• Type:

Ail des ours : bienfaits, recettes, confusions

Partez à la découverte de l’Ail des Ours (Allium ursinum). 

Une des meilleures plantes sauvages comestibles et médicinales que vous pouvez trouver dans la Nature. De nombreuses utilisations sont possibles avec cette plante assez facile à reconnaître.

AU PROGRAMME : 

Description de l'ail des ours

Apprenez à reconnaître l'ail des ours facilement

vue générale de l'ail des ours allium ursinum plantes sauvages médicinales et comestibles

Vue générale (Source)

vue des fleurs de l'ail des ours allium ursinum monde végétal

Plusieurs fleurs (Source)

feuilles de l'ail des ours allium ursinum monde végétal

Feuilles (Source)

inflorescence ail des ours

Zoom sur l’inflorescence (Source)

fleurs de l'ail des ours

Fleurs (Source)

ail des ours allium ursinum bourgeon floral

Bourgeon floral (Source)

  • Port Général : L’ail des Ours appartient à la grande famille botanique des Amarylidacées. Comme toutes ses cousines il se présente sous la forme d’une plante herbacée vivace. C’est une plante herbacée vivace. Il mesure entre 20 à 50 cm de hauteur et peut occuper de large zones lorsque les conditions climatiques lui sont favorables.
  • Feuillage : Les feuilles d’ail des ours son vert foncé, épaisses et légèrement ondulées. Elles mesurent entre 2 à 5 cm de large avec une forme ovale lancéolée. Aussi, elles apparaissent en février-mars et sont souvent vrillées. Mais on ne les voit plus en hiver. Lorsque le feuillage est froissé, il dégage une odeur forte d’ail. 
  • Fleurs : ses fleurs sont blanches, en forme d’étoile et forment des grappes. Elles apparaissent généralement entre avril et juin.
  • Racines et bulbes : Les racines et les bulbes d’ail des ours sont petits et ressemblent à des oignons. Ils sont généralement blancs à légèrement rosâtres.
  • Emplacement : C’est une plante qui préfère les zones ombragées et fraîches, comme les bois et les forêts, les ruisseaux et les cours d’eau. Il est souvent retrouvé en colonies dans ces zones.

Mais méfiez-vous des éventuelles confusions entre Ail des Ours et d’autres plantes sauvages qui lui ressemblent. Nous voyons ça dans la rubrique Confusions en fin d’article.

 

Zoom sur l'appareil reproducteur de l'Ail des Ours

  • L’ombelle simple et les fleurs blanches à six pétales caractérisent l’inflorescence de l’ail des ours.
  • Les organes mâles et femelles se trouvent sur la même plante, l’ail des ours est donc hermaphrodite.
  • Les insectes et l’ail des ours lui-même pollinisent les fleurs.
  • L’ail des ours fleurit entre avril et juin.
  • Les graines noires de l’ail des ours se présentent en groupe de 6 par fruit en forme de boulet de canon.
  • L’ail des ours produit des capsules à trois loges comme fruit.
  • Le vent dissémine les graines de l’ail des ours

Habitat de l'ail des ours

Où trouver l'ail des ours dans la Nature ?

L’ail des ours (Allium ursinum) est une plante herbacée vivace qui se trouve dans les bois et les forêts, les sous-bois et les zones humides d’Europe et d’Asie occidentale. Mais on commence également à l’apercevoir en Amérique du Nord où il a été introduit et naturalisé.

L’ail des ours préfère les zones ombragées et fraîches, telles que les forêts de feuillus et les forêts mixtes. Ainsi que les clairières boisées ou encore les zones humides comme les ruisseaux, les ruisseaux et les marais. Tant que ces derniers ne soient pas trop inondés souvent.

Il est aussi capable de pousser sur des sols calcaires et acides. Tant que les sols sont riches en nutriments. 

Il pousse souvent en colonies, formant des tapis verts dans les sous-bois et le long des ruisseaux. Mais même s’il est par endroit abondant, l’ail des ours fait aussi partie des plantes protégées dans certaines régions. 

Donc attention lors de vos récoltes.

 

Utilisations de l'ail des ours

Comment cuisiner et utiliser cette plante ?

Parmi toutes les plantes sauvages qu’on peut trouver dans la Nature, l’Ail des Ours fait partie des plantes les plus utiles. Et en effet, il sera à la fois comestible, médicinale et aromatique. Voyons ensemble ses utilisations :

  • Utilisation médicinale : les feuilles et les bulbes d’ail des ours sont utilisés pour traiter les rhumes, les infections des voies urinaires, les troubles digestifs, les douleurs articulaires, les troubles de la ménopause et les troubles de la peau. Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de l’ail des ours en font également une plante utilisée pour ses propriétés médicinales.
  • Utilisation culinaire : Les feuilles et les bulbes d’ail des ours sont utilisés pour aromatiser les aliments tels que les salades, les soupes, les sauces, les pâtes, les gratins et les viandes. On peut donc l’utiliser comme l’ail ou la ciboulette. Il se marie parfaitement bien avec le beurre.
  • Utilisation cosmétique : On peut aussi utiliser les feuilles et les bulbes de cette plante pour fabriquer des produits de soins de la peau, tels que des lotions, des crèmes. Ainsi que des savons nature.
  • Utilisation ornementale : On utilise de plus en plus d’ail des ours comme une plante ornementale. Et ce grâce à ses nombreux atouts : couleurs de fleurs blanches abondantes et reproduction facile. Il pousse aussi bien dans les jardins d’ombre. 

