• Type:

DIFFÉRENTES ESPÈCES DE PEUPLIERS

LES DIFFERENTES ESPÈCES DE PEUPLIERS

Bienvenu dans cet article au sujet des différentes espèces de Peupliers. Les peupliers font partie des arbres les plus grands de la Flore Française. En effet, certaines espèces peuvent atteindre les 30 mètres de hauteur. Appartenant au genre Populus, les Peupliers s’inscrivent dans la famille des Salicacées. Ils sont donc cousins des Saules avec lesquels ils partagent de nombreuses caractéristiques.

Dans le monde, il existe près de 35 espèces de Peupliers. Par conséquent, nous ne pourrons pas toutes les passer en revue. Puisque Monde végétal ne s’intéresse qu’aux espèces de plantes sauvages de France, nous ne nous contenterons que de ceux vivants dans nos régions.

Certains sont originaires d’autres continents, mais ont commencé à se naturaliser. D’autres sont des espèces indigènes qui font partie intégrante de nos écosystèmes. Tous ont un intérêt à être découvert.

PEUPLIER BLANC (POPULUS ALBA), une des plus belles espèces de peupliers.

Peuplier blanc, une des différentes espèces de peupliers de France

Une des différentes espèces de Peupliers connue pour son écorce blanche.

Le Peuplier blanc fait partie des espèces de peupliers les plus communes. En effet, grâce à sa belle écorce blanche aux taches noires contrastantes, il est assez souvent utilisé comme arbre ornemental.

Populus alba fait aussi partie de la Flore Française. Il pousse naturellement en Europe Centrale et Occidentale mais son aire de répartition s’étend jusqu’en Asie Occidentale.

Pouvant vivre 200 à 400 ans, le Peuplier Blanc est un arbre à feuillage caduc. Dioïque, les plants mâles et femelles sont donc différenciés. Mais il a également la capacité de se reproduit par voie végétative grâce à ses drageons.

Pour reconnaître cette essence, ne comptez pas forcément sur les feuilles. En effet, elles sont assez polymorphes, ce qui rend l’identification de cet arbre pas toujours facile sur ce seul critère. Elles sont généralement palmées ou subovales. Il arrive parfois qu’elles soient presque rhomboïdales, à marge sinueuse ou lobée dentée. Aussi, les feuilles du Peuplier blanc sont blanches tomenteuses sous le dessous et vert foncé sur le dessus.

En revanche, l’écorce représente le meilleur critère pour l’identifier parmi d’autres espèces de peupliers. Son écorce blanche, lisse, devient épaisse, grise (noirâtre à la base) et rugueuse avec les années. Avec le temps, elle finit par se crevasser et former des lenticelles en forme de losanges.

En plus de planter le Peuplier Blanc comme arbre d’ornement ou comme brise-vent, il peut aussi servir comme plante médicinale. En effet, son écorce contient de la salicine et a été autrefois utilisée comme fébrifuge. Mais son bois, bien que facile à travailler est un mauvais combustible.

PEUPLIER NOIR (POPULUS NIGRA), une des espèces de peupliers les plus communes

Peuplier noir, une des différentes espèces de peupliers de France

Une des espèces de peupliers sauvages de nos rivières.

Le Peuplier Noir fait aussi partie de la Flore Française et on le trouve facilement à l’état naturel dans les ripisylves et berges de cours d’eau. Il apprécie les sols humides et riches. Espèce héliophile, il aura un grand besoin de soleil pour prospérer. 

Le Peuplier Noir est une des espèces de Peupliers qu’on trouve le plus. Il pousse en compagnie des Saules et des Aulnes. Aussi, il est largement utilisé dans les plantations ornementales ou en peupleraies forestières pour son bois.

Grand arbre caduc pouvant atteindre 30 mètres de hauteur, il perdra ses feuilles en hiver pour laisser apparaître une branchaison irrégulière. Ses feuilles permettent de le reconnaître mais elles ressemblent à celle d’autres espèces de Peupliers. Elles ont une forme triangulaire voire losangique ou en coin à la base et sont denticulées, vertes et glabres sur leurs deux faces.

