• Type:

Différences entre Érable Champêtre et Érable Sycomore ?

Les différences entre Érable Champêtre et Érable Sycomore ? C’est donc ce que nous allons voir aujourd’hui.

Comment vous le savez, l’Érable Champêtre (Acer campestre) et l’Érable Sycomore (Acer pseudoplatanus) sont deux arbres partageant de nombreuses caractéristiques en commun. Ce sont tout les deux, deux arbres de la famille des Sapindacées qu’on va retrouver parfois aux mêmes endroits.

Donc pour faire la différence entre les deux espèces, je vous ai fait un rapide petit plan.

AU SOMMAIRE :

Différences des Feuilles

Comment faire la différence entre Érable Champêtre et Érable Sycomore grâce aux feuilles

Un des premiers éléments d’identification entre les deux espèces réside dans leurs feuilles. Et en effet, si on prend bien le temps de regarder, les feuilles de l’Érable Champêtre se distinguent de celles de l’Érable Sycomore.

faire la différence entre érable champêtre et érable sycomore

Feuille d’Érable Champêtre

comment faire la différence entre érable champêtre et érable sycomore grâce aux feuilles

Feuille d’Érable Sycomore

Comme vous pouvez le voir sur ces images nous avons plusieurs éléments de différenciation entre les deux espèces :

  • FORME DES FEUILLES : les feuilles de l’Érable Champêtre ont des lobes plus anguleux, moins arrondis que celles de l’Érable Sycomore. Aussi, l’Érable Sycomore comprend plus de limbes distincts.
  • TAILLE DES FEUILLES : Vous avez aussi la taille des feuilles qui peut vous donner une idée de l’identification de l’espèce. En effet, les feuilles de l’Érable Champêtre sont plutôt petites. Alors que celle de l’Érable Sycomore sont beaucoup plus grandes.
  • NERVURES : On a aussi les nervures des feuilles pour faire la différence entre les deux espèces. Les nervures secondaires des feuilles de l’Érable Champêtre ont tendance à partir droit depuis les nervures principales. Mais celles de l’Érable Sycomore ont tendance à partir un peu plus arquées.
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

MAÎTRISER LES PLANTES QUI VOUS ENTOURENT

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (reconnaissances, recettes et remèdes).

Différences des fruits

Les fruits peuvent aussi vous aider à faire la différence entre Érable Champêtre et Érable Sycomore

Les fruits des différentes espèces d’Érables ajoute un autre élément de différenciation. Ils nous aident donc à plus facilement identifier les espèces en cas de doute. Et c’est aussi le cas pour différencier l’Érable Champêtre et l’Érable Sycomore.

comment faire la différence entre érable champêtre et érable sycomore grâce aux bourgeons

Fruits d’Érable Champêtre

comment faire la différence entre érable champêtre et érable sycomore grâce à ses fruits

Fruits d’Érable Sycomore

Quand on regarde attentivement les images, ont remarque tout un de suite un élément marquant pour les disamares (fruits) de nos érables. 

Ces derniers ont des ailettes droites chez l’Érable Champêtre alors que chez l’Érable Sycomore, leurs ailettes retombent vers le sol. 

La partie où se situe la graine peut aussi s’utiliser pour faire la différence entre les deux espèces. Comme vous le remarquez sûrement sur ces photos, la graine de l’Érable Champêtre sera plutôt plate, alors que celle de l’Érable Sycomore sera plus arrondie. 

Différences dans les bourgeons

Mais en hiver, ce seront les bourgeons qui vous aideront à faire la différence.

Comme vous le savez, ces deux espèces d’Érables perdent leurs feuilles en hiver. Et avec le gel, la pluie, le vent, les fruits restent difficilement en place sur les rameaux. Durant cette période, on ne pourra donc compter que sur les bourgeons pour nous aider à faire la différence. 

différences des bourgeons entre érable champêtre et érable sycomore

Bourgeons d’Érable Champêtre

comment faire la différence entre érable champêtre et érable sycomore grâce aux bourgeons

Bourgeons d’Érable Sycomore

D’habitude, faire la différence entre différentes espèces d’arbres en se basant seulement sur les bourgeons n’est pas simple. C’est vrai, et je ne dirai pas le contraire. Mais ici, c’est assez facile.

