• Type:

Citron Meyer : Citronnier Meyer (Citrus x meyeri)

Vous avez envie de tout savoir du Citron Meyer ? Alors bien venu sur Monde Végétal. 

Dans cet article, nous allons voir comment cultiver, semer, planter et utiliser le Citron Myeyer.

AU PROGRAMME :

C'est quoi le Citron Meyer ?

Le Citron Meyer est un peu différent d'un véritable Citron

citronnier meyer arbuste vue générale

Arbuste (Source)

Citron Meyer Citrus x meyeri fruit

Fruit (Source)

citron meyer fleur floraison

Fleur (Source)

Le Citron Meyer fait partie des différentes sortes d’agrumes qu’on peut trouver. Mais ce n’est pas une espèce à part. Les origines du Citronnier Meyer sont troubles, mais on sait qu’il provient de l’hybridation d’au moins deux autres espèces d’agrumes.

On pense qu’il résulte de l’hybridation entre un Citron (Citrus limon) et de la Mandarine (Citrus reticulata). Peut-être aussi avec un Pomélo (Citrus ×paradisi).

Ce qui est certain, c’est que le Citron Meyer est une variété de Citronnier des 4 saisons, car il peut produire presque toute l’année. Sa production dure environ 8 mois sur 12. Il a aussi la capacité à facilement se cultiver, que ce soit en pleine terre en climat doux, ou en pot pour les climats plus rudes.

L’arbuste mesure entre 2 à 3 mètre de hauteur, ce qui rend sa culture en pot possible. Le feuillage de l’arbuste développe une belle couleur vert foncé et il ne perd pas ses feuilles (hors stress). 

Fertile, le fruit peut produire une dizaine de graines capables de se reproduire.

Enfin, en bonus, vous avez accès à un autre article pour faire la différence entre Citron et Citron de Meyer.

Comment Manger un Citron Meyer (ou l'utiliser)

Découvrez rapidement les petits plus culinaires du Citron Meyer, avec quelques recettes

Vous allez pouvoir utiliser le Citron Meyer de la même manière qu’un Citron classique. Ce sont deux agrumes qu’on utilise pour agrémenter les plats. D’ailleurs, le Citron Meyer se marie parfaitement bien avec les poissons et fruits de mer.

Il a aussi l’avantage d’être moins acide que le Citron classique. On peut même consommer le fruit tel quel. 

TOUT S’UTILISE DANS LE CITRON MEYER :

  • Le Jus sert à aromatiser les plats. Notamment les plats à base de poissons et de fruits de mer.
  •  On utilise aussi le jus pour créer des boissons comme de la limonade ou encore des liqueurs et des cocktails.
  • Enfin, le jus peut aussi remplacer le vinaigre dans les salades ou pour rehausser le goût des fruits et légumes. Sans oublier son utilisation en tant que conservateur comme dans les sirops.
  • On peut d’ailleurs faire du sirop avec du Citron Meyer.
  • Le zeste (écroce du fruit) est comestible crue ou cuite. Mais elle sera meilleure confite dans du sucre ou utilisée avec du chocolat.
  • Enfin, on peut utiliser le fruit, que ce soit la pulpe, le jus ou le zeste dans les pâtisseries. Il sera d’ailleurs très agréable à manger de cette manière.

Culture du Citron Meyer

Le Citronnier Meyer est d'une culture assez facile comparé à d'autres agrumes

Comment cultiver un Citron Meyer ? Premièrement, c’est une plante très simple à cultiver dans toutes les régions dédiées aux agrumes (zone de l’oranger). Ainsi, les climats méditerranéens, océaniques ou subtropicaux lui seront favorables.

Le Citronnier Meyer aime les climats à hivers doux bien qu’il puisse supporter localement et brièvement quelques gelées. Il est rustique jusqu’à -8°C.

Toutefois, il sera préférable de le planter en plein sud. Il fait partie des plantes héliophiles. Il aime donc le soleil. Et comme tous les agrumes, plus il aura de soleil, mieux, il se sentira.

Mais il ne doit pas non plus subir la sécheresse au risque de ne pas récolter ses fruits. 

Enfin, pensez à protéger votre Citronnier Meyer des vents. Surtout lorsqu’il est en fruit. Puisqu’il produit beaucoup, le poids des fruits associé au vent peut lui casser les branches.

Nous en parlons plus en détails, mais le type de terre aura aussi son importance. Sans oublier les arrosages réguliers et les engrais nécessaires pour bien nourrir votre plante.

On peut aussi cultiver le Citron Meyer dans les régions à hivers froids, du moment qu’on puisse soit le protéger du froid, soit le rentrer en serre ou à la maison. Mais nous en parlons plus en détails par la suite.

