• Type:

Carduus pycnocephalus (Chardon à tête dense)

Carduus pycnocephalus (Chardon à tête dense) rapidement

Nous vous souhaitons la bienvenue sur ce court article pour survoler Carduus pycnocephalus. On l’appelle aussi le Chardon à capitules denses ou le Chardon à tête dense. Appartenant à la famille des Astéracées comme pour les autres espèces de chardons, il prospère dans le Sud de la France, ainsi que dans l’Ouest et en Corse. Voici le déroulé du plan :

Aussi, nous savons que certains d’entre vous sont curieux. Pour satisfaire votre soif de découverte sur les végétaux de nos régions, nous avons donc créé cette Liste des Plantes Sauvages Françaises. Ainsi, vous découvrirez de nouvelles espèces végétales.

Enfin, certains termes pouvant s’avérer technique, nous avons également un Lexique Botanique pour vous aider.

Carduus Pycnocephalus (Chardon À Tête Dense) : Description

Comme nous l’avons brièvement évoqué dans l’introduction de cet article au sujet de Carduus pycnocephalus, le Chardon à tête dense est une espèce de Chardon, du genre Carduus, et appartenant à la famille des Astéracées. C’est une espèce de plante herbacée annuelle ou biannuelle selon les régions. Il se reconnaît au loin par son port épineux ainsi que sa floraison rose

Mais pour rentrer plus en profondeur dans les détails, le Chardon à tête dense est une plante herbacée épineuse pouvant mesurer de 20 cm à 2 mètres de hauteur.

Ses tiges et feuilles robustes sont parsemées de piquants qui lui servent de défense face aux herbivores. Lorsqu’il est jeune, ses feuilles sont regroupées en rosette. Cette rosette mesure généralement de 25 à 35 centimètres. 

Ses tiges possèdent des ailes plus étroites et interrompues. Elles sont nues au sommet. Ses feuilles sont blanches et tomenteuses en dessous. Elles possèdent donc une sorte de texture pubescente et cotonneuse sur la face inférieure. Son inflorescence en capitule est de couleur rose. 

Aussi, Carduus pycnocephalus fleurit durant le printemps, de mai à juin. Enfin chaque involucre est ovoïde-oblong, subcylindrique à folioles plus longuement atténuées-épineuses, avec les intérieurs plus courtes que les fleurs purpurines.

CARDUUS PYCNOCEPHALUS (CHARDON À TÊTE DENSE) : Écologie

Comme toutes les plantes, les Chardons ont certains besoins biologiques. Ainsi, Carduus pycnocephalus ne fait pas exception à la règle. Le Chardon à tête creuse a donc également des besoins précis pour se développer normalement. 

Carduus pycnocephalus fait partie des plantes héliophiles. Ainsi, il a besoin d’une grande quantité de lumière pour assurer son développement. 

Aimant aussi les températures chaudes et l’air plutôt sec, on le trouvera principalement dans le Sud de la France. Mais on signale aussi sa présence en Vendée. Il ne tolère pas le sel. Il préfère donc pousser plus à l’intérieur des terres que proche des littoraux marins. En ce qui concerne le type de sol idéal pour le Chardon à tête dense, ce dernier a besoin d’un pH basique. 

Par conséquent, il n’aimera pas les sols acides. Aussi, les sols, pas trop argileux riches en nutriments mais pauvres en matière organique le feront se sentir à l’aise. Enfin, Carduus pycnocephalus fait partie des espèces envahissante dans certaines régions du monde. 

En effet, on notre sa présence dans d’autres zones tempérées du monde où il prospère. L’avenir nous dira s’il est menaçant pour la biodiversité au sein des zones qu’il a commencé à coloniser.

Comment Utiliser Le Chardon à tête dense ?

Le Carduus pycnocephalus est une plante comestible comme la plupart des autres espèces de Chardon. Les jeunes pousses pas encore trop épineuses sont comestibles ainsi que les tiges et les boutons floraux qu’on peut faire à la manière des artichauts. 

D’ailleurs l’artichaut est un cousin des Chardons Sauvages. Aussi, comme les autres espèces de Chardon, Carduus pycnocephalus offre a un rôle écologique important pour les insectes pollinisateurs. En effet, grâce à ses capitules de fleurs roses très attirant, les abeilles ou encore les bourdons affectionnent particulièrement les fleurs des Chardons. 

Carduus pycnocephalus ne fait donc pas exception à la règle. Enfin, malgré son aspect écologique intéressant dans les milieux naturels, il reste considéré comme une mauvaise herbe. 

En effet, les épines de son feuillage et sa robustesse ne le porte pas dans le cœur des habitants du sud de la France.

© TOUS DROITS RÉSERVÉS PAR MONDE VÉGÉTAL.

Article Précédent

Asphodèle Blanc (Asphodelus albus)

Article Suivant

Caulerpa taxifolia – Algue Invasive Tueuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).