Premièrement, les bourgeons de l’Érable Champêtre sont foncés. Mais c’est surtout leur forme atypique qui permet de rapidement identifier l’arbre. 

Mais ce n’est pas tout. Encore plus facile : identifier l’Érable Sycomore. Ce dernier possède de très beaux bourgeons jaunes. 

Donc rien qu’avec ces photos, vous pouvez rapidement faire la différence entre les deux espèces.

Différences d'Habitats

Pas déterminant, mais il peut toutefois aider à faire la différence entre Érable Champêtre et Érable Sycomore

Bien qu’on trouve l’Érable Champêtre et l’Érable Sycomore dans les mêmes pays, ils n’ont pas forcément les même biotopes. Ainsi, 

carte de répartition de l'érable champêtre acer ampestre

Répartition de l’Érable Champêtre

carte de répartition de l'érable sycomore en europe

Répartition de l’Érable Sycomore

Il arrive parfois de croiser ces plantes aux mêmes endroits. Mais elles ont leurs préférences. Ainsi nous avons :

  • BESOINS DE L’ÉRABLE CHAMPÊTRE : sol moyennement sec et moyennement pauvre, calcaire, beaucoup de lumière. Enfin, on le trouvera difficilement en dessus de 1000 mètres d’altitude. Au niveau des biotopes, il correspond plutôt aux forêts de bois clairs, les lisières ainsi que les clairières ou encore les haies champêtres.
  • BESOINS DE L’ÉRABLE SYCOMORE : sol frais, voire humide et pas trop calcaire. Il a aussi moins besoin de lumière que l’Érable Champêtre. Mais il a besoin de plus de nutriments. Enfin, on peut le trouver jusqu’à 1500 mètre d’altitude. Ainsi, l’Érable Sycomore poussera plutôt dans les forêts plus denses, dans les ripisylves ou en moyenne montagne.
Mais gardez à l’esprit que les deux espèces étant sauvages et très bien adaptées à notre climat qu’on croise souvent ces deux Érables aux mêmes endroits.

Différences D'utilisations

Dernière partie sur les différences entre Érable Champêtre et Érable Sycomore

Enfin nous voilà sur une section plus « pratique » : les différences d’utilisations entre ces deux Érables.

Mais avant de commencer, sachez que les différences sont minimes, car les deux espèces sont assez proches. 

Premièrement, on peut consommer leurs fruits grillés ainsi que leur sève dont on tire le fameux sirop d’Érable. Bien que moins sucré que celui de leur cousin américain l’Érable à Sucre.

Mais seul l’Érable Champêtre est reconnu comme plante médicinale. Notamment en gemmothérapie dont on utilise ses bourgeons. Aussi, l’Érable Champêtre convient mieux aux petits jardins que l’Érable Sycomore qui est trop grand.

Mais l’Érable Sycomore convient beaucoup mieux pour le reboisement et en tant qu’arbre d’ombrage ou d’alignement pour les villes. Si ça vous intéresse, j’ai fait un article sur comment utiliser l’Érable Champêtre beaucoup plus approfondi. 

Nous voilà donc à la fin ce cet article. J’espère alors vous avoir donné suffisamment d’éléments pour mieux différencier Érable Champêtre et Érable Sycomore lorsque vous les croiserez dans la Nature. 

C’était Rafaël de Monde Végétal. Et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle aventure botanique.

Article Précédent

Comment Utiliser l’Érable Champêtre ?

