• Type:

Lamier Amplexicaule – Lamium amplexicaule

Découvrez le Lamier Amplexicaule (Lamium amplexicaule), une des espèces de Lamiers les plus communes. Dans cet article, nous allons voir comment le reconnaître. Quel est son habitat naturel ainsi que ses besoins écologiques. Mais aussi comment l’utiliser sans oublier les confusions éventuelles.

AU PROGRAMME :

photos du LAMIER AMPLEXICAULE (Lamium amplexicaule)

Vous pouvez ainsi observer en détail le Lamier Amplexicaule en toutes saisons.

DESCRIPTION du LAMIER AMPLEXICAULE

En plus des photos, voici une description un peu plus détaillée pour vous aider à identifier le Lamier Amplexicaule. Pensez donc à allier les photos et la description pour mieux reconnaître ce Lamier.

N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à la partie « Confusions » pour ne pas vous tromper dans l’identification de cette plante.

Description détaillé

  • PORT : Au niveau du port général de la plante, le Lamier Amplexicaule ressemblera à n’importe quelles Lamiacées (sa famille botanique). C’est donc une plante herbacée aux tiges dressées. Il a aussi une petite taille puisqu’il ne dépasse pas 40 cm. Il a un port un peu tapissant et touffu. Ses tiges sont carrées foncées, courtes et légèrement velues. Enfin, c’est une plante annuelle. C’est-à-dire qu’il meurt après sa reproduction et survie sous forme de graine avant de germer.
  • FEUILLES : ses feuilles sont très caractéristiques puisqu’elles sont amplexicaules. Elles embrassent donc la tige de part et d’autres sans posséder de pétiole. Le bord des feuilles est un peu ondulé. Elles ont plus ou moins une forme de rein et sont légèrement velues. Par contre, les feuilles du bas possèdent un pétiole. Enfin, c’est une espèce assez peu feuillée puisqu’une grande partie de ses tiges sont à nue.
  • FLEURS : les fleurs sont un autre élément caractéristique de cette plante. Elles ont généralement une couleur entre le rose et le rose vif, avec des tâches plus ou moins violacées. Elles poussent en épis terminaux en haut des tiges. Et on voit très bien le tube floral. La lèvre supérieure est bien velue et plus foncée. Enfin, il fleurit tôt dans l’année, au début du printemps.
  • FRUITS : enfin, ses fruits sont des schizocarpes à quatre chambres de très petite taille.

HABITAT DU LAMIER AMPLEXICAULE

Nous donc voyons ici quel est l’habitat du Lamier Amplexicaule. Nous allons ainsi regarder son aire de répartition mondiale. Puis, plus en détails, sa présence en France. Ensuite, nous verrons quels sont ses besoins écologiques et ses milieux préférés. Et enfin, on parlera des plantes qui ont l’habitude de pousser avec lui.

Plus d'informations sur son habitat naturel

LAMIUM AMPLEXICAULE aire de répartition

Présence du Lamier Amplexicaule dans le monde (Source)

  • AIRE DE RÉPARTITION : Comme vous le voyez sur cette carte, l’aire de répartition du Lamier Amplexicaule est considérable. On le trouve littéralement sur toute la planète. Originaire du bassin méditerranéen, il a rapidement colonisé l’Europe jusqu’en Asie. On le trouve aussi au Japon  ou en Corée. Mais aussi en Amérique du Nord où il est maintenant assez commun. Enfin, l’Afrique du Nord, l’Australie ou l’Amérique du Sud sont aussi des régions où il pousse.
  • PRÉSENCE EN FRANCE : le Lamier Amplexicaule pousse dans toutes les régions de France. On le trouvera aussi bien dans le Nord du pays, que plus au sud. Et même en Corse. Mais du fait de ses caractéristiques écologiques, on le trouvera principalement à proximité des grandes zones agricoles. Comme par exemple, autour du bassin parisien ou dans la région Centre.
  • MILIEUX PRÉFÉRÉS : le Lamier Amplexicaule est une plante principalement héliophile, psemophile, argilicole et  nitrocline. Il apprécie donc les espaces bien dégagés comme les prairies. Mais avec ses caractéristiques, on le trouve aussi dans les espaces agricoles riches en nitrates, aux sols aérés sableux ou argileux. Il est donc commun dans les parcs, les jardins, potagers ou champs.
  • PHYTOSOCIOLOGIE : la Phytosociologie c’est l’étude des populations végétales. Nous voyons ici les plantes qui ont tendance à pousser aux côtés du Lamier Amplexicaule. Et parmi ces plantes, nous pouvons noter la présence de nombreuses adventices ou « mauvaises herbes » comme différentes espèces de Laiterons, d’Amaranhes ou encore de Chénopodes. Mais aussi la Moutarde des Champs, le Mouron des Oiseaux ou encore la Morelle Noire.

comment utiliser le lamier amplexicaule ?