Son écorce arbore une couleur écorce brune-grisâtre voire proche du noir sur certains spécimens. En hiver, ses bourgeons plutôt courts et pointus, sont de couleur brun clair à brun rouge.

Comme pour les autres espèces de Peupliers, ce dernier aime les sols humides et riches. Mais on peut le trouver un peu plus en altitude que certaines autres espèces. Le Peuplier noir peut s’utiliser de plusieurs manières.

En effet, il fait partie des plantes médicinales car il lutte contre de nombreux maux. On le considère aussi comme une plante sauvage comestible. Nous pouvons manger ses bourgeons, jeunes pousses et même son écorce. Enfin, le Peuplier noir s’utilise en tant qu’arbre d’alignement et d’ornementation. Mais c’est sans doute l’usage de son bois qui lui vaut le plus grand succès.

PEUPLIER D'ITALIE (POPULUS NIGRA VAR ITALICA) : la plus colonnaire des espèces de peupliers.

Peuplier noir d'Italie une des différentes espèces de peupliers de France

Une des espèces de peupliers emblématique des alignements.

Le Peuplier d’Italie est en réalité une variété de Peuplier noir. Mais Populus nigra var italica est tellement utilisé comme arbre d’alignement le long des routes et berges qu’il faut en parler plus en détail.

À la base, cette essence ne fait pas partie de la Flore Française puisqu’il est originaire d’Italie. Mais depuis sa large utilisation, le Peuplier d’Italie se reproduit en France où il n’est pas considéré comme une plante envahissante.

Ses feuilles sont très similaires à celles du Peuplier Noir puisqu’il s’agit d’une variété.

Mais c’est son port général qui le distingue au premier coup d’œil de toutes les autres espèces de Peupliers. En effet, ses branches et rameaux poussent dressés vers le haut. Son port érigé aux aspects de flammes lui est caractéristique.

On l’utilise en vaste plantation pour des alignements le long des routes, berges de cours d’eau et bords de lacs et d’étangs. Sa croissance rapide et sa cime étroite sont très appréciés. Malheureusement, son système racinaire et son houppier opposant une grande prise au vent le rendre fragile face aux vents violents. Il aura donc tendance à se faire déraciner lors d’épisodes de vents violents.

Mais c’est sans doute un des peupliers noirs les plus agréables à regarder.

TREMBLE (POPULUS TREMULA) : le peuplier qui bouge le plus

Peuplier tremble, un des plus beaux peupliers

Une des espèces de peupliers les plus esthétiques.

Le Tremble, ou plus long à dire, Peuplier tremble est une autre espèce de Peupliers. Il ressemble beaucoup au Peuplier faux-tremble (Populus tremuloides) originaire des régions froides d’Amérique du Nord.

Le Tremble tient son nom de ses feuilles s’agitant facilement face au souffle du vent. Ce phénomène est dû à cause de leurs pétioles. Avec, son pétiole aplati transversalement, souple et flexible chaque feuille de Tremble offre un spectacle vivant dès que la brise souffle.

C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles cet arbre s’utilise dans les grands jardins et parcs d’agréments.

Contrairement au Peuplier d’Italie, le Tremble a une couronne beaucoup plus large. Mesurant de 20 à 30 mètres de hauteur, il repose sur son système racinaire traçant. Son écorce lisse se crevasse avec l’âge.

Ses feuilles caractéristiques sont petites, alternes, glabres, crénelées, arrondies, cordées et acuminées. Elles ont aussi une couleur variable selon la saison.  Il a la particularité de réaliser sa photosynthèse sur les deux faces de ses feuilles. Le Tremble possède aussi des nectaires extrafloraux à la base des pétioles.

Comme pour les autres espèces de peupliers, son fruit est une capsule. Ses graines sont blanches et duveteuses. Mais comme les autres Peupliers, il a la capacité de drageonner. Il se reproduit donc facilement par voie végétative pour former de véritables peuplements.

Il reste aussi très intéressant dans la sylviculture. Son bois tendre lui permet d’être utilisé en pâte à papier, dans la menuiserie, le placage des meubles ou l’emballage comme la fabrication de cagettes.

PEUPLIER GRISARD (POPULUS ×CANESCENS) : un hybride de deux peupliers

Populus-×canescens un peuplier hybride

Une des espèces de peupliers hybrides.

