• Type:

GÉNÉRALITÉS SUR LES RHAMNACÉES

Parlons des Rhamnacées (Rhamnaceae).

C’est une famille Botanique regroupant plusieurs centaines d’espèces à travers le monde. On compte d’ailleurs plus ou moins 900 espèces de plantes intégrées dans cette famille. Le tout réparti en plus d’une cinquantaine de genres différents.

C’est une famille avec de nombreuses différences morphologique, car elle est présente dans de nombreuses régions différentes. Mais les plantes de cette famille ont des points communs.

AU PROGRAMME :

  • Quelles sont les caractéristiques des Rhamnacées ?
  • Principaux genres de cette famille
  • Principales espèces

CARACTÉRISTIQUES DES RHAMNACÉES :

Comment reconnaître une plante de la famille des Rhamnacées ? C’est ce que nous allons voir dans cette partie. Ainsi, nous allons évoquer quelques caractéristiques morphologiques.

Notamment, la forme des feuilles, des fleurs ou encore l’aire de répartition de cette famille.

apprendre les plantes réaliser ses propres remèdes infusions et recettes sauvages cours de botanique

CARACTÉRISTIQUES GLOBALES :

  • Les Rhamnacées sont soit des arbustes, soit des arbres, mais quelquefois des lianes.
  • Très rarement, il peut y avoir des plantes herbacées.
  • Ces plantes sont souvent tinctoriales. Notamment pour des colorants verts ou jaune brillant.
  • Souvent des plantes tropicales ou sub-tropicales. Même si on en trouve aussi dans les régions tempérées.
  • Espèces toxiques, ou comestibles, ou médicinales.

Répartition des Rhamnacées dans le monde

carte de la représentation des Rhamnacées
Carte montrant la répartition mondiale des Rhamnacées (Source Photo)

FEUILLAGE :

  • Espèces caduques ou au feuillage persistant.
  • Ce sont des plantes à feuilles simples. Donc pas de folioles comme chez les Anacardiacées ou les Apiacées.
  • Feuilles souvent alternes sur les tiges. Mais parfois opposées.
  • Feuilles souvent transformées en épines. Mais pas toujours.
  • Feuilles généralement avec stipules.

FLEURS :

  • Les fleurs ont une symétrie très marquée. Elles ont plus ou moins une forme d’étoile.
  • Floraison cependant très discrète. Les fleurs sont en effet très petites.
  • 4 ou 5 sépales séparés.
  • 4 ou 5 pétales séparés. Mais parfois aucun pétale.
  • Fleurs jaunes, verdâtres, blanchâtres ou parfois bleues.
  • Enfin, 4 à 5 étamines opposées aux pétales.
  • Sexualité principalement hermaphrodite. Mais parfois dioïque ou monoïque.

FRUITS :

  • Fruits très différents selon les genres.
  • Baies pour la grande majorité. Mais parfois ce sont des drupes charnues, des noix, des akènes ou des samares.
  • Mode de dissémination plutôt lié aux animaux (parfois au vent)
  • Ovaire majoritairement supérieur vec 2 ou 3 ovules.

Bien sûr, il y a d’autres éléments d’identification pour les Rhamnacées. Je n’ai fait citer que quelques grandes lignes. Le but de cet article n’est que d’émettre des généralités afin de vous aider à les reconnaître sur le terrain.

D’autant plus qu’en Europe, les Rhamnacées n’offrent pas une diversité saisissante contrairement aux Astéracées ou Fabacées.

PRINCIPAUX GENRES :

Puisqu’on compte plus d’une cinquantaine de genres ici, je ne vais pas tous les passer en revue. Mais certains genres sont très importants. Que ce soit d’un point de vue écologique, ornemental ou encore économique et alimentaires.

Nous allons donc voir les principaux genres de la famille des Rhamnacées.

  • FRANGULA : Le genre Frangula regroupe environ une trentaine d’espèces dont la plus connue en Europe : la Bourdaine (Frangula alnus). C’est un genre d’arbustes à feuilles caduques à feuilles simples alternes avec stipules. Ces espèces ne sont pas épineuses.
  • CEANOTHUS : Les Céanothes sont des arbustes très appréciés pour l’ornement grâce à leurs couleurs et leurs parfums. Ils sont aussi faciles à cultiver et regroupent près de 50 espèces, toutes originaires d’Amérique. On les appelle d’ailleurs parfois Lilas de Californie. Mais ils n’ont rien à voir avec le Lilas Commun, qui appartient aux Oléacées.
  • RHAMNUS : Le genre Rhamnus est un des plus importants de la famille. Et il compte plus d’une centaine d’espèces. C’est aussi lui qui donne le nom de la famille. Leurs fruits sont des drupes, et ils comportent généralement des épines. Ce sont tous des arbustes ou de petits arbres.
  • PALIURUS : C’est le genre le plus facile à reconnaître grâce à ses fruits en forme de cymbale. Les Paliures sont aussi assez peu nombreux puisqu’on compte généralement moins d’une dizaine d’espèces. Ce sont des arbustes très épineux. Le plus connu des Paliures est le Paliure Austral qu’on utilise comme plante médicinale.
  • ZIZIPHUS : Le genre Ziziphus est un genre comprenant une quarantaine d’espèces. Ces espèces de Rhamnacées se caractérisent par leur présence plutôt subtropicale ou tropicale. Mais on trouve aussi le Jujubier commun (Ziziphus jujuba) qu’on trouve autour des zones non gélives du bassin méditerranéen.
  • SPYRIDIUM : En Europe, le genre Spyridium est un des moins connus. Pourtant, les espèces de ce genre sont très représentées en Australie. Ce sont généralement plutôt de petits buissons que de véritables arbustes.
  • ALPHITONIA : Les Rhamnacées du genre Alphitonia ne se rencontre qu’en Asie du Sud Est. Mais ce sont parmi les plus grands spécimens de la famille puisque la plupart d’entre eux sont des arbres ou de grands arbustes.

PRINCIPALES ESPÈCES :

En plus des principaux genres, je vous montre certaines des espèces les plus importantes. Bien sûr, en Europe, nous serons principalement intéressés par le Nerprun Purgatif, le Nerprun Alaterne ou encore la Bourdaine.

D’autres plus étranges comme le Paliure Austral ou encore Phylica arborea

Les espèces présentes ici ne sont pas forcément présentes en Europe. Comme.

Nerprun Purgatif Arbuste épineux de la famille des Rhamnacées
Nerprun Purgatif
Nerprun Alaterne, plante de garrigue de la famille des Rhamnacées
Nerprun Alaterne
Paliure Austral arbuste épineux de la famille des Rhamnacées
Paliure Austral
Jujubier Commun Ziziphus jujuba
Jujubier Commune (Source Photo)
kauila Alphitonia ponderosa
Alphitonia ponderosa (Source Photo)
Spyridium vexilliferum
Spyridium vexilliferum (Source Photo)
Phylica arborea
Phylica arborea (Source Photo)
Bourdaine Frangula alnus
Bourdaine (Source Photo)
Céanothe Ceanothus thyrsiflorus
Ceanothus thyrsiflorus (Source Photo)
Article Précédent

GÉNÉRALITÉS SUR LES ANACARDIACÉES

Article Suivant

PALIURE AUSTRAL – Paliurus spina-christi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

VOTRE PREMIER NOËL VEGETAL 

Avec le code promo NOELVEGETAL, vous obtiendrez 80% de réduction sur l'abonnement Monde Végétal TV. Aucun engagement. Vous pouvez apprendre à identifier, cultiver et utiliser les plantes pour le prix