaxus usta.

C’est le seul cas d’une gymnosperme parasite documenté.

 

HALOCARPUS : des Podocarpacées insolite

Halocarpus bidwillii Podocarpacées

Halocarpus bidwillii (Source Photo)

Le genre Halocarpus est un tout petit genre puisqu’il ne regroupe que 3 espèces. Il est aussi malheureusement assez peu documenté.

On appelle les Halocarpes parfois « Pins des Tourbières. mais évidemment, puisque ce sont des Podocarpacées, ce ne sont pas de véritables Pins (Pinacées).

Toutes les espèces d’Halocarpus ont la forme d’arbustes à feuilles persistantes et sont toutes endémiques de Nouvelle-Zélande.

LAGAROSTROBOS : on les appelle aussi "Pin Huon"

Lagarostrobos franklinii

Lagarostrobos franklinii (Source Photo)

Le genre Lagarostrobos ne se décline qu’en deux espèces : Lagarostrobos franklinii & Lagarostrobos marginatus. 

Mais seule la première est réellement documentée. Et pour être plus précis, on trouve Lagarostrobos franlinii dans les prairies tempérées humides du sud-ouest de la Tasmanie et en Australie.

Arbre à croissance lente, certains spécimens arrivent à dépasser les 2000 ans. 

L’espèce est protégée dans certaines zones des pays concernés.

 

LEPIDOTHAMNUS : 3 espèces de Podocarpacées

Lepidothamnus laxifolius Podocarpacées

Lepidothamnus laxifolius (Source Photo)

Les Lépidothamnes (Lepidothamnus)  ne sont représentés que par 3 espèces. 

Parmi elles, Lepidothamnus intermedius & Lepidothamnus laxifolius sont endémiques de Nouvelle-Zélande.

Alors que Lepidothamnus fonkii pousse à des milliers de kilomètres de là, en Argentine et au Chili.

Toutes ces espèces sont des arbustes mais dans certains cas, Lepidothamnus fonkii peut avoir l’aspect d’une plante grimpante.

MANOAO : un genre monotypique

Manoao colensoi Podocarpacées

Manoao colensoi (Source Photo)

Le genre Manoao ne contient qu’une seule espèce : Manoao colensoi. On parle alors de genre monotypique.

Il ne faut pas le confondre avec une autre espèce qu’on appelle Manoao mais qui appartient au genre Halocarpus.

Manoao colensoi est endémique de Nouvelle-Zélande et on ne le trouve que dans les forêts humides et ombragées.

C’est aussi une source de bois noble et durable qui risque de le menacer à cause de l’exploitation sylvicole.

MICROCACHRYS : un autre genre monotypique de Podocarpacées

MICROCACHRYS

Microcachrys tetragona (Source Photo)

Une nouvelle fois un genre de Podocarpacées ne comprend qu’une seule et unique espèce : Microcachrys tetragona.

Cette espèce est dioïque et ne pousse que sous la forme d’un petit buisson ne mesurant qu’1 mètre de hauteur.

On ne le trouve qu’en Tasmanie, en altitude.

Les confusions avec Diselma archeri (Cupressacées) sont faciles à faire, car les deux plantes se ressemblent beaucoup. 

NAGEIA : des Podocarpacées qui ressemblent à des feuillus

Nageia nagi Podocarpacées

Nageia nagi (Source Photo)

Les Nageias poussent dans les forêts décidues, humides, tropicales et subtropicales d’Asie du Sud-Est et d’Australie. 

Le genre comprend à la fois des espèces de la taille d’arbustes d’environ 1 mètre de haut. Mais aussi des arbres gigantesques de plus de 50 mètres.

Certaines espèces, comme le Nageia nagi ressemblent prête à certaines espèces d’Asparagacées. On pourrait par exemple le confondre avec certaines espèces de Fragon.

 

PHEROSPHAERA : des Podocarpacées dioïques

PHEROSPHAERA

Pherosphaera hookeriana (Source Photo

Le genre Pherosphaera est un tout petit genre de Podacarpacées puisqu’il ne contient que 2 espèces. 

  •  Pherosphaera hookeriana
  • Pherosphaera fitzgeraldii
Dans les deux cas, ce sont des plantes dioïques. Les individus sont soit mâles, soit femelles. Il faut donc deux plans pour avoir pollinisation.
 
Ces petits conifères ne poussent que dans le sud-est de l’Australie.

PHYLLOCLADUS : on les appelle aussi "Pin Céleri"

Phyllocladus aspleniifolius

Phyllocladus aspleniifolius (Source Photo

Les Pins Céleri (Phyllocladus) appartiennent bien aux Podocarpacées et non à la famille des Pins.

Ils ont aussi la particularité d’avoir des feuilles plus ou moins larges. Surtout l’espèce Phyllocladus aspleniifolius

On trouve ces arbres et arbustes entre l’Indonésie et l’Australie / Tasmanie. Ils ne semblent pas être présents ailleurs.

