• Type:

BOIS DE HOUX : Comment l’utiliser ?

PRÉSENTATION DU HOUX COMMUN

Avant de parler du bois de Houx, il me serait bien normal de vous présenter cet arbuste épineux. Assez commun dans la Flore Française, le houx est facilement reconnaissable par ses belles feuilles épineuses arborant un vert très foncé. Mais aussi par ses petites baies toxiques qui apparaissent au cours de l’automne.

Pouvant mesurer jusqu’à 15 mètres de hauteur en moyenne lorsqu’il est adulte, le Houx a une croissance très lente. Aussi, et dans certaines conditions climatiques qui lui sont favorables, le houx peut même atteindre les 25 mètres de hauteur. Mais ces spécimens de houx sauvages sont plutôt rares. On ne les trouvera d’ailleurs que dans les régions aux climats océaniques doux et humides.

Il pousse généralement dans les sous-bois en basse montagne jusqu’à 1500 mètres d’altitude. C’est un grand ami des oiseaux car il leur fournit une source de nourriture non négligeable grâce à des baies rouges (qui sont quant à elle toxiques pour l’Homme). Ces mêmes baies rouges que nous utilisons pour les décorations de Noël.

Le Houx marcotte et rejette de souche facilement mais forme rarement de grandes populations au même endroit. En effet, puisqu’il est dispersé par les oiseaux, on trouvera surtout cet arbre isolé ici et là dans les forêts de feuillus ou même dans les forêts de conifères.

Comment utiliser le bois de Houx ?

Comme tous les autres bois, le bois du houx peut s’utiliser. Mais comme chaque type de bois, certaines utilisations sont plus intéressantes que d’autres. Voyons donc comment nous pouvons utiliser le bois de houx.

Premièrement, le bois du Houx commun est un bois lourd. En effet, il atteint en moyenne une densité de 0,95. Il coulerait donc presque. Une autre de ses particularités est que le bois du houx est dense et homogène. Il possède aussi un grain fin et une couleur blanc nacré passant parfois au crème ou rose ou même exceptionnellement brun au centre avec des nuances verdâtres.

Relativement facile à travailler, son bois flexible le rend intéressant pour de nombreuses applications. Ainsi, le houx peut servir dans la fabrication de cannes, fouets, manches d’outils ou encore pour confectionner des instruments de dessin.

Son principal défaut reste sa croissance lente. En effet, puisqu’il ne grandit que de quelques centimètres par an, le houx de grande taille continuer sa lente croissance sans que l’Homme ne prenne la peine de l’abattre. Malgré ce défaut, le houx reste une essence prisée par les maquettistes, les tourneurs et les marqueteurs.

Écorçage du bois de Houx :

Afin d’écorcer le bois du houx, il ne vous faut qu’un couteau. En effet, son écorçage est très simple. Entamez l’écorce avec le fil de votre couteau et il ne vous restera plus qu’à pousser avec votre lame pour l’écorcer.

Avec ce seul mouvement, on révèle le cœur du bois. L’aubier du houx est très fin et arbore une couleur vert d’eau. Il est aussi spongieux et assez collant. Le bois ainsi révélé s’oxyde, passant de très blanc à ivoire. L’aubier du houx s’oxyde lui aussi. Mais ce dernier devient noirâtre.

Ensuite, après avoir écorcé la pièce de bois, vous pourrez gratter toute sa surface avec la lame de votre couteau pour en retirer le reste de l’aubier. Cela dit, parvenir à faire sauter les nœuds et les embranchements peut devenir délicat et laborieux. Ainsi, je vous conseille d’opter pour un outil plus tranchant comme une hachette bien aiguisée en frappant à contre fil.

Enfin, pensez à nettoyer régulièrement la lame de vos outils. En effet, puisque le bois du houx produit une écorce et un aubier collant, la lame de votre outil aura tendance à se couvrir d’une sorte de colle. Cette substance gluante prend une couleur noire lors de son oxydation. Et une fois totalement solidifiée, elle devient très difficile à faire partir.

Sinon, vous n’aurez pas de difficultés particulières pour profiter du bois de houx.

Séchage du bois de Houx :

Le Houx donne un bois humide. Et pour faire sécher le bois de houx, la chose n’est pas très simple. La première raison vient de l’environnement dans lequel pousse cet arbre. En effet, il a pour habitude de se développer en forêt. Ce type de milieu garde une grande partie de l’humidité atmosphérique.

De plus, le bois du Houx est naturellement humide, et ce toute l’année, que vous le récoltez en hiver ou en été. Même après avoir retiré avec soin l’écorce sur le bois, ce dernier mettra plusieurs jours avant de sécher. 

Vous seriez peut-être tentés par le séchage du bois en accéléré grâce à la méthode de la bouilloire d’eau salée ? L’idée même de tremper le bois de houx dans une bassine d’eau salée portée à ébullition ne devrait pas vous rester longtemps en tête. En effet, avec la température et le sel, le bois du houx se fendra en quelques heures à peine. La faute à sa grande densité qui l’empêche d’absorber facilement les cristaux de sel.

Au lieu de cette méthode, le séchage traditionnel reste une meilleure option afin de sécher le bois du houx. Contentez-vous simplement de sceller les extrémités de votre bûche ou votre bout de bois avec de la cire ou même de la colle à bois et attendez. La patience sera votre alliée et vous pourrez surtout mieux profiter de votre nouvelle pièce de bois sauvage.

Article Précédent

LISTE DES PLANTES SAUVAGES FRANÇAISES

Article Suivant

LISTE DES PLANTES SAUVAGES TOXIQUES DE FRANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).