• Type:

Apiacées à fleurs jaunes (Ombellifères)

Parlons des Apiacées à fleurs jaunes. Des Ombellifères à fleurs jaunes si vous préférez. C’est une famille botanique qui développe généralement des fleurs blanches. Comme la Carotte, le Persil, l’Angélique des Bois ou la Berce Commune

Mais il arrive parfois de croiser des Apiacées à fleurs jaunes. Ce qui aide à l’identification. MAIS ATTENTION. Cet article n’est qu’une simple liste des Apiacées à fleurs jaunes les plus communes. Les informations présentes ici ne peuvent à elles seules assurer l’identification certaine des plantes sauvages rencontrées.

Les Apiacées sont très difficiles à identifier de manière certaine. Il y a plusieurs milliers d’espèces. Et beaucoup de plantes de cette famille sont toxiques ou photosensibles. 

Aneth - une des Apiacées à fleurs jaunes les plus connues

Aneth graveolens Apiacées à fleurs jaunes

Anethum graveolens (Source Photo)

L’Aneth, vous la connaissez forcément. On l’utilise en cuisine comme plante aromatique. Cette belle Apiacée à fleurs jaunes est largement répandue et cultivée à travers le monde.

Ressemblant beaucoup au Fenouil, on peut facilement la confondre avec ce dernier. Seul l’odeur, une odeur d’Aneth permet de bien faire la différence.

Mais elle est aussi plus petite que le Fenouil. Elle ne dépasse en effet pas 1,2 mètre de haut.

Ses feuilles sont largement découpées. Ses fleurs, réunies en ombelles plates de 15 à 30 rayons, sont plutôt jaunes verdâtres.

Enfin, l’Aneth fait aussi partie des plantes médicinales.

Buplèvre épineux - une des rares Apiacées épineuses

Bupleurum spinosum fleurs jaunes et épines

Bupleurum spinosum (Source Photo)

Dans les Apiacées à fleurs jaunes, nous retrouverons plusieurs espèces de Buplèvres (Bupleurum). Et le Buplèvre épineux n’échappe pas à la règle.

Mais il n’est normalement pas présent en France. C’est en effet une espèce qu’on trouve seulement en Espagne, aux Baléares, en Algérie et au Maroc.

Comme son nom l’indique, le Buplèvre épineux porte de nombreuses épines. Ce qui facilite son identification.

Mais ce n’est pas la seule espèce d’Apiacées à fleurs jaunes qui porte des épines. Alors prudence quant à une identification trop rapide.

Buplèvre Grêle - une des Apiacées à fleurs jaunes les plus fines

Bupleurum tenuissimum une des plus petites Apiacées à fleurs jaunes

Bupleurum tenuissimum (Source Photo)

Pour le coup, autant le Buplèbre épineux n’est pas très répandu, autant le Buplèvre Grêle couvre une large aire de répartition.

On trouve cette Apiacée à fleurs jaunes dans toute l’Europe Occidentale où il est assez commun. Jusqu’en Russie, en Ukraine et dans le Caucase où il est un peu plus rare.

Malheureusement, l’espèce régresse sur l’ensemble des territoires, menacée par la pression des habitats humains.

On le reconnaît assez facilement par ses tiges grêles avec ses feuilles menues et ses fleurs peu nombreuses. On peut cependant le confondre avec d’autres petits Buplèvres.

Buplèvre ligneux - une des rares Apiacées à fleurs jaunes arbustive

Bupleurum fruticosum Buplèvre ligneux une des Apiacées à fleurs jaunes et arbustive

Bupleurum fruticosum  (Source Photo)

Pour le coup, le Buplèvre Ligneux est beaucoup plus grand que son cousin le Buplèvre Grêle.

C’est d’ailleurs probablement la plus grande Apiacée d’Europe. Ce bel arbuste à la floraison estivale pousse dans les zones les plus sèches du continent.

On le trouve principalement dans les garrigues du sud de la France, d’Espagne et d’Italie. Mais aussi comme plante ornementale puisqu’il est résistant à la sécheresse et que ses feuilles sont persistantes.

D’ailleurs, ses feuilles ne sont pas découpées. Elles sont donc entières, ce qui est assez rare chez les Apiacées.

Ses fleurs poussent en ombelle d’ombellules et sont appréciées des abeilles.

Fenouil Sauvage - une des Apiacées à fleurs jaunes les plus communes

foeniculum vulagre fenouil sauvage apiacées à fleurs jaunes

Foeniculum vulagre (Source Photo)

Le Fenouil fait partie des grandes Apiacées à fleurs jaunes. Il ressemble beaucoup à l’Aneth avec qui on le confond aussi facilement.

Mais il pousse beaucoup plus haut. Il mesure en effet plus d’1,5 mètre en moyenne. 

Son odeur de fenouil caractéristique le rend plutôt facile à identifier malgré sa ressemblance avec d’autres Apiacées à fleurs jaunes comme la Férule Commune avec qui il partage les mêmes milieux.

D’ailleurs, on trouve le Fenouil Sauvage principalement dans le sud de la France. Dans les friches, les champs, les bords de routes ou de chemins. C’est une plante assez commune.

Férule Commune - la plus grandes des Apiacées à fleurs jaunes ?

férule commune ferrula communis plante toxique

Ferula communis (Source Photo)

La Férule Commune (Ferula communis) fait partie des principales confusions avec le Fenouil. Et contrairement à ce dernier qui est comestible et aromatique, elle n’a rien à voir avec les propriétés médicinales du Fenouil.