Comment utiliser le Lamier Amplexicaule ? Est-ce que c’est aussi une plante comestible ? Une plante médicinale ou encore une plante utile pour le jardin ? Répondons donc à toutes ces questions maintenant.

UTILISATIONS DU LAMIER AMPLEXICAULE

  • PLANTE COMESTIBLE : en soi, le Lamier Amplexicaule, comme toutes les espèces de Lamiers, fait partie des plantes sauvages comestibles. On peut d’ailleurs consommer toutes les parties des plantes, crues comme cuites. Mais gustativement parlant, on lui préférera d’autres Lamiers plus agréables à manger. Il a une saveur légèrement sucrée et poivrée, assez proche du Céleri.
  • PLANTE MÉDICINALE : Est-ce que le Lamier Amplexicaule est une plante médicinale ? Comme vous le savez peut-être, certaines espèces de Lamiers, comme le Lamier Blanc ont des vertus très appréciées. Mais ce n’est malheureusement pas le cas du Lamier Amplexicaule.
  • PLANTE MELLIFÈRE : les fleurs du Lamier Amplexicaule ont la chance d’être riche en nectar et assez facilement accessibles aux abeilles et bourdons. Et en effet,le Lamier Amplexicaule fait partie des plantes mellifères les plus intéressantes pour créer des prairies fleuries locales.
  • PLANTE ÉCOLOGIQUE : d’un point de vue environnemental, le Lamier Amplexicaule a un rôle intéressant à jouer. En effet, puisqu’il produit beaucoup de graines, il pourra nourrir certaines espèces d’oiseaux granivores. Son feuillage offre aussi de la nourriture à plusieurs espèces d’insectes et d’herbivores.
  • MAUVAISE HERBE : certaines personnes considèrent cette espèce de Lamier comme une mauvaise herbe. Et en effet, peut se reproduire très facilement et former de grandes populations. Mais, il ne met normalement pas en danger les potagers ou productions agricoles. Donc il n’y a pas de soucis à vous faire.

CONFUSIONS AVEC D'AUTRES PLANTES

Comme pour toutes les plantes sauvages, il existe des confusions. Certaines plantes se ressemblent beaucoup et il faut donc être attentif à leur identification.
 
Voici donc une liste (non exhaustive) de quelques plantes qui peuvent ressembler au Lamier Amplexicaule. Et ce sont principalement des plantes de la même famille botanique.

Lamier Amplexicaule & Confusions

  • LIERRE TERRESTRE (Glechoma hederacea) : Le Lierre Terrestre peut de loin ressembler au Lamier Amplexicaule. Mais généralement, il a les fleurs plutôt violettes. Par contre, dans certains cas, on peut tomber sur des individus à fleurs roses. Mais on différencie facilement les deux espèces. En effet, le Lierre Terrestre dégage une forte odeur mentholée, avec des notes d’humus et de champignon. Enfin, le Lierre Terrestre possède de nombreux bienfaits.
  • LAMIER POURPRE (Lamier pupureum) : Le Lamier Amplexicaule fait partie des principales confusions avec le Lamier Pourpre. La différence se fait dans les feuilles, mais aussi dans les fleurs. Le Lamier Pourpre possède des feuilles plutôt en forme de feuilles d’ortie et ses fleurs ont le tube bien caché par ses dernières.
  • BALLOTE NOIRE (Ballota nigra) : La Ballote Noire n’est pas un Lamier, mais elle ressemble au Lamier Amplexicaule. On fait la différence par sa taille puisqu’elle peut mesurer plus de 80 cm. Ses feuilles ressemblent beaucoup plus à celles du Lamier Pourpre qu’à celles du Lamier Amplexicaule. Enfin, lorsqu’on la froisse, elle dégage une odeur assez désagréable pour la plupart des personnes.
  • LAMIER À LARGE FEUILLE (Lamium confertum) : le Lamier à large feuille reste une des confusions les plus rares puisqu’on ne le trouve qu’en Europe du Nord. Il ne pousse normalement ni en France ni en Suisse. Mais on le trouve parfois en Belgique. Ses feuilles ne sont pas amplexicaule, donc faciles à différencier.
  • LAMIER HYBRIDE (Lamium hybridum) : Le Lamier Hybride résulte de l’hybridation entre le Lamier Amplexicaule et le Lamier Pourpre. Il aura donc plus ou moins les mêmes caractéristiques que ses parents. Mais la distinction se fait principalement avec ses feuilles. En effet, elles ont des bords aux lobes plus profonds.
Article Précédent

Glace au Thym (crème glacée) – Recette facile

Article Suivant

Les Différentes Espèces de Violettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).