Donc pour cultiver le Citron Meyer, il faut : du soleil, des hivers doux, des apports d’engrais réguliers et penser à l’arroser régulièrement, surtout en plein été.

PLantation & Substrat

Quel type de terre pour un Citron Meyer ?

Quelle type de terre ou de terreau faut-il pour planter un Citron Meyer ? Que ce soit en pleine terre ou en pot, le Citron Meyer aura besoin d’un certain type de substrat pour pousser correctement. 

  • TERREAU POUR AGRUMES : On l’appelle aussi parfois terreau pour palmier ou terreau pour plantes méditerranéennes. Comme c’est du terreau, il n’aura pas de matière minérale. Il sera donc un peu plus pauvre en minéraux. Mais reste un très bon substrat car ce dernier ne retient pas trop l’eau. Et le Citron Meyer a besoin d’un sol drainant pour pousser correctement.
  • TERRE DE PLANTES MÉDITERRANÉENNES : C’est le meilleur type de terre pour un Citronnier Meyer. Et pour les agrumes en général. La terre de plantes méditerranéennes a l’avantage de posséder à la fois les éléments minéraux et à la fois les éléments organiques. Elle est donc particulièrement bien adaptée à la culture des agrumes.
  • TERRE VÉGÉTALE + SABLE : On peut aussi utiliser de la terre végétale classique (sans trop d’argile) et y incorporer du sable. Idéalement, un bon tiers de sable afin de donner le drainant nécessaire au substrat. Surtout, évitez l’argile qui retient l’eau. Les Agrumes ne supportent pas l’eau stagnante en hiver. La terre végétale est riche, ce qui reste intéressant.
  • TERREAU UNIVERSEL SANS TOURBE : Moins intéressant, mais aussi moins cher, on peut utiliser du terreau universel pour planter un Citron Meyer. Par contre, les apports d’engrais seront plus conséquents que pour de la terre végétale plus riche. Privilégiez les terreaux universels sans tourbe ou sans argile afin de ne pas trop retenir l’eau en hiver.
  • TERREAU HORTICOLE : c’est un très bon terreau polyvalent qu’on peut aussi utiliser pour la culture des agrumes. Il contient un peu de tourbe en général, mais presque jamais d’argile. Il a l’avantage d’être très polyvalent.

Arrosage & Engrais pour un Citron Meyer

Comment bien arroser et nourrir un Citronnier Meyer ?

Comment bien s’occuper d’un Citronnier Meyer ? Quelle fréquence d’arrosage et quels apports d’engrais ?

  • ARROSAGE : 

Pour une culture d’Agrume réussie, l’arrosage sera primordiale. En effet, les agrumes ne supportent pas la sécheresse. Donc l’été, ou en cas de manque d’eau, pensez à arroser. 

En pleine terre, au moins une bonne foi par semaine en été. Plus si vous habitez dans une région à étés très secs. En pot, les arrosages en étés doivent être faits tous les jours. 

Mais en hiver, arrosez moins, seulement 1 fois par semaine s’ils sont cultivés sous abris.

  • APPORTS D’ENGRAIS : 

Comme tous les agrumes, le Citron Meyer a besoin d’apports d’engrais réguliers pour bien pousser. Il sera d’ailleurs particulièrement gourmand en fer. 

Un manque d’engrais se verra vite par plusieurs carences typiques des agrumes. La première étant le jaunissement des feuilles (cholorse ferrique). Utilisez donc de l’engrais pour agrumes en respectant les doses prescrites par le fabricant. L’engrais n’est efficace que de fin février à fin octobre. 

Ensuite, la plante entre en hivernage et sera donc moins active.

Taille & Hivernage du Citron Meyer

Tailler et protéger du froid un Citronnier Meyer

Comment bien entretenir le Citron Meyer sur la durée ? Comment le tailler et l’hiverner ?

  • TAILLE DU CITRON MEYER

Contrairement à beaucoup de variétés d’Agrumes, le Citron Meyer n’a pas besoin de toujours être taillé pour sa formation. Sa croissance est moins désordonnée, et il ne développe pas non plus des dimensions trop envahissantes.

Les tailles de maintien ne sont donc pas nécessaires.

Par contre, les tailles de fructification ou réparation seront une bonne chose pour la culture du Citronnier Meyer. Taillez donc les branches cassées. Afin de limiter l’apparition de maladies. 

En ce qui concerne la taille de fructification, elle se pratique deux à trois fois par an. Principalement par pincement afin d’éviter de faire de trop grosses plaies sur le bois de l’arbuste. Vous la réalisez plutôt à la sortie de l’hiver, un peu avant la floraison.