C’est une plante toxique à la fois par ingestion et par contact de son latex blanc.

Par contre, lorsqu’elle est en fleurs, on la reconnaît facilement. Elle développe une très grande tige florale sur laquelle de nombreuses ombelles arrondies de fleurs jaunes denses poussent. Atteignant parfois 3 mètres de haut.

Enfin, la Férule Commune, bien que poussant dans les mêmes milieux que le Fenouil, dégage une mauvaise odeur rappelant l’urine de chat. On peut donc facilement différencier la Férule du Fenouil.

Kundmannie de Sicile - Qui pousse aussi en France

Kundmannia sicula Kundmannie de Sicile

Foeniculum vulagre (Source Photo)

Kundmannia sicula, allias la Kundmannie de Sicile est une plante assez peu connue en France. Mais elle a le mérite d’être assez présente en Provence-Alpes-Côte-d’Azur et en Corse.

C’est une petite Apiacée à fleurs jaunes. Vivace, elle ne dépasse pas 60 cm de haut. Ses ombelles de fleurs ne développent pas plus de 20 rayons. 

Particularité, ses feuilles ne sont pas finement découpées comme la plupart des Apiacées des milieux secs.

Ses feuilles sont larges, rappelant un peu les feuilles du Panais.

Par contre, très peu d’information quant à sa comestibilité ou sa potentielle toxicité.

Maceron - comestible mais photosensibilisant

Maceron apiacée à fleurs jaune comestible

Smyrnium olusatrum (Source Photo)

Le Maceron faite partie à la fois des plantes sauvages, et des plantes potagères comestibles.

Ce légume oublié servait autrefois pour ses feuilles comestibles et sa racine charnue. Aujourd’hui même à l’état sauvage, il se fait assez rare.

Le Maceron n’a pas toujours les fleurs jaunes, mais plutôt jaunes verdâtres.

C’est aussi une grande plante herbacée qui peut dépasser 1,5 mètre de hauteur. Ses tiges sont ramifiées, vigoureuses, mais creuses et cannelées.

Les fruits sont aussi très caractéristiques,  de couleur noire à maturité.

Panais Sauvage - une des Apiacées à fleurs jaunes les plus communes

Pastinaca sativa Panais sauvage et ses ombelles d'ombellules

Pastinaca sativa (Source Photo)

Le Panais sauvage est à la base des Panais cultivés qu’on peut retrouver sur les étales de nos marchés.

Cette plante herbacée à fleurs jaunes se rencontre plutôt dans les lieux frais jusqu’à 1600 mètres d’altitude. Le Panais sauvage peut mesurer jusqu’à  2 mètres de hauteur. C’est donc une Apiacée assez grande.

Mais contrairement aux variétés cultivées, le Panais Sauvage ne développe pas une racine aussi charnue.

Dans tous les cas, son feuillage et sa racine dégagent une forme odeur. Attention toutefois aux substances photosensibilisantes contenues dans sa sève.

Enfin, le Panais Sauvage développe des feuilles assez larges.

Petite Férule des Champs - confusion facile avec la Férule Commune

petite férule des champs

Ferulago campestris (Source Photo)

Contrairement à ce que son nom de Petite Férule des Champs indique, cette plante n’est pas une Férule, mais un Ferulago. 

On rencontre cette plante dans une grande partie du bassin méditerranéen. Mais en France, elle ne pousse que dans le Var et les Alpes Maritimes. 

Plus petite que la Férule Commune, la Petite Férule des Champs ne dépasse pas 1,2 mètre de hauteur.

Ses ombelles de fleurs jaunes mesurent entre 5 et 10 cm de long et elles ne sont ni plates, ni totalement arrondies. Pour la différencier de la Férule Commune : involucres et involucelles pourvus de nombreuses bractées.

Et enfin, elle fleurit en été et non au printemps.

Peucédan officinal - une des Apiacées à fleurs jaunes qui sent l'anis

fleurs de Peucédan officinal

Peucedanum officinale (Source Photo)

Le Peucédan Officinal porte plusieurs noms selon les régions. Comme Fenouil des Porcs ou Fenouil des Chevaux.

Mais il sentira plutôt l’Anis que le Fenouil. 

Le Peucédan Officinal pousse plutôt dans les lieux frais et humides du sud de la France. On trouve par exemple plusieurs sous espèces autour du bassin méditerranéen.

Pour le voir en fleurs, il faut attendre les mois de juillet à septembre. Ses fleurs sont jaunes et très nombreuses.

Mais le Peucédan Officinal est une des plus petites Apiacées à fleurs jaunes, car il ne dépasse pas 1 mètre de hauteur. Ses feuilles sont très nombreuses.

D'autres Apiacées à fleurs jaunes

Ici, nous avons des plantes très peu connues, menacées ou rares avec peu d'informations

  • Anethum theurkauffii
  • Cachrys cristata
  • Cachrys libanotis
  • Smyrnium perfoliatum
  • Cachrys sicula
  • Molopospermum peloponnesiacum (Moloposperme du Péloponnèse)
  • Elaeoselinum foetidum
  • Elaeoselinum asclepium
 
Article Précédent

Psylle du Figuier : reconnaissance, symptômes, dégâts & traitement

Article Suivant

Différences entre Férule et Fenouil : astuces anti confusions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).