• Type:

Tamier commun (Dioscorea communis)

Le Tamier commun (Dioscorea communis) appartient à la famille des Dioscoréacées, la famille Botanique de l’Igname. Le Tamier est aussi une plante herbacée grimpante assez commune en Europe, dont la France ainsi qu’en Afrique du Nord. On lui donne aussi de nombreux noms selon les régions. Ainsi, Haut liseron, Raisin du Diable, Sceau de Notre-Dame, Racine-vierge ou encore Vigne noire désignent le Tamier commun.

Afin d’en savoir davantage sur cette plante sauvage, voici le déroulé du plan :

Aussi, nous avons créé un Lexique Botanique pour vous aider à mieux appréhender certains termes Botaniques. Enfin, pour ceux qui veulent découvrir plus d’espèces végétales sauvages, voici la Liste des Plantes Sauvages de France.

Description Rapide Du Tamier Commun (Dioscorea Communis)

Comme nous l’avons brièvement évoqué dans l’introduction, le Tamier commun est une plante herbacée grimpante appartenant à la famille des Dioscoréacées. C’est une espèce végétale possédant une tige grêle. Le Tamier a donc des tiges fines. Malgré leur finesse elles sont très volubiles et peuvent même mesurer jusqu’à 3 mètres de longueur. Mais pour prendre de la hauteur, le Tamier doit enrouler ses tiges sur les rameaux d’autres plantes grâce à un système de vrilles.

Le Tamier commun est une plante vivace. Il possède une grosse racine noirâtre ressemblant  à un navet. Chaque année, de nouvelles poussent partiront de cette racine lui servant de réserve afin de passer les périodes difficiles.

Ses feuilles pétiolées se reconnaissent facilement grâce à leur forme en cœur pointu. On dit alors que le Tamier possède des feuilles cordées. Ses feuilles sont aussi minces, luisantes, alternes avec leur bout acuminé.

Puisque le Tamier commun est une espèce dioïque, les fleurs mâles et femelles sont séparées. Un plant de Tamier porte soit des fleurs mâles, soit des fleurs femelles. Que ce soit pour les fleurs mâles ou les fleurs femelles, les fleurs du Tamier sont petites. En effet, elles ne mesurent pas plus de 3 à 6 mm de diamètre. Elles ont aussi une couleur jaune-vert. Le Tamier commun a une inflorescence en grappe. Mais les grappes mâles sont plus longues et lâches que les grappes de fleurs femelles. Enfin, une grappe de fleurs femelles comportent moins de fleurs qu’une grappe de fleurs mâles.

Pour finir, intéressons-nous maintenant aux fruits du Tamier. Ces derniers sont de petites baies rouges brillantes et juteuses, ne dépassant pas les 12mm de diamètre. Ils restent en place l’hiver sur la plante même si les feuilles sont caduques.

Besoins Écologiques Du Tamier Commun

Bien qu’étant une plante sauvage commune, le Tamier commun ne peut pas pousser dans tous les écosystèmes. En effet, il a besoin d’un climat et d’un type de sol bien particulier. C’est donc ce que nous allons voir ici : quels sont les besoins écologiques du Tamier commun ?

 Présent dans toute la France métropolitaine, le Tamier pousse aussi en Europe centrale et méridionale. Ainsi qu’en Afrique du Nord et dans certaines régions d’Asie tempérée. Il apprécie les milieux naturels où on trouve des haies, des buissons voire des bois.

Bien qu’ayant besoin d’autres plantes pour grandir, le Tamier ne supporte pas l’ombre. En effet, il a un certain besoin de lumière pour assurer un développement optimal. Il a aussi besoin d’assez d’humidité atmosphérique. Il n’aime donc pas l’air trop sec. En revanche, il affectionne les climats plus chauds car il a besoin de chaleur pour se développer facilement. 

En termes de sol, le Tamier a besoin d’un sol au pH basique ainsi que d’une texture plutôt argileuse. Il aime aussi les sols pauvres en matière organique mais préfère les sols riches en nutriments. Absolument intolérant quant au sel dans le sol, il ne supportera pas non plus les embruns salés. On ne le trouvera donc pas en bord de mer.

Enfin, en France, le Tamier commun sera plus facile à observer en Aquitaine, en région Île-de-France ou encore en Rhône-Alpes plutôt que dans le Grand-Est ou le Massif Central.

Peut-On Consommer Du Tamier Commun ? Quels Risques Sur La Santé ?

Le Tamier commun est une plante toxique. En effet, que ce soit ses feuilles, ses tiges, ses fleurs ou même ses fruits, toutes les parties de la plante sont toxiques. Il contient aussi plusieurs substances chimiques pouvant irriter la peau ou provoquer de graves troubles digestifs. Aussi, cette espèce végétale contient beaucoup d’oxalate de calcium. L’oxalate de calcium pouvant provoquer des calculs rénaux.

Malgré cet aspect de plante toxique, le Tamier, peut dans certaines conditions, être considéré comme une plante comestible. Mais n’oubliez pas il présente des risques ! En effet, on peut consommer ses jeunes pousses à la manière des Asperges sauvages. Ainsi, dans l’Aveyron, dans le Lot ou encore dans le Tarn-et-Garonne, le Tamier commun se nomme même reponchon, un plat régional.

Il faut cependant bien les cuire afin d’éviter un goût amer et faire attention à ne pas les récolter trop tard. Sinon les pousses seront toxiques. 

Enfin, le Tamier commun eu servi comme plante médicinale. D’où son nom d’Herbe aux femmes battues. Sa racine servait à soigner les blessures et contusions lorsque sa pulpe était appliquée localement. De nos jours, le Tamier est toujours considéré comme une plante médicinale, mais il faut prendre des précautions à cause de ses propriétés rubéfiante et vésicante.

Article Précédent

Liste des Lamiacées de France

Article Suivant

Présentation Rapide de la Vigne Vierge à Cinq Folioles (Parthenocissus quinquefolia)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).