  • HIVERNAGE DU CITRON MEYER

L’hivernage du Citron Meyer n’est pas nécessaire dans les climats méditerranéens, océaniques ou subtropicaux.  Il peut même rester en pleine terre sans protection du moment qu’il n’y a pas de vague de froid exceptionnelle.

Par contre, l’hivernage devient obligatoire en climat continental ou montagnard, car les températures peuvent descendre en dessous de -10°C. Vous devez donc hiverner vos Citrons Meyer pour les protéger du froid.

Plusieurs options s’offrent à vous. La première, le voile d’hivernage. Des toiles permettant de gagner un peu de chaleur qu’on enfile ou enroule autour de l’arbre. Elles sont efficaces dans les zones ou le gel est présent, mais pas trop dur.

Deuxième option, rentrez votre Citron Meyer si vos hivers ont des périodes de gel durs et longs. Placez-le idéalement dans une serre ou véranda hors gel. Pas besoin de chauffage. Enfin, si vous avez un chauffage, placez votre Citron Meyer le plus loin de ce dernier.

Maladies du Citron Meyer

Quelles sont les maladies et ravageurs du Citronnier Meyer

Quelles sont les maladies du Citron Meyer ? Comme tous les Agrumes, le Citronnier Meyer sera donc sensible à certaines maladies. En voici quelques-unes assez courantes. Mais par chance, le Citron Meyer reste résistant à la terrible maladies des agrumes : Tristeza.

  • Liste + complète des maladies des agrumes ici.
  • Liste + complète des ravageurs des agrumes ici
fumagine maladies du citron meyer

Fumagine (Source)

Cochenilles farineuses

Cochenilles farineuses (Source)

Puceron maladies et ravageurs du citron meyer

Pucerons (Source)

Mineuse des agrumes maladies du Citron Meyer

Mineuse des agrumes (Source)

Alternariose des agrumes maladies du citron meyer

Alternariose (Source)

Phytophthora agrumes citron meyer

Phytophthora (Source)

Où acheter du Citron Meyer

Vous avez envie d'achetr un plant de Citronnier Meyer ou de goûter le fruit, voici quelques adresses

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires quant à la culture du Citron Meyer, vous souhatez savoir où en acheter. Donc voici quelques magasins en ligne ou physique qui pourraient vous être utiles.

Mais n’hésitez pas à parcourir d’autres sites de pépinières ou commerçants.

En plus du Citron Meyer, d'autres agrumes...

Découvez en bonus quelques agrumes qui pourraient vous intéresser

Avec Monde Végétal, vous avez aussi un blog fourni de nombreux articles sur les Agrumes. Donc n’hésitez pas à approfondir vos connaissances avec d’autres thématiques.

 Enfin, abonnez-vous à la newsletter pour recevoir plus de trucs et astuces sur les Agrumes.
Article Précédent

Rutacées – Rutaceae famille botanique des Agrumes

Article Suivant

Lys de Malabar (Gloriosa superba)

2 commentaires

  1. JEAN Jeannine dit :

    Je suis envahie de cochenilles farineuses et elles font mourrir certaines branches.
    Que faire pour m’en débarrasser. J’ai essayé plein de choses.
    Merci
    J.Jean

    1. Bonjour. Je suis navré que votre Citronnier soit envahit de Cochenilles. Dites-moi quels produits aviez-vous essayés ? Ne lâchez rien, car les cochenilles peuvent se reproduire très vite. Surtout en intérieur où elles n’ont plus de prédateurs comparés à dehors.

      Normalement, des produits insecticides à base d’huile végétale et de pyréthrines sont « efficaces » même si moins efficaces que les anciens produits chimiques qu’on pouvait trouver en jardinerie. Si les cochenilles sont adultes (on voit clairement les pattes), la plupart des produits glissent sur leur carapace. Il est donc préférable d’enlever le plus gros à la main.

      Pensez aussi à bien appliquer du produit sous le feuillage ou dans les encolures et vers les nervures. Ce sont des endroits propices pour le développement de ces insectes.

      Vérifiez aussi le développement éventuel de maladies communes liées à une infestation de cochenilles. Je pense par exemple à la fumagine (taches noires). Dans ce cas-là, si votre citronnier devient malade, il faudra aussi appliquer des traitements cryptogamiques, bactériens ou viraux.

      N’hésitez pas à m’envoyer des photos sur les réseaux sociaux de Monde Végétal ou simplement par email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISEZ LES AGRUMES

Inscription gratuite pour savoir comment semer, planter, utiliser, greffer et protéger ses agrumes. Découvrez aussi les nombreuses variétés, les recettes et autres astuces.