• Type:

Propriétés Médicinales du Lierre Terrestre ?

Aujourd’hui nous allons parler des propriétés médicinales du lierre terrestre et comment l’utiliser d’un point de vue Santé.

Mais avant nous ferons une rapide petite description du Lierre Terrestre pour être sûr que nous parlions de la même plante. On évoquera aussi rapidement son histoire.

Ensuite, la liste de ses composés chimiques, ses principes actifs en quelque sorte. Puis quelles sont ses propriétés médicinales, comment peut-il agir sur la Santé et répondre à certains maux.

Enfin, nous parlerons de ses modes d’utilisations ainsi que de ses éventuelles précautions d’emploi.

AU SOMMAIRE :

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

#1 Présentation du Lierre Terrestre

Description de la plante et son Histoire

propriétés médicinales du lierre terrestre comment l'utiliser Glechoma hederacea Lamiacées

Le Lierre Terrestre (Glechoma hederacea) est une petite plante vivace généralement couvre-sol à longues racines et à petites fleurs violettes qu’on croise un peu partout en France dans les milieux frais.

Malgré son nom, le Lierre Terrestre n’a aucun lien de parenté avec le Lierre Grimpant. En réalité, puisque le Lierre Terrestre appartient à la famille des Lamiacées, il est donc beaucoup plus proche de la Menthe que du Lierre.

Lorsqu’il est en fleur, on le reconnaît très facilement. Et que ce soient ses fleurs ou ses feuilles, il dégage une odeur caractéristique.

Mais en dehors cette période les risques de confusions avec d’autres plantes comme la Ficaire ou la Véronique de Perse ne sont pas à exclure.

UTILISATION DU LIERRE TERRESTRE DANS L’HISTOIRE :

Le Lierre Terrestre fait partie des plus anciennes plantes médicinales utilisées par l’Homme. On retrouve en effet des textes datant de la Grèce Antique relatant son utilisation. Il aurait aussi été une des plantes favorites des Druides chez les Celtes.

Arrivé au Moyen-Âge, le Lierre Terrestre passe plutôt inaperçu. En effet, assez peu de choses sont dites sur lui. Hildegarde de Bingen le présente comme chaud et sec, anticéphalique ou encore pectoral et vulnéraire. Les légendes de l’époque dise qu’il aurait la vertu de soigner la « folie » lors de l’application de son suc sur le crâne du patient.

À la Renaissance, le Lierre Terrestre se voit deux nouvelles propriétés ajoutées à ses vertus. Il devient une plante pectorale et à action cutanée. 

De nos jours, le Lierre Terrestre n’est plus vraiment utilisé, passant au second plan des plantes médicinales de l’Herboristerie. Mais il n’en reste pas moins une plante médicinale intéressante.

Mais avant de passer aux propriétés médicinales du Lierre Terrestre, petit zoom sur sa composition chimique et ses principes actifs.

#2 - PRINCIPES ACTIFS DU LIERRE TERRESTRE

Les principes actifs du Lierre Terrestre induisent ensuite les propriétés médicinales de ce dernier.

Maintenant que nous avons rapidement présenté la plante et parler de son Histoire, intéressons-nous à ses principes actifs.

On va donc faire un peu de chimie, mais rien de compliqué. Voici la liste des principes actifs du Lierre Terrestre. Ainsi, la plante contient :

  • Marrubine : une molécule qui aura des actions dans la sphère pulmonaire. Elle aide aussi pour le sevrage des Opiacées. C’est aussi un antagoniste de la sérotonine, elle est donc proche de la dopamine quant à la gestion des humeurs.
  • Flavonoïdes : le Lierre Terrestre contient plusieurs flavonoïdes dont l’Apigénine, l’Hyperoside et la Lutéoline qui sont des anti-inflammatoires.
  • Alcaloïdes : comme de nombreuses plantes, le Lierre Terrestre contient des Alcaloïdes dont l’hédéracine A et l’hédéracine B.
  • Vitamine C : les feuilles du Lierre Terrestre sont une bonne source de Vitamine C (100g de feuilles en contiennent 50mg). La Vitamine C, qu’on appelle aussi acide abscorbique joue un rôle important dans l’organisme : protection des vaisseaux sanguins, assimilation du fer ou encore dans la cicatrisation.
  • Huile Essentielle : puisque le Lierre Terrestre appartient à la famille des Lamiacées, il est fortement aromatique et donc contient une bonne quantité d’Huile Essentielle.
  • Acide phénolique : Il contient différents Acides Phénoliques comme l’acide caféique, l’acide chlorogénique, l’acide férulique ou encore l’acide rosmarinique. Ce sont généralement des antioxydants puissants et ils peuvent aussi être intéressant d’un point de vue antiseptique, car nombre de ces acides ont des propriétés antivirales, antibactériennes ou antifongiques (champignon). 
  • Sétols : le Lierre Terrestre contient aussi des stérols végétaux comme le Béta-sitostérol aix effets hypocholestérolémiants. Il pourrait aussi prévenir l’apparition du cancer du sein.