Article Suivant

Écorce du Hêtre : Reconnaissance et Utilisation

6 commentaires

  1. Regnier Nicole dit :

    Bonjour, je souhaiterais obtenir un avis disons « spécialisé » avant de prendre une décision concernant un érable sycomore situé dans mon jardin assez près de la maison. J’ai appelé un professionnel pour l’élaguer afin qu’il ait moins de prise au vent. La personne m’indique qu’il vaut mieux le couper complètement car son tronc se divise en deux parties lesquelles se divisent aussi en deux. Ladite division du tronc part assez bas par rapport au sol et on distingue comme des cicatrices sur l’écorce. L’arbre doit avoir environ 40 ans. Il est haut. J’habite en Bretagne près de la côte. Il y a des périodes très ventées. L’arbre est dans un jardin moyen, clos, protégé par la maison, il la dépasse de plusieurs mètres. Je suis assez perplexe à l’idée d’abattre cet arbre. Mais si un accident se produit un jour (fente et chute sur mon toit) je ne pourrai pas dire que je n’en ai pas été prévenue … Merci de me donner votre avis sur ce sujet.

    1. Bonjour Nicole. J’ai bien lu votre commentaire concernant votre problème. En soi il est très difficile de juger de la situation sans images. Donc je ne pourrai pas donner un avis 100% objectif. Quand vous dites que le tronc se divise en deux ? Les deux parties sont vivantes et saines ? Ou mortes ou abîmées ? Abattre un arbre aura des conséquences sur votre jardin. Moins d’ombre, + de chaleur. Mais si c’est un arbre dangereux pour votre sécurité, alors mieux vaut le couper, oui. Vous pouvez ensuite le remplacer par une essence qui grandit vite. Je pense par exemple au Tilleul, aux Saules ou Bouleau 🙂

  2. Marie dit :

    Bonjour
    merci pour votre article. j’ai récemment planté quelques érables sycomore dans une prairie pour renforcer un brise vent. Ces érables devaient être conduits en haut jet. Je me suis aperçue sur un domaine voisin que les disamares sont très nombreuses et redonnent beaucoup de pousses. Mon voisin confirme l’envahissement et d’ailleurs il cherche à le limiter d’autant plus qu’il a des chevaux. J’hésite à conserver ces arbres qui peuvent certes avoir des avantages dans mon cas (pousse rapide, ombrage, bonne acclimatation…). Est-il judicieux de les conduire en haie plus base (2 mètres max) pour limiter la mise à graine? qu’en est-il de la dangerosité des graines pour les ruminants (bovin, ovin et caprin)? Merci d’avance pour votre retour. Marie

    1. Bonjour Marie. Et merci pour votre commentaire.

      Tout d’abord, il est vrai que l’érable sycomore est un superbe arbre pour sa pousse assez rapide, l’ombrage qu’il produit, le fait qu’il soit indigène et donc adapté à notre climat et notre environnement. Et en plus, il est très intéressant pour certaines espèces d’oiseaux, d’insectes et de petits mammifères.

      Cela dit, il peut être très dangereux pour les chevaux (je ne sais pas s’il pose aussi problème pour les vaches, chèvres et moutons). Mais l’ingestion des graines peut engendrer des sérieux troubles allant jusqu’à la mort pour les équidés.

      aussi, limiter la pousse à 2 mètres de hauteur me semble très compliqué. L’érable sycomore étant un arbre assez grand, difficile de le maintenir.

      Par contre, l’érable champêtre (Acer campestre) et l’érable plante (Acer platanoides) sont inoffensifs pour les chevaux. Ils ont aussi l’avantage d’être des plantes locales, parfaitement adaptées à notre climat.

      Enfin, il existe aussi l’Erable Nenundo (Acer Negundo) qui est tout aussi toxique que l’érable Sycomore (Acer pseudoplatanus).

      J’espère avoir pu vous aider

  3. Pascaline dit :

    Merci pour cet article clair et complet pour différencier un érable sycomore d’un érable champêtre.
    J’ai des chevaux, je suis rassurée, ce sont 2 vieux érables champêtres têtards qui sont dans le champ (je viens d’emménager).
    C’est le seul article complet et clair que j’ai trouvé pour les différencier. Bravo et merci pour l’article 🙂

    1. Merci beaucoup Pascaline. N’hésitez pas à vous abonner à la Newsletter de Monde Végétal gratuite ou même aux cours vidéos pour maîtriser les plantes qui vous entourent

      Bon emménagement à vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

RECONNAÎTRE & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître et utiliser les plantes (recettes et remèdes).