• Type:

Écorce du Hêtre : Reconnaissance et Utilisation

Parlons de l’écorce du hêtre. C’est le sujet aujourd’hui et nous allons donc voir comment la reconnaître et l’utiliser.

AU SOMMAIRE :

Présentation du Hêtre

Avant de parler l'utilisation du Hêtre, présentons rapidement la plante.

comment utiliser l'écorce du Hêtre commun. Hêtre commun fagus sylvatica

Fagus sylvatica, c’est le nom scientifique du Hêtre commun, un des plus grands arbres d’Europe. Il pousse aussi facilement dans nos forêts et montagnes et on peut le reconnaître facilement.

Ce grand arbre à feuilles caduques appartient à la famille des Fagacées. C’est donc un cousin des Chênes ou encore du Châtaignier

Et comme le Chêne ou le Châtaignier, le Hêtre produit des fruits comestibles. On les appelle d’ailleurs les faînes. Et ces derniers ont joué un rôle très important dans la survie de nos ancêtres en hiver.
 
Mais parlons maintenant de l’écorce du hêtre.
 

Reconnaître l'écorce du Hêtre

On peut d'ailleurs facilement reconnaître le Hêtre à son écorce en hiver.

L’écorce du hêtre fait partie des meilleurs éléments d’identification pour reconnaître l’arbre dans la Nature.

Et en effet, on le reconnaît facilement grâce à son écorce lisse et mince. Cette dernière ne se détache pas comme celle du Platane. 

La surface du tronc du Hêtre est régulière avec une belle couleur grise moyennement claire. 

Très exceptionnellement, certaines variétés de Hêtre commun peuvent avoir de l’écorce un peu plus crevassée : Fagus sylvatica f. quercoides. Mais cette variété de Hêtre est plutôt rare.

Enfin, la couleur de l’écorce du Hêtre change de couleur en fonction de l’âge. Ainsi, lorsqu’il est jeune, son écorce est grise argentée. Mais en vieillissant, son écorce devient un peu plus sombre, voire presque noir à certains endroits.

On peut aussi voir du Lichen pousser sur l’écorce du Hêtre, ce qui donne des « tâches blanchâtres ». Mais puisque son écorce n’a pas de crevasse, les lichens qui y poussent ne poussent pas beaucoup. 

Enfin, dans les climats les plus humides comme en montagne nuageuse, d’autres plantes peuvent pousser sur le hêtre. Ainsi on peut voir de la mousse ou des fougères pousser dans les petites failles de son écorce.

 

Comment utiliser l'écorce du hêtre ?

Nous allons donc voir comment utiliser cette écorce.

Comment utiliser l’écorce du hêtre ? 

Comme vous le savez sûrement, le Hêtre commun fait partie des plantes médicinales. Et plusieurs parties de la plante sont utilisées. On utilise aussi son bois comme matériel de construction et encore plus connu, comme bois de chauffage.

Mais intéressons-nous surtout à ses vertus thérapeutiques. Le Hêtre s’utilise ne phytothérapie ainsi qu’en herboristerie, pourquoi ?

Grâce aux propriétés vermifuges astringentes et fébrifuges de l’écorce du hêtre. 

En herboristerie, on préconise l’écorce du hêtre en décoction. Pour cela, il faut la récolter en février sur des rameaux de deux à trois ans d’âge, puis les sécher. 

On peut aussi utiliser la pelure du hêtre commun après l’avoir carbonisé. On l’utilise ensuite sous forme de poudre pour soigner les rhumatismes ou encore les maladies cutanées et la goutte.

Lorsqu’on l’administre par voies orales, ce charbon végétal devient alors un puissant antiseptique intestinal. Il devient alors très efficace contre les problèmes comme la diarrhée ou les gastro-entérites.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser l’écorce du hêtre pour lutter contre les vers intestinaux grâce à sa richesse en tanins. 

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Quelques confusions

On peut totuefois confondre l'écorce du Hêtre avec d'autres écorces

En France, à l’état sauvage, le Hêtre Commun peut se confondre avec d’autres espèces d’arbres. 

Parmi les espèces avec lesquelles on peut le confondre, nous avons : 

  • MICOCOULIER DE PROVENCE : Le Micocoulier de Provence (Celtis australis) est un arbre qu’on trouve surtout dans le sud de la France. Et lorsqu’il est en feuille, on ne peut pas le confondre avec le Hêtre commun. Mais en hiver, si vous n’êtes pas familier avec leurs bourgeons, vous pouvez éventuellement les confondre, car leur écorce grise se ressemble beaucoup.
  • CHARME COMMUN : Le Charme Commun (Carpinus betulus) est beaucoup plus commun que le Micocoulier de Provence. Aussi, il pousse souvent en compagnie du Hêtre commun. Son écorce grise reste toutefois un peu différente, car elle a un peu plus de relief.

Nous voilà donc à la fin de notre article sur la reconnaissance et l’utilisation de l’écorce du hêtre. J’espère aussi que vous aurez appris beaucoup de choses.

C’était Rafaël, et je vous dis à très bientôt sur Monde Végétal.

Article Précédent

Différences entre Érable Champêtre et Érable Sycomore ?

Article Suivant

Chêne Vert – Quercus ilex

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).