• Type:

Menthe Sauvage Toxique ou pas ?

Existe-t-il de la menthe sauvage toxique ? Avec des dizaines et des dizaines de variétés et espèces de menthes il est bien normal de se poser la question. Et pour faire court, oui, il y a bien de la menthe sauvage toxique. Comme ça, vous êtes prévenu.

Alors voyons ensemble dans quels cas la menthe devient une plante potentiellement dangereuse. Et nous allons voir dans quelles conditions

1 espèce de Menthe Sauvage Toxique

Cette espèce de Menthe Sauvage Toxique s'appelle la Menthe Pouliot

Menthe Pouliot menthe sauvage toxique

Menthe Pouilot (Source Photo)

Si vous vous intéressez aux Menthes Sauvages, vous avez probablement déjà découvert la Menthe Aquatique, ou encore la Menthe Verte et même la Menthe des Champs. Toutes ses variétés de Menthes sont parfaitement comestibles. Et on peut ainsi les utiliser comme plantes aromatiques, faire ses sirops ou encore des infusions.

Mais en Europe, nous avons aussi une espèce de Menthe sauvage toxique : la Menthe Pouliot( Mentha pulegium).  Et on peut très bien la rencontrer en France puisqu’elle reste assez commune. Comme les autres menthes, elle pousse dans les endroits frais et ombragés. 

La Menthe Pouliot se reconnaît par son odeur très forte, car riche en composés chimiques. Ses feuilles ont aussi une toute petite faille, plus petites que la plupart des autres menthes. Bien sûr, il existe des confusions avec d’autres menthes.

Mais , pourquoi la Menthe Pouliot est toxique alors qu’on peut parfois trouver des livres parlant de ses bienfaits ? Tout simplement à cause d’un composé chimique : la pulégone. Autrefois ventée pour ses effets emménagogues et abortifs.

La Pulégone est un composé hautement hépatotoxique. Et son dérivé oxydé, le menthofurane encore plus. Des cas d’empoisonnements à la Menthe Pouliot ont déjà eu lieu.

Bien sûr, ce n’est pas une ou deux feuilles qui peuvent causer des problèmes, mais les doses sont assez petites. Tout dépendra de la sensibilité de chacun. Mais puisque la pulégone est souvent en grandes quantités dans la plante, je ne vous conseille absolument pas d’utiliser cette plante.

Rien que sa consommation sous forme d’infusion est largement déconseillée.

Encore moins son huile essentielle encore plus concentrée. Et donc encore potentiellement plus toxique.

1 FAUSSE Menthe Sauvage Toxique

Et cette fois-ci, nous sommes sur une cousine de la Tanaisie Vulgaire.

Tanacetum balsamita menthe coq

Menthe-Coq (Source Photo)

Passons maintenant à notre deuxième Menthe Sauvage Toxique : la Menthe Coq. En réalité, ce n’est pas une menthe car elle appartient au genre Tanacetum (Tanacetum balsamita).

Ce n’est donc ni une Menthe, ni même des Lamiacées qu’on peut croiser dans la Nature. En fait, la Menthe-Coq appartient à la famille des Astéracées. Elle est donc plus proche de la Chicorée, des Laiterons ou encore même du Pissenlit.

Au Moyen-Âge, on l’utilisait principalement pour réaliser des parfums ou des onguents. C’est en effet une plante largement parfumée et on lui prête beaucoup de propriétés médicinales. On lui prête des vertus digestives, toniques, diurétiques et vermifuges.

Mais la Menthe-Coq fait aussi partie des plantes sauvages toxiques. Elle contient en effet un composé toxique : la Thuyone. Composé qu’on retrouve aussi chez les Thuyas, la Sauge Officinale ou encore plus connue, l’Absinthe. 

La Thuyone peut provoquer des dégâts neurologiques. Dépasser une dose journalière de thuyone de 0,11 mg / kg de poids corporel / jour revient à s’intoxiquer pour une personne en bonne santé. Cette dose est encore plus faible pour les personnes sensibles ou à risques.

C’est pour cette raison que la Menthe-Coq n’est plus vraiment utilisée de nos jours. Même si on peut encore la trouver dans les herboristeries en ligne.

Comment les menthes deviennent dangereuses ?

Car même une menthe sauvage classique peut représenter un risque dans certaines conditions

Enfin, nous devons aussi parler des risques concernant les autres Menthes Sauvages. Car même si à première vue, elles sont inoffensives, elles peuvent néanmoins présenter un risque pour la santé. Et ce, de deux manières : 

  • MALADIES & PARASITES : ici, nous parlons des risques indirects quant à la consommation de Menthe Sauvage. Même en ayant bien identifié une plante sauvage, le risque zéro n’existe pas. Et en effet, les Menthes poussent généralement dans des milieux frais, voire humides. Ce qui favorise l’apparition de parasites. Le plus connu est la Douve du Foie. Un parasite qui parasite les voies biliaires de ses hôtes. 
  • HUILES ESSENTIELLES : le deuxième risque qui rend la menthe sauvage toxique, c’est l’huile essentielle. Et pas que la menthe sauvage d’ailleurs. Même les huiles essentielles réalisées par des professionnels comportent des risques. Les Menthes sont riches en principes actifs. Principes actifs qui peuvent présenter des dangers indéniables. Respectez donc bien les doses, la durée du traitement et les contre-indications prescrites par les professionnels de la santé.
Article Précédent

Peucédan Officinal – Peucedanum officinale

Article Suivant

Différences entre Fenouil et Ridolfia : comment éviter les confusions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).