Comment cultiver l'ail des ours ?

Quel type de sol, exposition, arrosage et maladies ?

Malheureusement, l’Ail des Ours commence à se raréfier par endroit. Il n’est pas menacé d’extinction en France, mais ses peuplements diminuent dans certaines régions. Donc préférez le cultiver chez vous si vous avez la chance d’avoir un jardin.

Alors voici quelques petits conseils sur la culture de l’Ail des Ours.

  • L’exposition: Il est préférable de cultiver cette plante à l’ombre ou à mi-ombre, il tolère mal la lumière directe du soleil. Il a donc l’avantage de pousser dans les zones les plus ombragées de votre jardin. Rappelez-vous qu’il pousse à la base en sous-bois.
  • Le type de sol : Il préfère les sols riches en nutriments, frais et humides, acides ou calcaires. Donnez-lui un sol riche et frais, il vous le rendra bien en se multipliant facilement.
  • L’arrosage : L’arrosage fait partie des éléments les plus importants pour cultiver cette plante. Il aime les sols frais. Par conséquent, il ne supporte pas du tout la sécheresse. Donc, arrosez-le régulièrement pour maintenir un sol humide, mais attention à ne pas le noyer. Ne sol ne soit jamais sécher trop longtemps.
  • Rusticité : bonne nouvelle, il fait partie des plantes les plus rustiques puisqu’il peut supporter facilement -20°C. Mais sachez qu’il disparaît en hiver pour ne ressortir qu’au printemps.
  • Les maladies : Il est aussi relativement résistant aux maladies, mais il peut être affecté par des maladies fongiques comme la rouille ou l’oïdium s’il est cultivé dans des conditions trop humides. Donc attention, surveillez-le de temps en temps.  Et surtout, traitez rapidement si vous voyez les premiers symptômes de ces maladies.

Les confusions avec l'ail des ours

Comment le différencier d'autres plantes sauvages qui lui ressemblent.

Malheureusement, même si l’Ail des Ours reste facile à reconnaître, vous pouvez tomber sur certaines confusions avec d’autres plantes sauvages. La plupart des plantes qui lui ressemblent font d’ailleurs partie de sa famille. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Voyons donc ensemble quelques confusions. En précisant que cette liste n’est pas exhaustive. 

Oignon sauvage Allium tricoccum confusion avec ail des ours monde végétal

Première des confusions avec l’ail des ours : Allium tricoccum. Ou plus communément appelé Oignon Sauvage ou Poireau Sauvage.

Et en effet, les deux plantes se ressemblent beaucoup au premier abord. Elles ont toutes les deux une odeur d’ail plus ou moins prononcée. 

Mais confusion n’est pas très grave, car les deux plantes sont comestibles et s’utilisent de la même manière. 

Par contre, sachez les différencier avec les tiges plus rouges de cette espèce.

 

Colchicum autumnale Colchique d'automne confusion avec l'ail des ours

Une autre confusion possible : celle avec le Colchique d’automne (Colchicum autumnale).

Mais cette fois-ci, la confusion est beaucoup plus grave, car le Colchique d’Automne fait partie des plantes les plus toxiques qu’on trouve en Europe.

Mais bonne nouvelle, la différence est facile. Déjà, car les fleurs du Colchique sont bien roses et visibles lors de sa floraison. Et surtout car son feuillage froissé ne dégage pas une odeur d’ail.

Donc soyez attentif à ces petits détails qui vous éviteront une hospitalisation certaine.

Convallaria majalis muguet de mai confusion ail des ours

Encore une autre confusion évidente, celle avec une plante que vous connaissez bien : le Muguet (Convallaria majalis).

Et encore une fois, les confusions entre ces deux plantes peuvent vous envoyer en hispitalisation, voire pire encore.

Car le Muguet fait partie des plantes les plus toxiques au monde. Il peut entraîner la mort.

Mais pas de panique, la différence entre les deux espèces reste facile. Déjà, par les fleurs en clochettes. Mais surtout par l’odeur d’ail absente chez le Muguet.

Article Précédent

L’Orange Caviar ou Erémorange (Citrus glauca x Citrus sinensis)

Article Suivant

Laurier : variétés, entretien, toxicité, bienfaits, etc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

IDENTIFIER, CULTIVER & UTILISER LES PLANTES

Recevez GRATUITEMENT certains cours pour reconnaître, cultiver et utiliser les plantes (recettes et remèdes).