Le Peuplier grisard (Populus x canescens) résulte d’un croisement entre le Peuplier Blanc (Populus alba) et le Peuplier Tremble (Populus tremula). Ce dernier est plutôt rare, mais il est possible de le trouver dans le trouver çà et là dans les zones humides de France et même d’Europe. 

Ses graines sont fertiles contrairement à certains hybrides. Mesurant de 20 à 30 mètres de hauteur, il pousse vite en station ensoleillée, dans les sols humides.

Le Peuplier grisard, qu’on appelle aussi “Peuplier blanc de Hollande” tire son nom de la face inférieure de ses feuilles lorsqu’elles sont jeunes.

Sa silhouette massive à cime large et arrondie lui vaut une place de choix comme arbre ornemental. L’écorce du tronc blanchâtre, forme des lignes noires et se crevasse progressivement avec l’âge. Ses feuilles caduques et pubescentes ont des formes variées. Elles peuvent donc être ovales ou arrondies, crénelées ou un peu lobées.

Sa floraison se déroule de mars à avril mais chaque plant ne porte qu’un seul sexe. En effet, le Peuplier grisard est une espèce dioïque. Ses fleurs, qu’on appelle chatons 3 à 4 centimètres et sont pendants.

Avec sa croissance rapide, son acclimatation à de nombreux types de sols, le Peuplier grisard sert beaucoup dans les massifs forestiers pour son bois. Les troncs de ces arbres forment un bois blanc léger, tendre, ce qui le rend intéressant pour la confection de caissettes pour les étales des marchés.

PEUPLIER DE CHINE (POPULUS LASIOCARPA) : une des espèces de peupliers les plus rares

Populus-lasiocarpa-Peuplier-de-Chine. Une des espèces de peupliers les moins connues

Une des espèces de peupliers les plus rares de France.

Le Peuplier de Chine (Populus lasiocarpa) ne fait pas partie des plantes sauvages Françaises à l’origine. En effet, à l’origine, le Populus lasiocarpa pousse dans les régions tempérées du Centre et de l’Ouest de la Chine.

On l’appelle aussi Peuplier baumier de Chine ou Peuplier à fruits velus.

Sa présence en France est donc très restreinte. Bien que naturalisé, on ne le trouvera presque qu’aux alentours de la région Parisienne. Son installation est due à son utilisation ornementale dans les parcs et jardins.

Lorsque l’arbuste est jeune, sa couronne ou arrondie est dense et porte des branches érigées peu ramifiées. Avec l’âge son houppier devient plus ouvert et les branches inférieures poussent à l’horizontale pour finir parfois par pousser en retombant. Un peu moins haut que ses cousins, le Peuplier de Chine mesure jusqu’à 20 mètres de hauteur. Mais tout comme les autres espèces de Peuplier, il grandit vite.

Ses grandes feuilles caduques peuvent mesurer jusqu’à 30 centimètres de long. D’un vert profond et satinées sur l’avers, elles sont grise vert et couvertes d’un duvet brun clair sur le dessous. Contrairement aux autres Peupliers, le Peuplier de Chine est particulièrement résistant au vent. La raison à son système racinaire vigoureux. Ses racines principales profondes lui assurent une bonne stabilité.

En France il est principalement cultivé en tant que peupleraie de pépinière. Ces peupleraies sont destinées à but ornemental puisque nous utilisons d’autres espèces de Peupliers pour leur bois.

PEUPLIER DE BERLIN (POPULUS ×BEROLINENSIS) : un hybride de peuplier exceptionnel

Une des espèces de peupliers les plus rares au monde.

Le Peuplier de Berlin (Populus x berolinensis), qu’on appelle aussi Peuplier baumier de Sibérie a été découvert en 1865 dans le jardin botanique de Berlin. Il résulte de l’hybridation du Populus nigra ‘Italica’ et Populus laurifolia. Néanmoins, il est stérile. L’espèce ne se reproduit donc pas en dehors de croisements exceptionnels.

Extrêmement rare, on ne le trouve normalement pas à l’état sauvage en France. D’ailleurs, concernant son aire de répartition naturelle, nous ne savons finalement que peu de choses. Le Peuplier de Berlin étant exclusivement utilisé pour des raisons ornementales.