Les premiers Phyllocladus seraient apparus il y a 7 millions d’années.

 

PARASITAXUS : curiosité de la Nature

Parasitaxus usta espèce insolite parasite de Podocarpacées

Parasitaxus usta (Source Photo)

Pour le coup, déjà que les Podocarpacées peuvent avoir des formes inhabituelles, avec le genre Parasitaxus, nous sommes vraiment dans les curiosités botaniques.

Le genre ne comprend qu’une seule espèce, mais il s’agit de la seule espèce de conifère parasite : Parasitaxus usta.

On l’appelle parfois Bois-Corail ou Cèdre Rabougri. Cette plante parasite une autre plante de la famille des Podacarpacées : Falcatifolium taxoides.

C’est le seul cas connu de parasitisme d’une gymnosperme. Autre fait remarquable, elle a des minuscules feuilles violettes en forme d’écailles.

PECTINOPITYS : certaines espèces ressemblent beaucoup aux Taxacées

Pectinopitys ferruginea une des Podocarpacées

Pectinopitys ferruginea (Source Photo)

Les Pectinopitys, comme par exemple, Pectinopitys ferruginea ressemblent beaucoup aux Taxacées comme l’If Commun (Taxus baccata).

Ce sont eux aussi des arbres ou arbustes mais on les trouve plutôt dans l’hémisphère sud que nord.

Par exemple, la plupart des espèces proviennent soit d’Amérique Latine (Colombie, Venezuela) soit des espèces Australie.

Mais il y a assez peu de données disponibles sur ce genre.

PODOCARPUS : c'est le principal genre de Podocarpacées

Podocarpus_macrophyllus Podocarpacées

Podocarpus macrophyllus (Source Photo)

Les Podocarpus représentent le genre le plus diversifié de cette famille avec plusieurs dizaines d’espèces.

Les Podocarpus sont originaires des régions tempérées et chaudes d’Extrême-Orient, d’Afrique, d’Amérique et d’Australasie.

Ils peuvent être soit des arbres soit des arbustes mais ne dépassent généralement pas les 25 mètres de haut.

La plupart du temps, les feuilles sont linéaires et étroites mais certaines espèces ont des aiguilles arquées en faucilles.

PRUMNOPITYS : de grandes Podocarpacées

Prumnopitys taxifolia Podocarpacées

Prumnopitys taxifolia (Source Photo)

Le genre Prumnopitys ne représentent que des arbres. Et de grands arbres puisque toutes les espèces dépassent les 40 mètres de hauteur.

Aussi, les Prumnopitys sont tous dioïques et ont un feuillage persistant.

La plupart des espèces de Prumnopitys poussent soit en Nouvelle-Zélande, soit dans le Nord-Est de l’Amérique du sud (Préou, Colombie).

RETROPHYLLUM : un genre nouveau dans les Podocarpacées

Retrophyllum minus

Retrophyllum minus (Source Photo)

Avant les progrès de la recherche moléculaire, le genre Retrophyllum n’existait pas. Et ce dernier était donc inscrit dans le genre Nageia.

Le genre Retrophyllum  ne pousse que dans des zones de forêts tropicales humides ou dans les forêts nuageuses.

Par contre, son aire de répartition est largement disjointe entre la Papouasie et l’Amérique du Sud témoigne de la présence très ancienne de ce genre.

Enfin, certaines espèces peuvent mesurer jusqu’à 60 mètres de haut.

SAXEGOTHAEA : une seule espèce de Podocarpacées

Saxegothaea conspicua Podocarpacées

Saxegothaea conspicua (Source Photo)

Le genre Saxegothaea ne comprend qu’une seule et unique espèce : Saxegothaea conspicua.

On rencontre cette espèce au Chili et en Argentine. En dehors de ces zones, elle n’est pas présente.

Il pousse dans les forêts pluviales tempérées valdiviennes à des altitudes comprises entre 800 et 1000 mètres d’altitude.

Enfin, et malheureusement, cette espèce est aujourd’hui menacée par la destruction de son habitat.

SUNDACARPUS : dernier genre des Podocarpacées

Sundacarpus amarus

Sundacarpus amarus (Source Photo)

Le genre Sundacarpus ne comprend lui aussi qu’une seule espèce : Sundacarpus amarus.

Sundacarpus amarus est un arbre mesurant entre 10 à 60 mètres de hauteur.

Il pousse seulement en Océanie. Par exemple du côté de l’Indonésie, mais aussi en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ses jeunes poussent développent 3 cotylédons, ce qui est assez rare dans le Monde Végétal.

Ajoutez votre titre ici

Article Précédent

Les Différentes Espèces de Taxodiums

Article Suivant

Les différentes espèces d’Ajoncs (Ulex)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).