#3 - Propriétés médicinales du lierre terrestre

Voyons quelles sont les propriétés médicinales du lierre terrestre et comment il peut agir sur notre santé.

Nous venons donc de voir les principes actifs du Lierre Terrestre. Ses principes actifs ont des actions sur notre organisme avec des efficacités plus ou moins grandes. Ainsi, le Lierre Terrestre aura les propriétés suivantes :

  • Mucolytiques efficaces : un agent mucolytique permet de fluidifier le mucus, notamment dans les voies respiratoires. Ainsi le Lierre Terrestre sera efficace contre les affections abondantes dans les voies respiratoires. Il aura un bon effet pour luter contre les toux grasses ou encore sur les sinusites. On peut aussi recommander la plante en cas de broncho-pneumopathie chronique obstructive.
  • Anti-Inflammatoires : nous avons vu qu’il contient différents composés chimiques aux propriétés anti-inflammatoires. Ainsi, le Lierre Terrestre permettra de diminuer les inflammations, et plus précisément les inflammations du système respiratoire grâce à ses propriétés mucolytiques. 
  • Vulnéraires efficaces : avec sa richesse en vitamine C, une substance rentrant dans le processus de cicatrisation, plus les tanins qu’il contient, le Lierre Terrestre permet de soigner facilement les plaies, les blessures ou encore de guérir les abcès, les brûlures, les coups, les furoncles.
  • Antiseptiques : une autre des propriétés médicinales du Lierre Terrestre intéressante : son activité antiseptique. Avec ses principes actifs, il permet de lutter contre certaines infections bactériennes, virales ou fongiques. Dans l’Histoire, on a employé le Lierre Terrestre afin de luter contre les infections pulmonaires comme la tuberculose. 
  • Digestif : Le Lierre Terrestre a aussi de légères propriétés médicinales liées au système digestif bien que beaucoup moins intéressantes que ses propriétés mucolytiques, vulnéraires et anti-inflamamtoires. Mais il peut aider en cas de gastrite ou en présence d’acidité trop abondante dans l’estomac.
  • Diurétiques : le Lierre Terrestre, a aussi, dans une moindre mesure, des effets diurétiques. C’est-à-dire qu’il favorise la production d’urine et donc l’évacuation d’une partie des toxiques de l’organisme.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

#4 - Comment se soigner avec le Lierre Terrestre ?

Afin de tirer le meilleur des propriétés médicinales du Lierre Terrestre, voyons comment l'utiliser pour se soigner.

Vous avez de la chance, le Lierre Terrestre peut vous offrir ses propriétés médicinales de plusieurs manières :

  • INFUSION : le mode d’utilisation le plus simple quant au Lierre Terrestre reste l’infusion. Pour réaliser une tisane de Lierre Terrestre, il vous suffira d’une bonne cuillère à soupe de plante (sommités fleuries ou feuilles) pour une tasse d’eau. Laissez-infusez 10 minutes et prenez 3 à 4 tasses de cette infusion par jour, entre les repas.
  • SUC FRAIS : le suc frais est la sève de la plante et a des propriétés vulnéraires. Il peut donc soigner les plaies, les blessures et aider à la cicatrisation des tissus.  On peut l’appliquer sur la peau ou le boire. 
  • SIROP : le sirop de Lierre Terrestre est très pratique contre les rhumes et bronchites. Attention toutefois à ne pas en abuser à cause de la richesse en sucre de ce dernier. On compte 200 g de lierre terrestre frais ou 20 g de plante séchée plus 500 ml d’eau, et entre 500 et 800g de sucre non raffiné. 
  • HUILE DE MASSAGE : elle permet de soulager les articulations douloureuses. Pour la réaliser il vous faudra 50 g de lierre terrestre sec à laisser macérer dans 500 mL d’huile d’olive. Il faudra aussi attendre 3 semaines avant son utilisation. Stockage dans un lieu à l’abri de l’humidité, du soleil et de la chaleur. Massez ensuite les rhumatismes, ecchymoses et les articulations douloureuses avec.
  • CATAPLASME : un cataplasme est une préparation pâteuse de plante qu’on applique sur la peau. Remède efficace contre les peaux à acné ou eczéma. Pour réaliser un cataplasme de Lierre Terrestre, mélangez 2 cuillères à sucre feuilles fraîches hachées avec 1 cuillère à sucre de farine d’avoine et une cuillère à sucre de miel. Appliquez ensuite le mélange sur la peau en massant doucement.
  • LOTION POUR LA PEAU : la lotion de Lierre Terrestre peut servir comme le cataplasme à assainir la peau des problèmes comme l’acné ou encore l’eczéma. Pour la réaliser, prenez une bonne poignée de Lierre Terrestre, 250 mL d’eau douce portée à ébullition. Coupez le feu et laisser infuser près de 20 minutes. Filtrez et utilisez ensuite cette lotion contre les problèmes de peau. Enfin, elle ne se conserve que 5 jours au réfrigérateur.