Rappelant de loin le Peuplier d’Italie par son port, il forme aussi un houppier colonnaire, toutefois un peu moins élancé.

Populus x berolinensis supporte facilement le pavage et les revêtements des rues. Poussant sur sols argileux, sableux et limoneux, on le plante néanmoins rarement en ville. Il résiste aussi bien face au vent contrairement à d’autres espèces de Peupliers.

Sa floraison de mars avril reste discrète. En effet, les chatons de couleur verte ne se voient pas bien. Son feuillage caduc change de couleur en automne. Le Peuplier de Berlin arbore ainsi une couleur jaune avec quelques zones de vert lors de la phase d’apoptose (la chute des feuilles en automne).

PEUPLIER DE SIMON (POPULUS SIMONII) : un peuplier méconnu

Une des espèces de peupliers cultivée depuis 2000 ans.

Le Peuplier de Simon (Populus simonii) fait partie des plus anciennes essences cultivées en arboriculture. En effet, les Chinois lui ont réservé un place de choix dans les pépinières de montagnes. 

Le Peuplier de Simon pousse d’ailleurs naturellement dans les montagnes et plaines alluviales de Chine et de Corée. Il pousse également dans les steppes au climat plutôt tempéré,  les forêts et bois de feuillus ainsi que dans les régions subtropicales.

Ce dernier a été introduit en Europe Occidentale depuis 1862 pour être planté en montagne. Malgré ces espérances, Populus simonii est désormais dédié à un usage strictement ornemental. 

La raison principale vient de son houppier élégant. Sur sa branchaison irrégulière, les jeunes rammeaux souples lui confèrent un aspect rappelant celui des Saules avec un petit côté pleureur. Son écorce lisse et la coloration de son feuillage, ainsi que sa petite taille justifient son utilisation en arboriculture ornementale. C’est d’ailleurs principalement dans le Nord de la France et de l’Europe qu’il est le plus présent. 

À l’état sauvage, il est quasiment absent de nos régions. 

De loin, ses feuilles rappelles celles des Bouleaux mais elles ne comportent pas les dentelures sur le bord du limbe. Enfin, c’est une des espèces de Peupliers les plus petites puisqu’il ne dépasse généralement pas les 15m de hauteur.

PEUPLIER DE VIRGINIE (POPULUS DELTOIDES) : Un peuplier américain

Une des espèces de peupliers venant d’Amérique.

Le Peuplier de Virginie (Populus deltoides) provient d’Amérique du Nord mais nous l’utilisons en Europe comme arbre ornemental. À l’état sauvage, il reste très rare en France, l’espèce ne s’étant pas encore tout à fait naturalisée.

Rustique, il résiste jusqu’à des températures avoisinants les -15°C. Mesurant jusqu’à 25 à 30 mètres de hauteur, il possède aussi des feuilles semblables à celles du Peuplier Noir (Populus nigra).

Nous pouvons donc facilement le confondre sur ce simple critère. Mais la base du limbe permet de faire la différence. En effet, la feuille de Populus nigra a une base un peu plus cordée tandis que celle de Populus deltoides et plate. On dit alors que sa feuille est deltoide, d’où son nom.

Il existe plusieurs cultivars de cet arbre, tous à titre ornemental. En Europe, on ne le cultive pas pour son bois comme d’autres espèces de Peupliers mais pour son port pyramidal à cime large et le feuillage dense. Bien tolérant quant au sol, il pousse aussi bien en sol acide que dans une terre alcaline, ou argileuse.

Bien qu’il fasse partie des arbres au feuillage caduc, le Peuplier de Virginie garde ses feuilles longtemps en automne. Moins résistant face au temps, le Peuplier de Virginie ne vit généralement qu’une cinquantaine d’année. Il développe peu de maladies et n’est pas sensible aux ravageurs.

© TOUS DROITS RÉSERVÉS PAR MONDE VÉGÉTAL.

Article Précédent

Caulerpa taxifolia – Algue Invasive Tueuse

Article Suivant

Centaurée jacée (Centaurea jacea)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).