#5 - Précautions d'utilisations

Avant de bénéficier des propriétés médicinales du Lierre Terrestre, quelques précautions s'imposent.

Toutes les plantes médicinales peuvent présenter un risque pour la santé. Ainsi, demandez toujours l’avis de votre médecin quant à l’utilisation d’une d’entre elle, même le Lierre Terrestre qui est plutôt bien tolérée.

Parmi les différentes précautions d’utilisations, vous devrez être diligents pour :

  • LES UTILISATIONS PROLONGÉES : l’utilisation prolongée du Lierre Terrestre peut engendrer quelques problèmes de santé bénins. Ainsi, utilisé sur de trop longues périodes, il peut provoquer de petits problèmes digestifs comme l’apparition de diarrhées. 
  •  IRRITATIONS BRONCHIQUES SÈCHES : en cas d’irritations pulmonaires accompagnées de toux sèches, n’utilisez pas le Lierre Terrestre. Puisqu’il favorise l’évacuation du mucus dans les voies respiratoires, il pourrait bien aggraver le problème.
  • RÉCOLTE SAUVAGE : le Lierre Terrestre est une plante assez abondante dans la Nature, mais il a tendance à pousser dans des lieux frais et humides. Ces lieux sont des environnements propices aux maladies et parasites comme la douve du foie. Assurez donc vous de ne pas le récolter dans ces endroits. Évitez aussi les bords de chemins, les passages d’animaux ou encore les lieux d’élevage et industriels.
  • CONFUSIONS : de même, si vous récoltez le Lierre Terrestre dans la Nature, faites attention aux risques de confusion. Parmi les confusions entre le Lierre Terrestre et les autres plantes sauvages, nous pouvons citer la Ficaire ou encore la Véronique de Perse qui sont deux plantes toxiques.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Article Précédent

Muscari à toupet (Leopoldia comosa)

Article Suivant

Où trouver du Lierre Terrestre ?

2 commentaires

  1. Dylan dit :

    Bonjour,

    Je ne comprend pas pour la Veronique de perse, suite à d’autres recherches on m’informe que « Toxicité: Plante non toxique (feuilles et fleurs comestibles). La Véronique de Perse est une plante herbacée annuelle, généralement rampante, haute de 10 à 40 centimètres. Elle se présente sous la forme de tiges couchées, non radicantes, de couleur rougeâtre le plus souvent, velues et plutôt grêles »

    Et pour le Ficaire sa toxicité reste assez légère, elle est non comestible mais cependant utilisable il faut juste faire attention au contact cutané trop répété « Faiblement toxique sur la peau, la ficaire peut toutefois provoquer des irritations ou des inflammations, pouvant conduire à l’apparition d’une ampoule par simple contact. Pour ces raisons, son usage devrait être réservé à une application externe. »

    Pouvez vous rajouter les toxicités en lien quand vous parlez de confusion s’il vous plaît ? Le site m’intéresse énormément par sa facilité mais parfois l’informations ne se pousse pas très loin, surtout que je suppose que vous avez un article sur la Veronique de Perse et lle Ficaire.

    En vous remerciant 😊

    1. Bonjour Dylan, je suis très content que mon site vous intéresse 🙂 Je n’ai pas encore approfondi les Véronique (Veronica ou Hebe) ni les Ficaires.

      Concernant la Véronique de Perse, les informations disponibles sont contradictoires. Certains auteurs disent qu’elle est comestible, d’autres disent qu’elle est toxique. Alors comme c’est un article sur les propriétés du Lierre Terrestre, j’ai simplifié la chose en partant du principe que la Véronique de Perse est toxique (simplement par précaution).

      La Ficaire (Ficaria verna) appartient à la famille des Renonculacées. Et comme toutes les plantes de cette famille, elle fait partie des plantes toxiques. Même si en soit, lorsqu’elle est très jeune, elle peut se consommer sans risques avant sa floraison. Ensuite, elle devient irritante pour les muqueuses.

      J’espère avoir pu répondre comme il faut
      à votre commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

VOTRE PREMIER NOËL VEGETAL 

Avec le code promo NOELVEGETAL, vous obtiendrez 80% de réduction sur l'abonnement Monde Végétal TV. Aucun engagement. Vous pouvez apprendre à identifier, cultiver et utiliser les plantes pour le prix